La communauté du Sud, tome 1 : Quand le danger rôde de Charlaine Harris

Résumé (4ème de couverture) :

Les vampires vivent désormais parmi les humains grâce à un substitut leur permettant de se nourrir sans tuer. Mais la méfiance règne toujours à Bon Temps, petite ville de l’Amérique profonde. L’arrivée de Bill, ténébreux vampire du me siècle va bouleverser la vie de la jeune serveuse télépathe, Sookie, d’autant qu’une vague de crimes s’abat sur la ville.

Pourquoi avoir choisi ce livre :

J’ai découvert la série de la communauté du sud grâce à un avis d’une amie virtuelle sur un forum non dédié à la lecture. Elle ne l’avait pas aimé. Je n’étais donc pas allée plus loin, ayant beaucoup d’autres séries de bit-lit qui me tentaient.
Puis mon mari qui avait vu la série TV et qui l’avait beaucoup aimé m’en a reparlé. J’ai donc décidé de visionner un épisode. Je n’ai plus décroché.
Par la suite j’ai souhaité me lancer dans la lecture des livres.

Ce que j’aime :

L’action y est incessante, il n’y a pas de temps morts, les personnages y sont attachants. L’écriture est simple et fluide.

Ce que je n’aime pas (par rapport à la série TV et au livre lui-même) :

Livre : le personnage de Bubba, Elvis vampirisé, qui n’apporte rien à l’histoire et qui apparaît un peu incongru. Les personnages ne sont pas très développés car l’auteur privilégie justement l’action à la description (les évènements se succèdent et s’enchaînent).

Série : dans la série les personnages secondaires ont une vie propre (Lafayette notamment). Dans le livre soit ces personnages n’apparaissent pas du tout (Tara Mae par exemple), soit l’auteur se limite à leur accorder une ligne sans développer. De ce fait j’ai l’impression que la série TV est plus aboutie que les livres. C’est vraiment la première fois que j’ai cette impression en suivant le modèle TV/Cinéma d’abord puis livre ensuite. D’habitude le livre est plus riche et les scénaristes sont obligés d’élaguer. J’espère que çà ira mieux avec les tomes 3 et les suivants d’autant plus je n’ai pas vu leur adaptation télé et que je n’ai pas d’éléments de comparaison.

Bilan :

Pour l’instant je demeure tout de même sur une bonne impression. C’est un livre sans prétention. On sait donc à quoi s’attendre quand on le lit. J’espère tout de même que les suivants iront en s’améliorant.

Autres participants à cette lecture commune :

Lelf, Nadège, love-of-book (relecture), melcouettes, Fée Bourbonnaise, Setsuka, louisemiches, Klemocius , Auudrey, Mycoton32, Lynnae, Nymi, Belledenuit, Mystix, (Leyla), Vozrozhdenyie, (Bulle), Lebonsai, poet24, tachas, minifourmi

Rejoindre la conversation

5 commentaires

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

  1. Je viens de le lire et ai emprunté les suivants.
    J’hésite un peu en revanche à regarder la série : peur que ce soit trop sanglant…
    Je partage complètement ton avis sur Bubba : c’est nul !

  2. La série est très libre et ce qu’elle apporte, ce n’est « pas seulement la vision de Sookie »… (le point faible du livre à mon avis)
    Ca fait beaucoup…
    Tara, tu la retrouves dans le second tome mais elle n’est pas aussi amie que ça avec Sookie
    (La fayette, c’est voulu aussi, si on en parle peu dans le premier tome, il y a une raison…)
    Bubba aussi, réapparait plus tard dans la série.

    les réalisateurs l’ont dit, « éloignons nous de la série de livres ». Ils prennent le même thème mais l’ont changé à leur sauce. Ce qui bien sur, fait de la série un petit bijou à visionner.