Ecrire, de la page blanche à la publication de Marianne Jaeglé

4è de couverture

« Ecrire. Je ne peux pas. Personne ne peut. Il faut le dire, on ne peut pas. Et on écrit. » (Marguerite Duras.) C’est sans doute ce qu’ont éprouvé ceux qui, un jour où l’autre, se sont confrontés à la page blanche.

Ce livre s’adresse aux passionnés d’écriture comme à ceux qui rêvent d’écrire sans oser encore passer à l’acte. Il entend montrer la voie, donner des orientations précises, des pistes de travail, mais aussi accompagner chacun dans sa découverte des processus de création. Retraçant l’expérience de nombreux écrivains français et du monde entier, contemporains ou d’autrefois, citant leurs réflexions les plus éclairantes, donnant à voir leurs brouillons, leur manière de travailler, il invite à une compréhension plus précise et plus juste de la pratique de l’écriture.

Qu’écrire ? Comment le faire ? Dans quelle perspective ? Apprendre à se lancer tout d’abord, à se relire et à se corriger ensuite ; mettre en place un projet long, le structurer, puis songer à la publication… Etapes incontournables mais souvent difficiles auxquelles les plus grands se sont confrontés. Leur exemple, leurs réflexions, leurs conseils fonctionnent dès lors comme autant d’éclairages.

Fondé sur mon expérience d’auteur et d’animatrice d’ateliers d’écriture, ce livre se propose d’aider ceux qui, débutants ou écrivants confirmés, veulent avancer dans leur parcours d’écriture.

Mon avis

Ce livre, écrit sous forme de guide, nous permet de passer en revue les 11 étapes successives de l’écriture

1/ Oser écrire
2/ De l’importance de la lecture
3/ Identifier et surmonter les obstacles de l’écriture
4/ Ecrire tout azimuts
5/ Sur la longue route de l’écriture, pas après pas
6/ Tenir compte du lecteur : écrire pour lui
7/ Relire et corriger
8/ Passer du fragment au texte long
9/ Composer et achever le texte long
10/ Que peut apporter un atelier d’écriture ?
11/ Etre édité ?

Ce livre aura eu pour moi le mérite de démystifier le métier d’écrivain : il ne s’agit pas que d’un « truc », de quelque chose d’inné, d’inaccessible au commun des mortels. Avec une bonne technique pouvant être apprise en ateliers d’écriture, il est possible de devenir un écrivant puis, parfois à force de travail ou d’une bonne rencontre, un écrivain.

L’écriture est véritablement un travail de tous les jours, de longue haleine où n’importe quoi (discussion dans un café, un tableau, un paysage ou un souvenir …) peut servir de déclencheur. Il faut parfois prendre du recul sur un texte pour y revenir plus tard mais surtout exposer aux critiques le travail produit pour prendre la bonne direction.

Le seul bémol, pour moi, dans la forme de ce livre a été le positionnement des encarts car je n’arrive pas à lire deux choses en même temps. Cela reste très subjectif car ils peuvent amplement être lus à la fin du paragraphe concerné. Par contre, étant véritable débutante en écriture, l’emploi du tutoiement m’a permis d’avoir la sensation d’un réel échange avec l’auteur qui possède des connaissances certaines, étant elle-même animatrice d’un atelier d’écriture.

Chaque chapitre est agrémenté de citations et d’exemples d’écrivains célèbres concernant leur propre parcours parfois semé d’embuches et de désillusions mais aussi de succès ce qui est très rassurant.

Ce livre va certainement devenir, non pas un livre de chevet, mais surtout un livre de soutien pour le travail d’écriture que je souhaite démarrer.

Cette lecture a été faite dans le cadre d’un partenariat avec Les Carnets de l’info et Livraddict que je remercie beaucoup.

Rejoindre la conversation

1 commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

  1. merci de votre compte rendu et bon courage pour vous lancer dans l’écriture !
    amicalement
    Marianne Jaeglé