Book Club Livraddict – L’Arbre d’Halloween de Ray Bradbury

Book Club – Octobre 2020

Book Club Livraddict – L’Arbre d’Halloween
de Ray Bradbury pour le thème
« Histoire fantastique qui se passe pendant Halloween »

Compte-rendu par Mana_

Afin de se donner des frissons en restant dans l’ambiance Halloween, tout indiquée pour le Book Club d’octobre, les Livraddictiens ont voté massivement pour L’Arbre d’Halloween, court roman écrit par Ray Bradbury.

Pour la majorité des lecteurs, ce récit onirique présente un intérêt particulier pour découvrir ou retrouver des mythes autour du Jour des morts. En effet, le mystérieux personnage Montsuaire, qui apparaît comme par magie grâce à un arbre aux citrouilles, va entraîner une bande d’enfants dans son sillage, volant de contrées en contrées pour visualiser les différentes légendes. Cependant, cet intérêt est très vite coupé net dans son élan par manque de développement. En effet, la plupart des participants s’accordent sur le fait que certaines histoires sont trop vite survolées, les laissant sur leur soif de connaissances – soif qu’ils ont comblé par eux-mêmes en compulsant différents sites internet. Ainsi cette œuvre est intéressante mais aurait gagné à être étoffée, quitte à être plus épaisse.
Si certaines personnes ont ressenti un petit frisson leur rappelant aisément un Chair de Poule, collection jeunesse relatant des histoires d’horreur, la plupart n’ont pas eu peur et admettent que ce n’est pas là le but du récit : oscillant entre conte et récit mythologique, l’ouvrage balance entre explication du mythe et onirisme des voyages. Cet effet donne d’ailleurs le sentiment d’évoluer dans un film d’animation.
La fin divise par le choix laissé aux enfants : certains considèrent que la décision du groupe manquait de cohérence et n’aurait jamais dû être posée à des enfants, d’autres sont davantage marqués par la beauté du geste, le don de soi pour sauver une vie. Mais finalement, comme le sous-entend la réponse d’une participante, à quel âge peut-on réellement accepter le sacrifice d’une année ? Est-on un jour suffisamment mature et sage pour l’accepter ?

Pour beaucoup, les personnages, rappelant Les Goonies ou Ca, sont le point faible de ce récit. Présentés individuellement en début d’œuvre (ce qui inclut le déguisement), on évolue par la suite dans une ambiance collective dans laquelle seul Tom, le chef de bande, se dissocie par sa prise de parole. Le regard est donc rivé sur lui, au détriment de ses amis et quelques participants ont avoué qu’ils sont incapables de citer les noms des autres personnages. Ce choix évident de Ray Bradbury a causé l’abandon de certains mais n’est pourtant pas critiqué par ceux qui sont parvenus au bout : l’intérêt du livre ne portait pas sur eux mais sur les voyages à travers l’histoire et les mythes.
Les enfants sont accompagnés d’un dénommé Montsuaire, apparu magiquement. De nombreux adjectifs ont fusé pour le décrire, notamment “énigmatique”, “symbolique”, “dur”, “pas effrayant”. Sa portée symbolique est d’autant plus évidente que le jeu de mot visible dans son nom est un bon indicateur de qui il peut bien être. Loin d’être réduit au rang de simple faucheuse, il accompagne le récit et donne une certaine beauté à l’ensemble, même si certaines considèrent qu’il a fait son show.
Le petit plus donné par une participante, cette dernière a apprécié Pipkin, nom qui nous plonge aisément dans l’ambiance d’Halloween.

Les participants jugent que ce livre est tout public, même si certains précisent qu’il ne faut pas être trop jeune pour l’aborder, le vocabulaire pouvant se révéler soit complexe, soit vulgaire et la portée assez dure à accepter.

Le style n’est pas linéaire, la plupart ont retenu cet onirisme qui plonge le récit dans le merveilleux et le conte. Certaines phrases présentent également des effets de style, des sortes de rimes qui rythment la lecture. En tout cas, certains ont noté que les mots sonnaient juste.

Une participante a lu une version illustrée et a apprécié ces dernières car elles apportent un visuel qui complète les descriptions sur les mythes.

Je conclurai ce compte-rendu en citant une phrase qui a marqué une lectrice : “Quand vous atteindrez les étoiles, mon petit, oui, et que vous y vivre pour toujours, toutes vos peurs s’en iront et même la Mort périra ”. Vous pouvez ainsi constater par vous-même que douceur et onirisme sont bien au rendez-vous…

Pour aller plus loin dans l’univers de Ray Bradbury et l’ambiance d’Halloween, les Livraddictiens vous recommandent :

Merci au participant(e)s : Vinushka, MiaMiu, Maa, MarionLit, Mistigris, Hiekashi, Julie27, Delphine.B, Chatauxlivres, Chant des Livres, La3ti, LittleGuizmo, Livresse de la Plume, Shoren, MahaultMots, Mana_

Et surtout merci à Mana_ pour la rédaction du compte-rendu !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.