La Forêt des 29 d’Irène Frain

En Inde, il y a plus de 5 siècles, les puissants ont tout détruits : forêts déboisées, terres asséchées, pour le plaisir de construire des palais magnifiques. Ils n’ont pas respectés les forces du ciel et de la terre et ils le paient : sécheresse, misère, épidémie… Dans ce Pays de la mort, un groupe d’hommes et de femmes vont résister et décider d’une autre vie : ce sont les Bishnoïs, mené par un homme : Djambo la merveille.

Irène Frain, à travers ce magnifique roman, nous conte l’épopée d’un homme, Djambo : quittant son village où il était rejeté, il rejoint le peuple des pauvres, des errants. Et de l’épopée d’un homme, on se connecte à l’épopée de tout un peuple, bien décidé à vivre en harmonie avec la nature : pas de chasse, pas de coupe de bois autre que du bois mort, pas de cueillette de fleur d’indigotier qu’il faudrait broyer pour en faire du pigment… Le mode de vie change : il n’y a plus de dieux, les femmes sont respectées, on ne brûle plus les hommes pour préserver le bois, on les inhume.

La vénération des arbres est d’ailleurs le pilier de cette nouvelle communauté : les Bishnoïs (29 en hindi), qui ont pris ce nom car ils vivent en prenant soin de respecter 29 principes. Cette vénération combinée à la folie des puissants mènera d’ailleurs à un terrible massacre… Une histoire d’autant plus touchante qu’elle est réelle, issue de nombreuses recherches et de collectes de légendes.

Irène Frain nous invite à reconsidérer notre monde, nos modes de vie, notre relation à la nature, et ces Bishnoïs font figure d’écologistes modernes. Une fantastique leçon d’humanité… et de développement durable !

Je remercie Livraddict et les éditions Michel Lafon pour ce partenariat.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.