Book Club Livraddict – Les Mémoires d’un chat de Hiro Arikawa

Book Club – Avril 2022

Book Club Livraddict – Les Mémoires d’un chat de Hiro Arikawa pour le thème
« Livre qui donne le sourire »

En avril 2022 le book club s’est réuni autour du livre Les mémoires d’un chat de Hiro Arikawa placé sous le signe d’un « Livre qui donne le sourire ». « Livre qui donne le sourire », vraiment ?

L’histoire

Dans ce livre nous suivons les aventures de Satoru et de Nana son chat au travers du Japon pour trouver auprès des amis de Satoru une nouvelle maison pour Nana. Mais Nana, lui, ne l’entend pas forcément de cette oreille…

Les décors dépeints dans le livre ont généralement plu auprès de la communauté avec un accroissement de l’immersion au fur et à mesure de l’aventure. Et les vagues vivifiantes de la mer ou les ondes zen du mont Fuji ont bien dépaysé les lecteurs !

Au niveau des personnages les avis sont mitigés mais pas clairement tranchés. Le personnage de Nana, le chat, est très anthropomorphisé ce qui peut déplaire, de même que Satoru qui est principalement abordé du point de vue du chat. Les personnages gravitant autour de ce couple sont assez sympathiques dans l’ensemble avec des traits de caractères à part entière, des personnalités différentes. A la vue du roman, certains ont déploré que les personnages manquaient de profondeur car peu développés.

Mais pourquoi Satoru veut trouver une nouvelle famille d’accueil pour Nana ? Voilà toute l’intrigue du livre et si certains n’ont pas été dupes, d’autres ont gardé la surprise jusqu’à la fin. Mais cela n’a pas empêché les personnes de continuer la lecture.

L’intrigue une fois connue on en déduit la fin assez facilement mais cette partie reste de manière unanime la partie la plus appréciée du livre, celle qui a le plus touché également. Attention âme sensible sortez les mouchoirs cela peut vite résonner avec votre vécu mais l’auteure amène un twist final qui peut vous redonner un petit baume au cœur.

Le livre

La plume typiquement japonaise donne des avis tranchés dans les avis. Soit on adhère soit on n’adhère pas.

Le livre alterne les points de vues et les temporalités de façon bénéfique. Sans aucune information il faut quelques fois un peu de temps avant de comprendre qui raconte et quand se situe le chapitre. Ce sentiment diminue au fur et à mesure de la lecture car le schéma reste cyclique ce qui a pas mal ennuyé certains. Ce qui a été saluée est le fait de n’avoir à aucun moment le point de vue du héros.

La traduction et la couverture

La traduction a fait l’objet d’un débat dans le book club. Pour les personnes peu habituées aux codes japonais (nommer quelqu’un par son nom plutôt que son prénom, ajouter un suffixe en fonction de son rang…) cela a donné pas mal de confusion et ils déplorent de ne pas avoir eu de note de traduction.

Idem pour la couverture et la 4eme de couverture, à voir la tête du chat (notamment dans l’édition de 2017) et en lisant le résumé, le lecteur imagine et attend une histoire plus joyeuse qu’elle ne l’est dans la réalité.

Les avis et le thème du book club

Les avis du book club sont hétéroclites. Certaines personnes ont détesté, d’autres adoré et entre deux beaucoup ont été déçus car ils s’attendaient à plus de « joie » et de « feel good ».

D’où une interrogation sur la concordance du livre face à la thématique du book club. En effet la fin tragique ne colle pas forcément à la thématique du « livre qui fait sourire » et beaucoup sont passés à coté de l’aspect heureux. D’autres cependant ont vu au-delà de la perte d’un être cher qu’il y a aussi toutes les aventures qu’ils ont passées, tous les souvenirs, l’après deuil et le renouveau qui donne une touche plus rassurante.

Pour aller plus loin :

Avec des chats

Feel good :

Cosy mystery :

Participants : Grominou, Domi_troizarsouilles, SoanneAlpha, Vinushka, Julie27, Khadija-bb, Nella, Kalmiya, Elenna D’Elynn, Emmani, Book explorer, Livresovore, La3ti, Babadam

Et surtout merci à SoanneAlpha pour la rédaction du compte-rendu !

Book Club Livraddict – Le Bal des folles de Victoria Mas

Book Club – Mars 2022

Book Club Livraddict – Le Bal des folles de Victoria Mas pour le thème
« Maladies mentales et neuroatypie »

Pour le bookclub de mars 2022 sur le thème « Maladie mentale et neuroatypie », nous avons choisi de lire Le Bal des folles, écrit par Victoria Mas et publié aux Éditions Albin Michel en 2019.

Nous suivons dans ce livre le point de vue de trois personnages : Louise (patiente), Guenièvre (qui fait partie du personnel de la Salpêtrière) et Eugénie (jeune bourgeoise parisienne). Globalement, les lecteurs les ont trouvées touchantes, même si certains ont été sceptiques quant à l’évolution un peu rapide de Guenièvre et à l’aspect très moderne d’Eugénie (mais ce point-là fait débat). Quelques lectrices ont trouvé les personnages peu développées et sont restées hermétiques face à elle. Grosso modo, les personnages restent un point apprécié du roman.

Quant à l’intrigue, bien sûr il y a un fort message féministe. La majorité a apprécié ces réflexions intéressantes, mais aux yeux de certaines, cela a conduit à plusieurs clichés. Il y avait une touche de fantastique qui malheureusement n’a pas convaincu du tout : elle a eu tendance à arracher les lecteurs du contexte « Paris-Charcot etc » et à contrecarrer le message féministe. Le contexte d’ailleurs, autant sur Paris que sur Charcot et la psychologie, était traité de manière superficielle, faisant office plutôt de prétexte au message féministe. Le fameux bal des folles se déroule à la toute fin, en très peu de pages, et nous avons été déçu(e)s de ne pas en voir plus. Somme toute, nous nous mettons tous d’accord que plus de pages aurait permis d’aller plus en profondeur sur l’ensemble.

La plume a plu à certains qui ont trouvé qu’elle allait de pair avec l’époque et s’y adaptait bien. D’autres l’ont trouvée froide et facile, peu travaillée. Ça n’a pas dérangé tout le monde, cela dit. Disons que pour ceux qui n’accrochaient pas, ça n’a pas aidé.

Les avis sont donc assez partagés entre « beaucoup aimé » et « rendez-vous manqué ». En majorité, les retours ont été plus ou moins teintés d’un arrière-goût de déception : nous avions entendu parler de ce livre en très bien et au final, nous en attendions trop. De plus, le roman ne correspondait en réalité pas au thème que nous nous étions donnés, ce qui a pu décevoir, mais il était difficile de le savoir sans avoir lu l’ouvrage.

Pour aller plus loin :

Tout d’abord, le roman a été adapté en BD et en film. Celles qui ont lu la BD n’ont pas lu le roman, mais n’ont pas été convaincues et lui reprochent la même chose que ce qui a été dit sur le roman. Personne n’a vu le film.

Sur la thématique du féminisme / émancipation des femmes : 

Marie et Bronia, le pacte des sœurs de Natacha Henry : pour le côté féministe, l’histoire vraie de Marie Curie et de sa sœur

Du bout des doigts de Sarah Waters : sur l’internement des femmes au XIXème.

L’étrange disparition d’Esme Lennox de Maggie O’Farrell : sur l’internement des femmes au XIXème.

Affinités de Sarah Waters : surtout pour l’ambiance, se déroule dans une prison pour femme.

Sur les troubles mentaux ou l’asile psychiatrique : 

Vol au-dessus d’un nid de coucou de Ken Kesey : se passe dans un hôpital psychiatrique, beaucoup apprécié par deux personnes, mais une autre n’a pas trop accroché. + son adaptation en série Ratched

Tout plutôt qu’être moi de Ned Vizzini : sur la dépression et le syndrome d’Ondine, lecture un peu difficile.

Shutter Island de Dennis Lehane : recommandé par plusieurs lectrices, un thriller qui correspond tout à fait à la thématique.

La puissance des vaincus de Wally Lamb : deux frères jumeaux enfermés dans un asile.

Un employé modèle de  Paul Cleave : policier/thriller sur la maladie mentale.

Rien ne s’oppose à la nuit de Delphine de Vigan : autobiographie sur les troubles bipolaires

Pas lu mais dans le thème : 10 jours dans un asile de Nellie Bly, Contrecoups de Nathan Filer (schizophrénie) et Les mille et une vies de Billy Milligan de Daniel Keyes (thriller, trouble de la personnalité multiple).

Sur l’autisme et la neuroatypie :

Le bizarre incident du chien pendant la nuit de Mark Haddon : sur l’autisme, recommandé par plusieurs, « un coup de force de l’auteur ».

Je suis né un jour bleu : À l’intérieur du cerveau extraordinaire d’un savant autiste de Daniel Tammet : très instructif sur l’autisme.

Autres médias : 

– séries sur l’autisme : Astrid et Rachelle, Rain man.

Dans l’œil de Jean Martin Charcot (article de France culture)

– films : Marie Poppins (pour l’émancipation des femmes) et Monsieur je-sais-tout (asperger)

Participants : Khadija-bb, Rachel_27, Riz-Deux-ZzZ, Coper, domi_troizarsouilles, Grominou, Julie27, Mypianocanta, Cendre, Catysprint, Valie May, Fields, Emmani, ilonaisreading, gnout, Maa

Et surtout merci à Emmani pour la rédaction du compte-rendu !

Book Club Essai Livraddict – Comme un roman de Daniel Pennac

Book Club – Avril 2022

Book Club Essai Livraddict – Comme un roman de Daniel Pennac pour le thème
« Essai »

Pour ce deuxième book-club essai, les membres de Livraddict ont décidé de se pencher sur la thématique de la littérature et de la lecture et ont choisi de lire Comme un roman de Daniel Pennac.

Cet ouvrage était très abordable et rapide à lire, grâce à des chapitres très courts et un style fluide. Les réflexions sont entrecoupées de mises en scène et dialogues, façon de procéder qui a semblé originale et agréable pour certains, mais aussi agaçante parfois. Ce côté très abordable est un avantage… et un inconvénient. Beaucoup ont été en effet déçus de ce livre, qui était un peu léger en tant qu’essai. Ces déçus ont trouvé que le contenu manquait d’approfondissement et donnait l’impression d’idées jetées ça et là, sans être creusées. Et en même temps, sur les extraits littéraires, certains ont déploré la trop grande présence de classiques qui s’ils sont méconnus pouvaient perdre le lecteur. À l’inverse, d’autres ont beaucoup apprécié ce contenu en plus. Un petit côté « élitiste » a pu y être décelé, côté d’ailleurs appuyé par certaines réflexions de l’auteur comme : 

Disons qu’il existe ce que j’appellerai une « littérature industrielle » qui se contente de reproduire à l’infini les mêmes types de récits, débite du stéréotype à la chaîne, fait commerce de bons sentiments et de sensations fortes, saute sur tous les prétextes offerts par l’actualité pour pondre une fiction de circonstance, se livre à des « études de marché » pour fourguer, selon la « conjecture », tel type de « produit » censé enflammer telle catégorie de lecteurs. – Voilà à coup sûr de mauvais romans.

Le livre se découpait en plusieurs parties : 

  1. Naissance de l’Alchimiste – qui évoquait plus du développement personnel.
  2. Il faut lire (le dogme) – qui parlait de l’enseignement et de donner envie de lire aux jeunes. Une partie des lecteurs se sont sentis peu concernés (n’étant ni professeur ni en contact avec des jeunes), certains ont déploré pas mal de clichés, d’autres ont apprécié la réflexion plus subversive et approfondie apportée sur l’apprentissage.
  3. Donner à lire.
  4. Le qu’en lira-t-on – Les droits imprescriptibles du lecteur qui ont pas mal plu, même si beaucoup ont du mal à s’autoriser certains droits : sauter des pages, abandonner etc.

Plusieurs réflexions ont fait réagir, comme l’idée de bon ou mauvais roman. Celle de la lecture qui transcende le temps, l’idée qu’on a jamais le temps de lire mais qu’on lit malgré tout, que cette idée de temps qui empêche la lecture n’existe pas. Et également l’idée de lecture solitaire et égoïste, qu’on garde pour soi sans en parler. À la fois les questions de la littérature et de la lecture étaient intemporelles, à la fois le contenu restait daté, avec des idées qui ont parfois été trouvées vieillottes, élitistes ou tout simplement plus d’actualité.

Grosso modo, ce qui est ressorti de ce book club a surtout été la déception de ne pas avoir un véritable essai, quelque chose de vraiment approfondi. Certains ont eu la sensation que ce livre ne leur avait pas apporté grand-chose, jusqu’à même s’ennuyer. Il permet toutefois une bonne porte d’entrée dans les essais sur la littérature, grâce à son côté très abordable.

Pour aller plus loin :

De l’auteur : 

  • Saga Malaussène : caustique tout en restant assez bon enfant, très bon souvenir de ces romans. Certains n’ont pourtant pas accroché.
  • Cabot-caboche et L’oeil du loup : (jeunesse) deux très belles lectures émouvantes et profondes.
  • Mon frère : l’auteur évoque sa relation avec son frère décédé, triste mais en même temps souvent drôle.
  • Chagrin d’école : essai assez intéressant mais il vise surtout les enseignants ou les parents d’élèves qui ont des difficultés à l’école (et là encore, ça reste assez léger comme « essai »)

Non-fiction/essai :

  • Une Histoire de la lecture d’Alberto Manguel : essai sur la lecture magnifique
  • La Bibliothèque la nuit d’Alberto Manguel : également très intéressant
  • Je m’appelle Livre et je vais vous raconter mon histoire de John Agard : le protagoniste, un livre, raconte son histoire et son parcours, du palimpseste à l’ebook. Les caractères changent dans le corps du livre. Sympa pour découvrir cette « histoire » mais ce n’est pas un « essai »
  • N’espérez pas vous débarrasser des livres de Jean-Claude Carrière et Umberto Eco. Deux hommes ultra intelligents et cultivés qui discutent de leur amour des livres, de l’objet livre et notamment des incunables (livres imprimés avant 1500).
  • Dernier inventaire avant liquidation de F. Beigbeder.  L’écrivain passe en revue et commente les 50 romans préférés des français (attention il divulgâche les livres en question)
  • Premier bilan après l’apocalypse de F. Beigbeder : Dans celui-ci, il parle des 100 oeuvres qu’il voudrait sauver de l’apocalypse
  • Bouquiner d’Annie François: Plus un récit autobiographique qu’un essai. L’autrice nous raconte différentes anecdotes en lien avec la lecture et les livres, ce qui peut nous amener à nous interroger à notre propre sujet.  Drôle et touchant.

Participants : Aryia – Emmani – Coper – Cendre – Ichmagbücher – LaurineR – Julie27 – Domi_troisarsouilles – Grominou

Et surtout merci à Emmani pour la rédaction du compte-rendu !

Book Club Livraddict – Les Sept Sœurs, tome 1 : Maia de Lucinda Riley

Book Club – Février 2022

Book Club Livraddict – Les Sept Sœurs, tome 1 – Maia de Lucinda Riley pour le thème
« Secrets de famille »

Ce premier tome a passionné certains participants mais en a aussi déçu d’autres qui ne finiront pas forcément la saga. Ils ont trouvé que le livre se lisait facilement mais était un peu trop plat et trop axé sur la romance. Il n’y a pas toutes les réponses attendues.

Le personnage de Maia est perçu comme sensible et attachant. On connait peu les autres sœurs. Floriano a été apprécié pour sa démarche d’aide envers Maïa mais il lui facilite un peu trop la tâche.
Izabela est naïve et pas assez affirmée mais attachante. La partie consacrée à Izabela prend trop de place par rapport à celle de Maïa. Laurent Brouilly a été très apprécié.
Le personnage de Pa Salt intrigue tout le monde.

L’intrigue et la recherche dans son passé a été trouvée intéressante mais trop prévisible et il manque des réponses à des questions.
Le côté historique a passionné certaines personnes mais c’est aussi un peu long par rapport à l’intrigue de base.

Les découvertes de Rio et de Paris ont globalement plu et particulièrement la construction du Christo. Atlantis apparait comme un paradis mais qui cache peut-être des choses.

Pour aller plus loin… 

Autres livres de l’auteure :

Autres auteurs et livres sur des secrets de famille :

Participants : auborddeleau – Delphine.B – Clo_litlanuit – Lecoinlitterairedeval – Gaelloute – la ptite tortue – La3ti – Lie06 – Maa – Mypianocanta – Rachel_27 – Riz-Deux-ZzZ

Et surtout merci à Rachel_27 pour la rédaction du compte-rendu !

Book Club Livraddict – Agatha Raisin, tome 01 : La Quiche fatale de M. C. Beaton

Book Club – Septembre 2021

Book Club Livraddict – Agatha Raisin, tome 01 – La Quiche fatale de M. C. Beaton pour le thème
« Cosy mystery »

Pour le book club de septembre 2021 les membres ont choisi de lire le premier tome des aventures de Agatha Raisin, La Quiche fatale.

Les lecteurs sont mitigés par rapport à cette enquête, certains sont totalement enthousiasmés par la totalité de l’histoire, d’autres ne retiennent que la beauté des paysages anglais !
Certains sont totalement accros à Agatha Raisin, d’autres la trouvent carrément insupportable.
Concernant son caractère, plusieurs personnes évoquent tout de même un début d’évolution et du potentiel pour la suite de la saga.

La seule chose en fait qui fait l’unanimité, ce sont les descriptions des paysages anglais, de la campagne anglaise et des cottages !
Les lecteurs « purs » de thrillers ne trouvent pas leur compte dans ce genre de lecture (quelques participants avaient d’ailleurs trouvé le coupable bien avant la fin), les autres ont trouvé la lecture agréable et distrayante !

Les lecteurs de livres audio ont particulièrement apprécié l’histoire racontée par Françoise Carrière qui, paraît-il, donne du relief à l’intrigue !

L’adaptation en série tv ne fait pas l’unanimité (le choix de l’actrice a d’ailleurs fait tiquer plusieurs personnes).

Pour aller plus loin… 

Parmi les recommandations citées en cosy mystery :

En film :

  • À couteaux tirés avec Daniel Craig

Participants : cassie56, Imagln, chris 311830, Maa, auborddeleau, Olive-oued, Coper, Miyuki-Panda, Kalmiya, domi_troizarsouilles, Peluche0706, Stellade, Julie27, Taliesin, cerisia, Errant, Catysprint, brijoudu93, Tatie Scribouillis, Zoraline, greatcoffeetragedy, Babadam, Freyja, Kadeg, vrovro7,

Et surtout merci à brijoudu93 pour la rédaction du compte-rendu !