Morphée de Cécile Palusinski

4è de couverture :

Morphée, orphelin rêveur et curieux, grandit à l’Orphelinat des Brumes. Quand il reçoit, le jour de son dix-septième anniversaire, un livre de portraits photographiques, il décide de partir à la découverte du monde pour essayer de comprendre ce qui fonde l’identité.

Sa quête nous fait découvrir des personnages attachants et nous fait partager la vie des habitants du Kalahari, auxquels, le jeune garçon accepte d’ouvrir son cœur. En suivant le cheminement de Morphée à la recherche de la femme aimée, ce conte nous raconte la voie qui mène à la réalisation intérieure et surtout l’apprentissage de l’amour, moteur essentiel à notre vie.

Mon avis :

Tout d’abord, je remercie Livraddict et les Editions Kirographaires qui m’ont permis de découvrir Cécile Palusisnski et son univers. C’est d’ailleurs une très belle découverte pleine de poésie !!!

Après avoir grandi dans l’univers feutré d’un couvent et sous l’amour bienveillant de Sœur Emma, Morphée décide de partir à la recherche de son identité après avoir reçu un livre de portraits pour ses 17 ans. Ses rencontres le mèneront tout d’abord vers un bar parisien où il fera connaissance d’Anouchka avec qui il aura des échanges mère-fils.

A sa disparition, il prendra alors son envol en prenant le premier vol au hasard qui le mènera à Soweto où il fera la rencontre d’un « frère », Sipho qui lui permettra d’évoluer dans l’univers fermé des townships. Il y rencontrera aussi Alice expatriée avant de finir sa quête auprès du peuple San.

Si l’on arrive à laisser de côté la grande famille des romans philosophiques type Catherine Clément ou Jostein Gaardner qui nous pousserait à trouver ce roman inabouti alors on se laisse emporter par la poésie de l’auteure voire même cela laisse un goût de trop peu.

Je regrette que le roman s’arrête si tôt, que l’on en ne sache pas plus. Ce petit livre nous touche d’autant plus qu’il nous questionne sur des valeurs existentielles dans notre société de consommation d’aujourd’hui : l’amour et l’amitié ou qui sommes-nous et où allons-nous ?

Il pourrait paraître trop simpliste mais il nous touche par sa justesse et sa magie. Je l’ai littéralement dévoré en un après-midi et je me réjouis de lire son autre roman.

Je remercie encore beaucoup Livraddict et les Editions Kirograpahaires de m’avoir permis de découvrir Cécile Palusinski et son univers.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.