L’homme qui souriait d’Henning Mankell

EXE L'homme qui souriait BP-crg:EXE L'homme qui souriait dos 18Résumé

Nous sommes dans une petite ville suédoise. Ce soir là, le vieil avocat Gustav Torstensson rentre chez lui en voiture par un épais brouillard, après avoir rendu visite à l’un de ses plus gros et presque seul client, Alfred Harderberg. Gustav n’aime pas conduire de nuit. Il presque arrivé chez lui, quand au milieu de la route, il aperçoit un mannequin à taille humaine assis sur une chaise. Paniqué et perplexe, il sort de la voiture pour jeter un coup d’oeil. Ce sera son dernier geste d’homme vivant. Pendant ce temps là, l’inspecteur Kurt Wallander, épuisé et déprimé pour des raisons diverses, envisage de démissionner de son poste à la police. Il est déjà en arrêt depuis plusieurs mois. Ainsi, quand son vieil amis Sten Torstensson, fils du vieil avocat et avocat lui même, vient lui demander de l’aide pour prouver que la mort de son père n’est pas accidentelle, Kurt refuse. Il en a assez de la police, et il a déjà pris sa décision : il démissionnera. Mais à son retour à la ville, il apprend que Sten Torstensson à été tué par balle à son cabinet d’avocat. Il est alors persuadé que les deux meurtres, celui du père et du fils, sont liés. Et c’est ce qui va le faire changer d’avis. Il se décide à enquêter sérieusement sur la mort des deux avocats, et reprend le travail à police d’Ystad. Il découvre bientôt que Gustav Torstensson s’occupait presque exclusivement des affaires de Alfred Harderberg, richissime propriétaire de sociétés connues dans le monde entier.

Une seule question trotte encore dans la tête de Kurt : Pourquoi un richissime homme d’affaire suédois aurais-il utilisé les services d’un vieil avocat de province plutôt que d’un avocat de grand nom ? Cet homme est très puissant, il est entouré de garde du corps, son château est presque impénétrable, et la moindre information sur ce qu’il se passe à l’extérieur revient toujours au oreilles du maître des lieux. Il faudra donc ruser pour enquêter de façon discrète, et en menant Alfred Harderberg à de fausses pistes, pour qu’il pense que la police ne s’intéresse pas à lui.  L’inspecteur Kurt Wallander et toute son équipe essayerons par tout les moyens de rassembler des preuves contre cet hommes qui semble intouchable, un homme qui sourit toujours.

Mon avis

Je dirais que je l’ai plutôt apprécié. Ce n’est pas néanmoins un coup de coeur, déjà parce que le livre policier n’est pas mon genre de prédilection, mais aussi parce que je trouve que le suspens n’est pas maintenu assez longtemps. Cela reste quand même une belle histoire, le personnage de Kurt et de son équipe est attachante, et j’ai bien aimé l’intrigue. En effet, c’est le fait qu’on s’attaque à quelqu’un qui est dit d’intouchable et de riche, qui m’a attirée.   Car dans ce livre on découvre enfin un inspecteur qui a le courage de faire tomber un homme d’affaire riche et connu dans tout le pays. Je donne 7/10 à ce livre, les points en moins étant pour le manque de suspens.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.