Book Club Livraddict – Miniaturiste de Jessie Burton

Book Club – Février 2020

Book Club Livraddict – Miniaturiste de Jessie Burton pour le thème  » Un livre sur les secrets de famille »

Compte-rendu par Ichmagbücher

Ce roman a récolté des avis majoritairement mitigés, avec trois coups de cœur et deux déceptions.

La narration au présent pour un roman historique a étonné les lecteurs, mais dans le sens positif du terme. Pour la plupart des Livraddictiens, le récit se lit bien, il est bien construit et rythmé. Cependant, pour d’autres, l’écriture reste sobre et ne réveille pas les émotions, plusieurs lecteurs se sont sentis spectateurs extérieurs à l’histoire, et certains notent même une plume pesante et suffocante. Pour autant, la description de la maison de poupées a plu, ainsi que le décor de l’époque : Amsterdam en 1686 et la critique sociale qui va avec : la justice, le commerce et l’argent, la religion, la discrimination. C’est sombre et froid, mais plutôt réaliste. Pourtant, quelques participants n’étaient pas intéressés par cet aspect historique.

Deux lecteurs ont trouvé l’intrigue longue à démarrer et lente de manière générale. Bien que certains ont regretté un trop grand nombre de secrets, leurs révélations ont surpris. Deux-trois Livraddictiens ont particulièrement apprécié la scène du procès qui semble un peu à l’écart du reste de la trame. En revanche, la majorité n’a pas saisi l’utilité du mystère autour du sucre. Les lecteurs étaient curieux des réactions des personnages (surtout Nella) sur le choix des miniatures.

Les personnages ont récolté des attentions très partagées. On les a aimés ou au contraire détestés. Si la famille soudée et proche a attiré la sympathie des lecteurs, quelques-uns ne se sont pas attachés, voire n’ont pas trouvé les personnages creusés, en dehors de Marin qui présente une personnalité complexe. N’oublions pas le rapport aux animaux de compagnie qui est émouvant. L’évolution de la relation entre Nella et Johannes a été appréciée. La grande déception réside dans le personnage du miniaturiste qui n’est en fait qu’un prétexte à l’histoire. Le mystère n’est pas exploité et on reste sur notre faim, sauf une lectrice, indifférente à cette partie de l’intrigue.

Ce roman a rappelé à plusieurs lecteurs celui de La jeune fille à la perle de Tracy Chevalier qui se déroule dans un temps et un lieu similaires. Deux lectrices y ont également vu une ressemblance avec Rebecca de Daphné du Maurier. De la même auteure (Jessie Burton) a été lu Les filles au lion avec des avis positifs, un livre différent du Miniaturiste. Quelques lecteurs sont prêts à découvrir davantage l’auteure, quand d’autres qui n’ont déjà pas apprécié celui-ci n’iront pas plus loin.

Sur le sujet des secrets de famille, les lecteurs proposent :
Le treizième conte de Diane Setterfield (contemporain)
Le jardin des secrets de Kate Morton (contemporain avec retour dans le passé)
L’île des oubliés de Victoria Hislop (historique)
Le secret du mari de Liane Moriarty (contemporain)
L’héritage de Katherine Webb (contemporain avec retour dans le passé)
Les ombres de Brocéliande de Lynda Guillemaud (contemporain)
Neshov, tome 1 : La terre des mensonges d’Anne B. Radge (contemporain avec retour dans le passé)
Derrière les portes de B.A. Paris (thriller)
La maison aux esprits d’Isabelle Allende (contemporain / fantastique)
Carlos Ruiz Zafon

Avec des secrets de famille, mais qui ne sont pas au centre de l’intrigue :
Les Frontaliers (saga) de Lili MJ (aventure historique)
Les roses et les oranges (saga) de Francine Godin-Savary (romance historique/tranche de vie)
Qui es-tu papa ? d’Allan Stratton (contemporain jeunesse)
La saga des sorcières d’Anne Rice (fantastique)

Le roman a fait l’objet d’une adaptation en mini-série télévisée : fidèle au roman avec des modifications positives, en effet les mystères laissés sans réponses à l’écrit ont été résolus à l’écran : le sucre et le miniaturiste. Le jeu des acteurs a plu.

Suite à une question sur le niveau de lecture, les lecteurs de la version française estiment qu’il est plutôt facile d’accès avec un vocabulaire simple qui devrait être abordable en version originale (anglais).

De plus, le décor du livre a éveillé la curiosité de certains lecteurs qui visiteraient bien la capitale hollandaise un jour.

Merci au participant(e)s : Cendre, Ichmagbücher, Catysprint, Julie27, Little Lotus, camicam, cerisia, Riz-Deux-ZzZ, aurelibt, Lynn (en cours), stellade, Cece44, Tatti, Mana_ (pas lu), mel’aux pays des livres

Et surtout merci à Ichmagbücher pour la rédaction du compte-rendu !

Book Club Livraddict – Locke & Key, tome 1 : Bienvenue à Lovecraft de Joe Hill et Gabriel Rodriguez

Book Club Graphique – Février 2020

Book Club Livraddict – Locke & Key, tome 1 : Bienvenue à Lovecraft de Joe Hill et Gabriel Rodriguez pour le thème comics

Compte-rendu par Ichmagbücher

La majorité des avis sont positifs, même si trois participants sont plus mitigés.

Le style de Gabriel Rodriguez est à double tranchant, même si tout le monde s’accorde sur un manque de distinction des apparences des personnages. En effet, ils semblent tous avoir le même age, adultes, adolescents ou enfants, ce qui est assez perturbant. Des lecteurs pointent un style soigné et détaillé, une mise en page réussie avec cadrage et découpage des vignettes idéals. Les expressions faciales transmettent bien les émotions. Pourtant, les illustrations n’ont pas vraiment plu, les traits paraissent grossiers et tordus et une certaine violence transparaît, mais certains lecteurs ont trouvé que c’était en adéquation avec l’ambiance générale. L’atmosphère est glauque, pesante, sombre. Le choix d’un manoir comme lieu du récit amplifie l’aspect horrifique et les scènes terrifiantes.

L’intrigue a davantage plu, bien que le début manque de clarté et que deux-trois lecteurs aient ressenti un certain malaise. Un participant note également une intrigue trop classique. Mais le mystère des clés est original, on est curieux d’en découvrir de nouvelles avec les portes et les possibilités qu’elles offrent. L’action est présente, agrémentée de flash-back pour comprendre le moment présent. Pour quelques Livraddictiens, le récit est passionnant et captivant, l’histoire bien ficelée. L’univers est riche et énigmatique.

Les personnages sont diversifiés, chacun avec sa personnalité et la psychologie qui l’accompagne. A travers ses personnages, on découvre différentes façons de gérer le deuil d’un être cher. Mais si les personnages sont intéressants, les lecteurs ne se sont pas vraiment attachés. Sam, l’adolescent perturbé, est effrayant par son manque de remords, mais un lecteur le trouve insipide, car il se contente de tuer. Nina, la mère, est un peu laissée de côté, mais son amour pour ses enfants est visible.

Plusieurs personnes connaissaient déjà le comics et ont profité de ce book club pour le relire, avec le même plaisir. Pour ceux qui ont mentionné la suite, ils comptent poursuivre, sauf une lectrice qui n’a pas plus accroché au tome 2 et s’arrête là. Quelques Livraddictiens ont découvert l’histoire via la série télévisée qui leur a donné envie de lire le comics à l’origine. Pour ceux qui ont lu et vu, l’adaptation vise un public pour large, en conséquence la dimension horrifique est largement amoindrie, les personnages sont plus fades avec des caractères différents du comics et de nouvelles clés font leur apparition. Mais les décors sont réussis.

Presque tous les participants connaissent Joe Hill au moins de nom comme le fils de Stephen King et reconnaissent son talent d’auteur, certains envisagent de lire ses romans. En revanche, personne ne veut approfondir le style particulier du dessinateur Gabriel Rodriguez. Dans le même genre, les lecteurs conseillent les comics :
October Faction (saga) de Steve Niles (chasse aux monstres)
Fables (saga) de Bill Willingham (sanglant)
Tony Chu détective cannibale (saga) de John Layman et Rob Guillory
Sans issue : Bienvenue à Christmasland de Joe Hill et Charles Paul Wilson III (horreur pure)

Le manga :
The promised Neverland (saga) de Kaiu Shirai et Posuka Demizu

Les jeux vidéos :
Gone Home conçu par Steve Gaynor
What Remains of Edith Finch conçu par Chris Bell

La série télévisée :
The Haunting of Hill House de Mike Flanagan (10 épisodes)

Merci au participant(e)s : Ichmagbücher, Caedy, Cendre, Coper, Alhena, Stellade, Espyvie, Julie Tournesol, Maa, Manonche_, Livresse de la plume, Little Lotus, erine6, LorraineJ, Lysenti, Chatauxlivres, Jessika, Cece44

Et surtout merci à Ichmagbücher pour la rédaction du compte-rendu !

Book Club Livraddict – Noël & préjugés (Collectif)

Book Club Spécial Noël – Décembre 2019

Le collectif de nouvelles Noël & préjugés d’Isabelle Alexis, Tonie Behar, Adèle Bréau, Sophie Henrionnet, Marianne Levy et Marie Vareille pour le book club spécial de Noël

Compte-rendu par Coper

Les avis concernant ce livre sont plutôt mitigés. La plupart des lectrices ont trouvé le format « Nouvelles » assez frustrant, car cela ne laissait pas assez de temps à l’auteur pour développer la psychologie des personnages ainsi que les histoires et il en ressort quelques clichés pour accélérer l’intrigue.

De manière générale, les nouvelles sont plutôt inégales. Un sondage a été réalisé sur les préférences, il en ressort ce diagramme.

Nb : les votants n’ont pas tous participé au BC ou justifié leur choix.

Trois nouvelles sortent du lot. L’hôtel des monts enneigés, Nuit blanche au magasin de jouets et Comme une princesse de Disney font quasiment l’unanimité : l’esprit et la magie de noël sont bien là, les personnages sont attachants, les histoires mignonnes.

Les trois autres nouvelles ont été beaucoup moins appréciés avec de gros malaises ressentis sur le Manoir des Wilfried : histoire malsaine et difficilement crédible. Le point de vue masculin de Love Coach a été apprécié mais l’histoire est moyenne et peu originale. Quant à Amour, tempête et best-seller, elle est passée plutôt inaperçue.

Les petites références à Orgueil et Préjugés dans chaque nouvelle ont été très apprécié. Une touche d’originalité bienvenue dans le recueil.

Globalement, c’est une lecture de saison, légère et facile, plutôt appréciée dans son ensemble et recommandée pour les amateurs de romances. 

Les participantes ayant lu le premier opus de la team-rom-com (Y aura-t’il trop de neige à Noël ?) ont trouvé Noël & préjugés décevant en comparaison à celui-ci.

Recommandations de lectures :

Merci aux participant(e)s : Hakutchi, Bleu Saphir, Julie27, Coper, Zaza dans le métro, Sandra, Sandrou81, Cecec, La3ti, Taramilka, Lovelymoment, Alhena, Magalie_25, Taevinn, Virag, Delphine.D, Dezi, Stellade, Labouquineuse42, Einalmem.

Et surtout merci à Coper pour la rédaction du compte-rendu !

Book Club Livraddict – La tresse de Laetitia Colombani

Book Club – Avril 2019

La tresse de Laetitia Colombani pour le thème best-seller de 2018

Compte-rendu par Ichmagbücher

Douze lecteurs sont tombés sous le charme du roman, quand trois autres ont un avis plus mitigé. La narration à trois voix a bien plu. La disposition des chapitres et l’alternance des points de vue mêlent les trois femmes telles les brins d’une tresse. Ce livre est bien écrit, de manière fluide et poétique, l’auteure choisit des mots justes et simples. Le vocabulaire est adapté au niveau de vie des protagonistes, ce que regrette une lectrice. Les lecteurs ont été transportés par la plume. Cependant, une lectrice s’est interrogée sur les renseignements de l’auteure car elle n’a pas reconnu sa ville à travers ses mots.

Les lecteurs ont apprécié le fil conducteur du récit. Il décrit avec une approche féministe les conditions de vie de femmes, dans des pays et des situations différentes. Il dénonce la pression de la société sur les femmes. Ce sont des problématiques actuelles et les messages qu’il répand sont importants. D’autres thèmes en lien sont ainsi abordés : la maladie, la pauvreté, l’éducation, la stigmatisation, l’immigration. Cependant, des participants y ont vu trop de prévisibilité et de bons sentiments. L’histoire est survolée et n’entre pas dans le vif, certains passages sont trop rapides. Une lectrice s’est ennuyée.

Les lecteurs ont bien aimé le mystère qui tourne autour du lien entre les trois femmes, certains avaient deviné dès le début, d’autres seulement vers la fin, laquelle est sujette à divergence parmi les avis. Des lecteurs la trouvent positive et en accord avec le reste. Pour d’autres Livraddictiens, la fin est inachevée, sans épilogue.

Enfin, l’attachement aux personnages est partagé. Smita s’est attirée la sympathie de tout le monde par sa vie très difficile. Giulia est le personnage le plus développé. Sarah a le moins plu, même si quelques lecteurs ont été touchés par son parcours. Mais les lecteurs s’accordent sur leur courage et leur force, reconnaissent la violence qui jalonne leur vie et les obstacles qui se dressent devant elles. Le côté humain transparait dans ces femmes.

Plus généralement, ce livre se lit rapidement, il est bouleversant et révoltant mais plein d’espoir.

Merci aux participant(e)s : Lily_Simples Vétilles, Delphine.B,  gggaelle, Ichmagbücher, MiaMiu, Riz-Deux-ZzZ, Andreal Space, atick, Cece44, stellade, Melora, TaxiJenny, VibrationLitteraire, Drei-M, Mimine

Et surtout merci à Ichmagbücher pour la rédaction du compte-rendu !

Book Club Livraddict – Rebecca de Daphné du Maurier

Book Club – Septembre 2019

Rebecca de Daphné Du Maurier pour le thème classique de la littérature

Compte-rendu par Riz-Deux-ZzZ

Ce roman a le mérite d’amener un débat intéressant car chacun a un avis bien tranché : tandis qu’il est un coup de coeur pour certains, d’autres ne sont pas convaincus, Fields ayant même préféré le mettre de côté pour le moment…

Concernant l’intrigue, certains participants se sont fait bernés par le résumé qui peut laisser penser à un récit fantastique et qui laisse planer le doute sur l’existence de Rebecca en utilisant le terme “fantôme”. En réalité, on découvre au fil des pages un roman psychologique, un peu long à démarrer pour la plupart des participants qui soulignent néanmoins le talent de conteur de l’auteure : “[…], très inventive, qui sait manier le suspens et décrire les atmosphères d’une manière remarquable.” 

Effectivement, on découvre une plume fluide et accessible avec une ambiance globale sombre et “suffocante” et qui met parfois mal à l’aise.

Des lecteurs ont remarqué une cassure dans le rythme du récit dans la seconde partie, où cette tension particulière laisse place à plus d’action. Julie27 et Riz-Deux-ZzZ déplore ce choix tandis que Manonche trouve que c’est le point fort de sa lecture.

Le dénouement a semblé convenu à de nombreux participants, alors que la fin, surprenante, amène plus de questions qu’elle n’en résout.

Concernant les personnages, l’héroïne, la nouvelle Mrs de Winter laisse perplexe dans l’ensemble : elle est décrite comme “tellement effacée et insipide”. Nous avons même remarqué que son prénom n’est jamais cité dans le roman, contrairement au prénom de Rebecca qui revient sans cesse. Cependant, cette personnalité sans relief et cette naïveté ont construit une certaine proximité entre l’héroïne et certains lecteurs.

Mrs Danvers, la gouvernante, aura également eu beaucoup d’impact sur ce roman : elle “permet à Rebecca de continuer à vivre matériellement à Manderley” grâce à cette admiration malsaine.

Mr de Winter est antipathique pour tout le monde : il est froid et distant mais Babulle39 souligne qu’il est “[…] plutôt juste. Il correspond bien au personnage du lord anglais.”.

Dans l’ensemble, les participants ont tout de même noté que les personnages sont manichéens et caricaturaux.

Certains ont également fait remarquer que le domaine de Manderley se pose comme un personnage à part entière de l’intrigue : cette propriété imposante et décrite de façon plutôt austère apporte cette ambiance particulière à la lecture.

——

Pour aller plus loin : 

Cette lecture a donné envie à plusieurs participants de découvrir l’adaptation cinématographique signée Hitchcock.


Thématique proche, littérature anglaise classique : 

Merci à tous les participants et participantes.

Et surtout merci à Riz-Deux-ZzZ pour la rédaction du compte-rendu !