Book Club Graphique Livraddict – L’Epouvantable peur d’Epiphanie Frayeur, tome 1 de Séverine Gauthier et Clément Lefèvre

Book Club – Août 2021

Book Club Livraddict – L’Epouvantable peur d’Epiphanie Frayeur de Séverine Gauthier et Clément Lefèvre pour le thème
« Album / BD jeunesse »

Une lecture onirique pour apprivoiser sa peur

Globalement, les avis sont quasi unanimes sur le graphisme qui est qualifié de très doux, aux couleurs bien choisis, ce qui contribue pleinement à l’ambiance de la BD qui traite d’un sujet sombre. Une participante est plus mesurée et a été gêné dans cette lecture, ce graphisme, si singulier, la « mettant mal à l’aise ». Mais les couleurs ont, à l’unanimité, plu.

Le graphisme spécifique aux personnages et à leur expression a été sujet à discussion. En effet, certains lecteurs ont perçu de la tristesse, de l’inquiétude dans le visage d’Epiphanie quand d’autres n’y ont vu qu’une forme d’impassibilité, de neutralité et/ou de caricature, nuisant finalement à l’histoire et au rapport de l’héroïne avec sa peur. De même, la peur a été jugé parfois pas assez « effrayante ». Les lecteurs ont interprété cela comme une volonté de l’auteur de rassurer l’enfant lecteur, l’idée de la BD n’étant pas de lui faire peur !

Le coté loufoque des personnages secondaires (certains ont trouvé qu’il y en avait un peu trop…) et leur jeu de mots à amuser les lecteurs. Ces personnages secondaires, hauts en couleurs, structurent la BD et accompagne Epiphanie vers cette fin possible. Les lecteurs ayant apprécié cette lecture ont aussi, à leur manière et avec empathie, accompagné Epiphanie dans sa lutte contre la peur.

Finalement, le sujet de la peur est développé de façon très métaphorique et onirique. C’était peut-être le meilleur moyen (pour l’auteur) de ne pas faire passer la peur comme un grand monstre qui oppresse mais plutôt comme quelque chose que l’on craint et que l’on protège en même temps, une connaissance qu’il faut apprivoiser…

Cette interprétation est propre à chacun, et c’est peut-être aussi pour cela que les avis ont été un peu mitigé.

Les participants ont vu, dans cette BD, des références à Alice aux pays des merveilles, Don quichotte, Crocmou, Matthias Malzieu, Tim Burton. Ces références sont appréhendables uniquement par les adultes évidemment.

La plupart des personnes (mais pas toutes) recommanderaient cette lecture aux plus jeunes (dès 7 ans).

Certaines la recommanderaient aussi aux adultes qui trainent des peurs et des boulets… car cette lecture peut faire réfléchir.

A recommander surtout pour la période automnale et Halloweenesque !

NB : Les pages en « annexe » ont été jugés extra, bienvenues et très amusantes ! Le petit + de cette BD jeunesse !

Conseils lecture :

  • Le tome 2 traite d’un autre sujet, certains participants souhaitent le lire à l’occasion.
  • Séverine Gauthier pour ses BD Couette, Cœur de pierre et L’homme-montagne
  • Azimut de Lupano (pour le graphisme)
  • Clément Lefèvre pour ses BD Le petit Chaperon rouge et Casse-Noisette
  • « Sheets » de Brenna Thummler

Les participants recommandent aussi de :

  • (Re) lire Alice au pays des merveilles bien sûr !
  • Découvrir M. Malzieu !
  • Regarder les films/animent de Tim Burton !
  • Jouer à Dixit !

Participants : Emmani, Ichmagbücher, InkyDragonflies, Stellade, Julie27, Cendre, Delphine.B, Coper

Et surtout merci à Coper pour la rédaction du compte-rendu !

Book Club Livraddict – Un manoir en Cornouailles d’Eve Chase

Book Club – Janvier 2021

Book Club Livraddict – Un manoir en Cornouailles d’Eve Chase pour le thème
« Livre dont l’histoire prend place dans un château »

Ce book club a réuni de nombreux lecteurs qui ont, pour la plupart, apprécié leur lecture, la qualifiant de facile et agréable, voire même addictive malgré quelques défauts. On note cependant un abandon.

Revenons sur l’intrigue et la double temporalité proposée par l’auteure. La majorité des lecteurs ont trouvé le découpage déséquilibré : les chapitres du passé sont beaucoup plus développés et intéressants que ceux du présent, présentant finalement peu d’enjeux. 

Le décor des Cornouailles, cette nature sauvage au parfum de liberté a beaucoup plu. Le côté dépaysant a vraiment participé au plaisir de lecture, notamment dans cette période de crise sanitaire et de confinements. Certains lecteurs auraient apprécié que les descriptions soient plus poussées.

Concernant les personnages, on retrouve cette inégalité passé/présent. Tandis que les protagonistes du passé ont réussi à plaire et émouvoir les lecteurs, ceux du présent ont semblé moins convaincants, plus fades. Lorna, l’héroïne contemporaine a même été qualifié d’agaçante par quelques lecteurs.

Les personnages secondaires sont moins développés mais les lecteurs ont noté la relation particulière des jumeaux Toby et Amber, surtout l’évolution du garçon suite à la mort de la mère (les adjectifs “torturé” et “flippant/creepy” sont revenus régulièrement). Quelques lecteurs ont trouvé le travail sur le deuil très intéressant et plutôt original dans ce genre d’intrigue.

Un certain consensus se forme concernant les révélations finales : prévisibles assez rapidement dans le roman. Le dénouement est décrit comme (trop) rapide, bâclé par de nombreux participants.

——

Pour aller plus loin : 

La majorité des lecteurs ont apprécié la plume de l’auteure sur ce roman, sans forcément avoir envie de découvrir le reste de son œuvre ou ses futures parutions. Si l’aspect “secret de famille” est bien mené dans Un manoir en Cornouailles, d’autres auteurs se démarquent plus : Kate Morton semble être la reine du genre (L’enfant du lac, Le jardin des secrets, etc.), Françoise Bourdin a également été cité pour ses romans aux intrigues plus contemporaines.

——

Thématiques proches, secrets de famille, trame familiale : 

Les participant·e·s aux discussions : Emmani, Miyuki-Panda, brijoudu93, Cendre, Babadam, Edwige, Minouchka_books, Cece44, Delphine.B, Riz-Deux-ZzZ, auborddeleau, MahaultMots, Livresovore, Florence71

Et surtout merci à Riz-Deux-ZzZ pour la rédaction du compte-rendu !

Book Club Livraddict – Les Miracles du bazar Namiya de Keigo Higashino

Book Club – Mai 2021

Book Club Livraddict – Les Miracles du bazar Namiya de Keigo Higashino pour le thème
« Roman se situant en Asie »

De manière générale le livre a plu et les participants sont satisfaits de leur lecture. Quelques coups de cœur, d’autres au contraire ont été déçus et imaginaient quelque chose de plus surprenant vu la note moyenne sur LivrAddict. Donc, quelques retours mitigés mais aucun vrai défaut relevé. Il y eu un abandon, qui a trouvé le livre trop gnangnan. Une lecture perçue comme agréable en moyenne bien que plutôt oubliable sur la longueur.

Les personnages ont  été appréciés, avec un bémol sur la femme d’affaire  matérialiste « le chiot qui doute ». Les lecteurs les ont trouvé bien construits, crédibles et humains. Néanmoins, il a été noté plusieurs fois qu’ils n’étaient pas tous tellement marquants et le fait de changer point de vue souvent a limité l’attachement. D’ailleurs pour les 3 voyous, les lecteurs avaient parfois de la peine à se souvenir qui était qui à part celui qui semblait être le chef.
La palette de personnages et leur histoire a permis de découvrir différente facette de la vie et la culture du Japon moderne et cela a globalement plu au lectorat.

A part quelques exceptions, le style de l’auteur a plu. C’est une lecture qui coulait facilement pour tout le monde, même ceux qui sont ressortis mitigés.
Cependant, la construction du récit sous forme de différents protagonistes que l’on suit et dont les vies se tissent autour du bazar a beaucoup contribué à l’appréciation finale du livre par les participants. Beaucoup ont été surpris et on trouvé cet aspect original. Plusieurs lecteurs ont eu du mal à se faire à cette construction. En effet, le passage d’un personnage à l’autre a été perçu comme  rapide, qui fait perdre le fil quand on commençait à s’y « enfoncer ».
Le fait de suivre plusieurs histoires de vie qui s’imbriquent et différents personnages dont le nœud est la bazar Namiya a suscité de nombreuses discussions quant à la classification de ce genre de romans : fix-up, roman choral ou même sortes de nouvelles reliées. Les avis et les perceptions des lecteurs divergent quant la réelle définition à appliquer.

L’ambiance du livre a été qualifiée de chaleureuse, tamisée, rêveuse ou encore bienveillante par les participants. Le parallèle avec les films Ghibli a été fait plusieurs fois. Les lecteurs lui ont trouvé une atmosphère « à la japonaise » et classent ce roman dans la catégorie de leçon de vie humaniste, tendre et touchante avec des bons sentiments sans tomber dans la mièvrerie.

L’intrigue est centrée autour des lettres et des réponses échangées. Elle a été appréciée pour les réflexions apportées sur la notion de conseil/décision et notamment l’aspect de l’interprétation (le fait qu’on peut comprendre « comme ça nous arrange » les conseils donnés).
Concernant l’écriture des lettres, leur ton a plu. Le vocabulaire retranscrivait la personnalité des personnages. La différence entre les lettre de monsieur Namiya et des 3 bandits était claire. Le premier a un ton plus philosophique qui pousse les auteurs des lettres à se questionner et à trouver eux même la réponse qui leur convient le mieux en leur apportant des piste de réflexion alors que les voyous sont directifs et ne prennent pas de pincettes pour donner leur avis.

Les lecteurs sont tous d’accord pour dire que l’aspect fantastique / SF reste en arrière plan et n’est pas le sujet principal du livre. Certains lecteurs qui s’attendaient à un livre plus orienté imaginaire ont été surpris de l’exécution, voire déçus. Néanmoins, cela n’a pas empêché d’apprécier la lecture dans la majorité des cas. L’aspect fantastique sert à faire le lien entre les lettres du passé et le devenir des auteurs au temps présent mais n’impacte pas le message global du livre. Néanmoins, la classification contemporain semble aussi trop limiter le roman :  feel-good, histoire de vie, SF et Fantastique. Ce sont les genre qui sont le plus souvent ressorti.

Concernant la fin : lien entre le foyer Marukoen et le bazar Namyia reste assez flou pour plusieurs lecteurs alors qu’il est clair que les 2 lieux on une importance particulière dans l’histoire. De même le fait de ne pas savoir d’où proviennent les pouvoirs du bazar a perturbé certains lecteurs qui sont restés dans l’expectative. D’autres n’ont pas été dérangés du tout et ont fait abstraction de cet aspect pour se laisser porter par le message de fond du roman, à savoir comment réagissons nous aux conseils qui nous sont donnés. De plus, cette impression de  flou/mystère est « connue » pour certains auteurs japonais, comme une sorte de « signature de la littérature japonaise ».
La feuille blanche de la fin a été un procédé apprécié par les lecteurs qui ont eu une sensation de boucle bouclée.
Le destin des voyous à la fin a été interprété de manière différente et cela a influencé le ressenti final sur le livre (happy ending, fin douce amère ou  fin ouverte intentionnelle).

Et petit plus soulevé plusieurs fois: la très belle couverture qui donne envie de lire le livre.

Les lecteurs recommandent ce livre pour sa douceur et son aspect sans prise de tête. Le fait qu’il rentre aussi dans de nombreux genres littéraires en fait un bon candidat à conseiller à l’achat ou à offrir à n’importe qui sans prendre de gros risques de déplaire.

Pour aller plus loin.

Les lecteurs ont identifié que d’autres titres japonais exploitaient soit l’ambiance du contemporain « rêveur/douceur » avec une touche de fantastique soit le roman choral. Les échanges se sont ensuite étendus aux livres prenant place au Japon et permettant au public de découvrir la culture japonaise.

Autres livres de l’auteur :
    • Le dévouement du suspect X (Thriller)
    • Un café maison (Policier / Drame)
    • La fleur de l’illusion (Policier)

Autre romans d’auteurs japonais (les plus souvent mentionnés en 1ers) :
    • La papeterie Tsubaki – Ito Ogawa
    • Les délices de Tokyo – Durian Sukegawa
    • Kafka sur le rivage de Haruki Murakami.
    • Le restaurant de l’amour retrouvé de Ito Ogawa
    • Les mémoires d’un chat de Hiro Arikawa
    • Le poids des secrets – Aki Shimazaki
    • 1Q84 – Haruki Marakami
    • Le jardin arc-en-ciel d’Ito Ogawa
    • L’étrange bibliothèque de Haruki Murakami
    • La mémoire sous les vagues de Laurence Couquiaud
    • Yukiko de Jirô Asada
    • Les romans d’Hiromi Kawakami
    •  L’incolore Tsukuru Tazaki et ses années de pèlerinage – Haruki Murakami
    • La mer, de Yôko Ogawa
    • La marche de Mina, de Yôko Ogawa
    • Globalement, la bibliographie de Haruki Murakami

Autres romans avec thèmes similaires :
    • La Ménagerie de papier de Ken Liu
    • Zut! J’ai raté mon gâteau ! Annie L’Italien
    • Kérozène d’Adeline Dieudonné
    • Les oubliés du dimanche de Valérie Perrin
    • Comment j’ai plaqué mon boss de June Kanata
    • Stupeur et tremblements, d’Amélie Nothomb
    • Ni d’Eve ni d’Adam, d’Amélie Nothomb

Mangas (dont l’ambiance rappelle celle du livre):
    •Les temps retrouvés – Kei Fujii
    •Le vieil homme et son chat – Nekomaki
    •De nombreux titres de Jirô Tanighuchi, notamment Quartier Lointain

Autres mangas : Claymore (pour l’action et l’intrigue), xxxHolic (pour le fantastique), Mushishi (pour s’endormir et faire de beaux rêves) et Yamato Nadeshiko Shichi Henge (pour les fous-rires). Monster de Naoki Urasawa, Ghost in Shell de Masamune Shirow, Akira de Katsuhiro Otomo,  Asadora de Naoki Urasawa, Kimi Wa Pet de Yayoi Ogawa

Films au Japon ET dont l’ambiance / le thème est proche du roman lu :
    •L’ensemble de la filmographie du Studio Ghibli, notamment les films d’animation de Miyazaki
    •Your Name –  Makoto Shinkai (2016)
    •La traversée du temps – Mamoru Hosoda (2006)

Autres films sur le Japon OU sur le thème du voyage dans le temps:
    •Le dernier Samouraï – Edward Zwick (2003) : film américain mais traitant d’un aspect de l’histoire du japon traditionnel
    •Mémoires d’une Geisha  de Rob Marshall (2005) – Film américain également, adapté du livre Geisha d’Arthur Golden.
    • Il était temps, par Richard Curtis (2013) : voyage dans le temps
    • Une Affaire de famille, de  Hirokazu Kore-eda (2018)
    • After life, de  Hirokazu Kore-eda (1998)
    • Lost in Translation de Sofia Coppola (2003)
    • Battle Royale de Kinji Fukasaku  (film Violent, 2000)

Les participant·e·s aux discussions : Coper, Stellade, Kadeg, Grominou, Brijoudu93, Emmani, Olive-oued, Maa, Chrisbookine, Atick, Julie27, Nour Elimen, Domi_troizarsouilles, Cafrine, Illeva, Wonderbooks_, Margotine59380, Cendre, Aealo, Lamelle21, Delphine.B, Mana_, Vinushka, Celo, Book explorer, MahaultMots, Gaelloute, Jessika, LaGeekosophe, Livresovore, La3ti

Et surtout merci à Cendre pour la rédaction du compte-rendu !

Book Club Livraddict – Les Quatre Filles du Docteur March de Louisa May Alcott

Book Club – Mars 2021

Book Club Livraddict – Les Quatre Filles du Docteur March de Louisa May Alcott pour le thème
« Classique américain »

Pour le bookclub de Mars 2021, les membres du forum ont choisi de lire Les Quatre Filles du Docteur March de Louise May Alcott.

La majorité des participants a apprécié cette lecture qui pour beaucoup a été une relecture.
Certains ont abandonné en cours de lecture et d’autres ont lu « mollement » l’ouvrage, certaines participantes prévoient de lire la suite.

Des quatre soeurs, on parle souvent de Jo La Rebelle, les autres soeurs et les autres personnages sont plus effacés et ne marquent pas autant les esprits des lecteurs.

Le côté moralisateur de l’intrigue et de la vie de la famille en a agacé plus d’une.
Certaines ont trouvé le côté suranné profondément insupportable alors que d’autres l’ont trouvé délicieux.
Plusieurs ont relevé des incohérences (ex. famille très pauvre qui a tout de même une bonne).

Recommandations :
Films et vidéos
une websérie The march family letteres
un film de 1933 avec Katherine Hepburn  » les 4 filles du docteur March »
un film de 1949 avec June Allllyson dans le rôle de Jo  et Janet Leigh dans le rôle de Meg « les 4 filles du docteur March »

Livres
Quatre sœurs de Malika Ferdjouth
La petite princesse de Frances Hodgson Burnette
Les filles du Docteur March se marient de Louisa May Alcott
Anne et la maison aux pignons verts de Lucy Maud Montgomery – Compte rendu de Book-Club
La petite maison dans la prairie de Laura Ingalls Wilder
L’esprit de famille de Janine Boissard

Les participants : Silenia, Emmani, coldtroll, Bookwormette, MissTeac, Freyja, Julie27, Lullypop, Riz-Deux-ZzZ, Coper, domi_troizarsouilles, brijoudu93, Shape Fleur, Dans l’aile Ouest, missmarple060, Alhena, LaurineDrestiag

Et surtout merci à Brijoudu93 pour la rédaction du compte-rendu !

Book Club Livraddict – Sorcières : La Puissance invaincue des femmes de Mona Chollet

Book Club – Avril 2021

Book Club Livraddict – Sorcières : La Puissance invaincue des femmes de Mona Chollet pour le thème
« Essais »

Compte-rendu par Miyuki-Panda

Pour ce premier book club consacré aux essais, les lecteurs et lectrices ont choisi : « Sorcières : La puissance invaincue des femmes » écrit par Mona Chollet.

Les avis semblent assez partagés. D’une part, les lectrices ont aimé l’essai. D’autre part, certains et certaines ne l’ont pas aimé, une personne l’a même détesté et une autre l’a qualifié de dispensable, déjà-vu et banal. Quelques livraddictiennes ne l’avaient pas terminé et, ont donc, donné un avis sur les parties lues.

Il ressort que beaucoup s’attendaient à ce que l’essai traite de la figure de la sorcière au sens premier du terme et non pas de féminisme. Quelques personnes savaient avant de commencer que le terme « sorcière » avait attrait aux femmes libres, indépendantes des époques passées et que le mouvement féministe s’est réapproprié cette image.

Dans le cas où les lecteurs et lectrices ne connaissaient pas cette signification, ils ont souhaité en savoir plus et lire d’autres livres sur les sorcières.

Le propos de l’essai divise encore une fois les participantes. Il a souvent été reproché à Mona Chollet de ne pas inclure des exemples contrastés, d’avoir des avis plus nuancés sur les différents sujets qu’elle traite, surtout dans la partie qui traite de la maternité. En effet, beaucoup ont relevé un caractère binaire dans les propos de l’autrice et aurait préféré avoir plus de témoignages pour un entre-deux ou des marques positives. Quelques lectrices, de façon très marginale, ont aimé le fait que l’on parle de ce sujet sous le prisme du regret ou du non-désir de maternité étant donné que l’évoque souvent une maternité heureuse et merveilleuse.

Les autres thèmes semblent avoir rencontré plus de succès. Notamment celui de la médecine et de la vieillesse.

Le thème de la médecine a résonné en beaucoup de participantes car les violences gynécologiques faites aux femmes est un sujet méconnu, tabou et normalisé. Toutefois, une des lectrices a signalé que les choses sont en train de changer puisque les étudiants et étudiantes en médecine sont davantage sensibilisées à cette problématique.

En outre, il faut souligner que beaucoup ont trouvé que Sorcières est un essai très bien documenté même si les sources proviennent, pour une majorité, de travaux américains.

Dans l’ensemble des participantes, une seule personne a lu les autres essais de Mona Chollet : Beauté fatale, les nouveaux visages d’une alinéation féminine – qui traite, en autre, du rapport qu’entretient la femme à la mode – et Chez soi – un essai très actuel puisqu’il traite du foyer, de la maison et de notre mode de vie sédentaire, le tout avec une touche féministe.

Une grande majorité des lectrices souhaiteraient découvrir les autres œuvres de l’autrice. Les participantes ont également proposé une large sélection d’ouvrages, de ressources en tout genre traitant de féminisme et de sorcières, parmi lesquelles figurent :

Fiction sur les sorcières

  • Les filles de Salem : comment nous avons condamnés nos enfants de Thomas Gilbert (Roman graphique)
  • Circé de Madeline Miller
  • Un bûcher sous la neige de Susan Fletcher
  • Le complexe de la sorcière d’Isabelle Sorente

Non fiction et essai sur la figure de la sorcière

  • Les Sorcières – Une histoire de femmes de Céline Du Chené
  • Sorcières ! Le sombre grimoire du féminin de Julie Proust-Tanguy
  • Sorcières, sages-femmes et infirmières de Barbara Ehrenreich et Deirdre English
  • Caliban et la sorcière de Sylvia Federici
  • Sorcière ! La grande histoire de Ludovic Viallet
  • Le musée des sorcières de Catherine Clément
  • Le bûcher des sorcières de Dominique Labarrière
  • Mon histoire de femmes de Michelle Perrot
  • Sorcières ! disent-ils de Singeon et Juliette Ihler
  • Secrets de sorcières : Une initiation à notre histoire et nos savoirs de Julie Légère, Elsa Whyte, et Laura Pérez

Fiction sur le féminisme

  • Félines de Stéphane Servant
  • Captive de Margaret Atwood
  • La saga La servante écarlate de Margaret Atwood
  • L’étrange disparition d’Esme Lennox de Maggie O ’Farrell
  • Chroniques au pays des mères de Elisabeth Vonarburg – L’incivilité des fantômes de Rivers Solomon

Essai/non-fiction/autre sur le féminisme

  • Nous sommes tous des féministes de Chimamanda Ngozi Adichi
  • Mon histoire des femmes de Michelle Perrot
  • Culottées de Pénélope Bagieu (Saga de romans graphiques)
  • Les femmes artistes sont dangereuses de Laure Adler
  • Femmes en armes (à retrouver aux éditions du Trésor)
  • Femmes pirates : les écumeuses des mers (à retrouver aux éditions du Trésor)
  • Moi, les hommes, je les déteste de Pauline Harmange
  • Le deuxième sexe de Simone de Beauvoir
  • Libérée de Titou Lecocq – Femmes d’exception : Magazine du journal Le Monde

Essai et non-fiction sur la maternité 

  • Libres à elles, le choix de ne pas être mère de Laurence Santantonios
  • Le regret d’être mère de Orna Donath
  • Lâchez-nous l’utérus de Fiona Schmidt
  • Une nouvelle mère, de Cécile Doherty-Bigara
  • Ceci est notre post-partum de Illana Weizman – Mamas ; petits précis de déconstruction de l’instinct maternel de Lili Sohn

Essai et non-fiction sur le corps féminin

  • Le chœur des femmes de Martin Winckler
  • Les accoucheuses d’Anne-Marie Sicotte
  • C’est mon corps – toutes les questions que se posent les femmes sur leur santé de Martin Winckler
  • Mauvais traitement : Pourquoi les femmes sont mal soignées de Delphine Bauer et Ariane Puccini
  • Fragiles ou contagieuses : le pouvoir médical et le corps des femmes de Deirdre English et Barbara Ehrenreich
  • Une apparition de Sophie Fontanel
  • Ceci est mon sang d’Elise Thiébaut
  • Notre corps, nous-mêmes d’un Collectif – Cher corps de Léa Bordier

Autres ressources

  • Quoi de meuf : Podcast féministe et pop culture
  • LSD, la série documentaire : Sorcière sur France culture
  • Les couilles sur la table : Podcast qui traite des masculinités
  • Fille de lutte : Podcast qui traite de femmes qui se battent pour le féminisme
  • Sorcière : Une chanson de l’artiste Pomme
  • Girlspowerlecycle : Podcast d’une librairie parisienne qui a mis en place un cycle sur le féminisme
  • Un podcast à soi : Podcast sur le féminisme – Mrs. America : Série sur le mouvement féministe pour la revendication de droits égaux

Les participants : lubulles, Eliz, deslivresetmaude, cocomb3, herbye23, Camillou8926, Catysprint, erine6, Miyuki-Panda, DODOLECTURE, Dans l’aide Ouest, Melody Pond, Vinushka, Justine.glm, Freyja, Maisys, Luci0le, Julie27, Minouchka_books, Eclarate, MiaMiu, Le_blog_de_Yuko, Livresovore, Emmani, Guenièvre, Andreal Space, Book explorer, brijoudu93, RedPanda

Et surtout merci à Miyuki-Panda pour la rédaction du compte-rendu !