Peter et Max de Bill Willingham

C’est grâce à Livraddict et aux éditions Bragelonne (que je remercie vivement tous les deux)  que j’ai eu la chance de découvrir l’histoire de Peter et de Max, et par la même occasion  l’univers de « Fables » . en effet, ce livre est particulier dans le sens où son histoire se situe dans un univers particulier, celui des Fables.  Non, pas celles de La fontaineFables est d’abord une célèbre bande dessinée américaine, des  « comics »  donc, crées par Bill Willingham et Steve Leialoha, et  voici le premier roman qui se passe dans cet univers. Mais je vous explique le contexte : les Fables sont des créatures magiques venues d’un autre monde pour échapper à un terrible envahisseur. Cachées sur la terre, les hommes les connaissent néanmoins sous forme de légendes, ne sachant pas que ces créatures existent vraiment ! Ainsi dans le roman j’ai rencontré  Rose-Rouge dans sa range-rover, Blanche-Neige mariée avec le Loup (mais j’arrête avec les scoops !)
Il n’est cependant pas besoin de lire les bande dessinées pour comprendre le roman, qui peut se lire de façon tout à fait indépendante, mais rien ne vous empêche d’y jeter un coup d’œil…

Mais venons-en au fait : Peter et Max. Je dois avouer que je ne savais pas si j’allais facilement rentrer dans l’histoire, en fait ce livre m’a beaucoup plu. voici de quoi il retourne :
Peter Piper, comme son nom l’indique, est un joueur de flûte (ça vous dit quelque chose ?) Il vit maintenant tranquillement retiré à la campagne, avec sa femme Bo, mais sa flûte, comme vous le devinez, est magique. Sculptée dans l’os du doigt d’un géant, elle a des pouvoirs extraordinaires. Elle lui a été léguée par son père quand il avait dix ans, (et elle se transmet de générations en générations) en effet, Peter vient d’une famille de musiciens, ils gagnent leur vie en allant sur les routes, animant les fêtes dans les villages. Mais son frère Max, pourtant l’aîné, n’a pas hérité de la flûte : à l’époque fragile adolescent, il se sent blessé et incompris, et sa  jalousie se transforme en haine. C’est le début de l’histoire…

La lecture ma foi, est très plaisante : le style est agréable, vif et sans lourdeur. La narration alterne passé et présent : le récit de la jeunesse des deux frères dans le monde magique (on voit leur évolution) et le monde actuel qui nous permet de nous familiariser avec les us et coutumes des fables. Cela laisse du suspense mais nous permet de comprendre sans problèmes, sans s’embrouiller : le récit est vraiment très clair, et permet de poser le livre, vaquer à ses occupations puis reprendre quelques jours plus tard. Je ne dévoilerai pas trop l’intrigue en disant qu’il s’agit d’une version de la célèbre légende allemande du joueur de flûte : un joueur de flûte, vêtu d’habits colorés, entraîne les enfants hors de la ville de Hamelin, par-delà les collines, et on ne les revit plus jamais. Bien sûr, dans le roman, les choses sont beaucoup plus complexes…

Pour ne pas oublier qu’il s’agit d’un roman sorti d’un comics, nous avons droit à des illustrations le long du texte, certaines pleine page, et après la fin, un épilogue en bande dessinée qui nous incite à aller voir de plus près le travail de Bill willingham et Steve Leialoha.

J’ai aussi apprécié le fait que les personnages ne soient pas trop les bons d’un côté et les méchants de l’autre, seul bémol : le couple Peter / Max, un peu trop caricatural à mon goût. En effet, je trouve Peter un peu trop gentil, trop propre sur lui, alors que Max est complètement fou et dépravé, cheveux longs emmêlés, et barbu de surcroit (de la barbe, quelle horreur! *)  Les autres créatures sont plus ambiguës et donc plus intéressantes, selon moi, de plus cela apporte un certain décalage humoristique à ces personnages de conte de fée ! J’ai par contre aimé le duel des flûtes : ça change des sempiternels  épées et sabres magiques !

En définitive je suis très contente de cette découverte et ne peux que vous recommander ce roman qui sera un réel divertissement pour ces périodes de vacances.

*je plaisante, bien sûr !

Peter et Max
Fables
(Peter & Max : a Fables Novel)
Bill Willingham
Illustrations de Steve Leialoha
Edition bragelonne, 2010
(Bill Willingham and DC comics 2009)
360 pages

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.