B.C. Littérature contemporaine : Lecture n°1

« Le Cercle littéraire des amateurs d’épluchures de patates »
de Mary Ann Shaffer (co-écrit avec Annie Barrows)

Résumé du livre :

Janvier 1946. Londres se relève douloureusement des drames de la Seconde Guerre mondiale et Juliet, jeune écrivaine anglaise, est à la recherche du sujet de son prochain roman. Comment pourrait-elle imaginer que la lettre d’un inconnu, un natif de l’île de Guernesey, va le lui fournir ? Au fil de ses échanges avec son nouveau correspondant, Juliet pénètre son monde et celui de ses amis – un monde insoupçonné, délicieusement excentrique. Celui d’un club de lecture créé pendant la guerre pour échapper aux foudres d’une patrouille allemande un soir où, bravant le couvre-feu, ses membres venaient de déguster un cochon grillé (et une tourte aux épluchures de patates…) délices bien évidemment strictement prohibés par l’occupant. Jamais à court d’imagination, le Cercle littéraire des amateurs d’épluchures de patates déborde de charme, de drôlerie, de tendresse, d’humanité. Juliet est conquise. Peu à peu, elle élargit sa correspondance avec plusieurs membres du Cercle et même d’autres habitants de Guernesey , découvrant l’histoire de l’île, les goûts (littéraires et autres) de chacun, l’impact de l’Occupation allemande sur leurs vies… Jusqu’au jour où elle comprend qu’elle tient avec le Cercle le sujet de son prochain roman. Alors elle répond à l’invitation chaleureuse de ses nouveaux amis et se rend à Guernesey. Ce qu’elle va trouver là-bas changera sa vie à jamais.

Mon avis :

J’ai beaucoup apprécié ce roman : très facile à lire, il m’a fait passer plusieurs fois du rire aux larmes et inversement.
Le choix du roman épistolaire est une bonne idée de la part des auteurs : il permet de connaître le point de vue des différents personnages, à des endroits et des moments différents, personnages qui nous communiquent des émotions là où une narration omnisciente aurait probablement été trop impersonnelle.

Bourré d’humour (il n’y a qu’à lire le titre !), il est aussi parsemé de récits poignants. Les passages qui racontent la vie des habitants de Guernesey pendant l’Occupation allemande donnent matière à réfléchir et à relativiser. Cependant, même si ces passages sont très émouvants, l’auteur ne tombe jamais dans le dramatique : les faits sont relatés de façon à ce qu’on puisse en ressentir l’émotion tout en restant objectif.

Si Juliet est la principale narratrice de l’histoire, on peut considérer que l’héroïne est en réalité Elizabeth, l’amie disparue que l’on apprend à connaître et à apprécier à travers les souvenirs des habitants de Guernesey, puis de Remy, jeune Française qui sera sa compagne d’infortune lors de son emprisonnement dans un camp nazi. En effet, Elizabeth, grâce à qui le Cercle a été créé, est présente dans toutes les mémoires… au point que Juliet se laissera, elle aussi, gagner par l’influence de cette femme remarquable.

Le bilan :

Je recommande vivement ce petit bijou : la lecture est facile, l’histoire émouvante, les personnages attachants, et même la description de Guernesey et de la vie qu’on y mène donne envie d’aller y faire un tour ! Ce livre mériterait d’être plus connu.

Grâce au « Cercle littéraire des amateurs d’épluchures de patates », mon score au Baby Challenge de Littérature contemporaine 2012 s’élève à… 1/20 ! 621876

Rejoindre la conversation

3 commentaires

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

  1. Je dois le lire aussi pour le baby challenge. En plus, il est aussi dans ma wish list. Quand il y a de l’humour dans un roman, j’adore! Ce livre m’a l’air vraiment d’être bien!

  2. J’aime bien les romans épistolaires, et celui-ci me tente depuis un bon bout de temps. Il va bien falloir que je me le procure un jour, non ?
    Tous mes encouragements pour la suite de ce challenge !!