La nuit des Elfes de Jean-Louis Fetjaine

La nuit des Elfes de Jean-Louis Fetjaine

Editions Pocket – 263 pages


Résumé :

Lorsque les hommes ont exterminé les derniers royaumes nains le monde a sombré dans le chaos. Seuls les elfes pourraient s’opposer à eux, mais retranchés dans leurs immenses forêts, ils sont inconscients du danger qui les menace à leur tour.

Pour empêcher le duc Gorlois d’étendre la domination des hommes sur la terre, au nom de Dieu, le druide Merlin s’attache aux pas du chevalier Uter, l’amant de Lliane, la reine des elfes.

Investi du pouvoir de Lliane, Uter devient le Pendragon, chef de guerre de tous les peuples libres, et tient désormais entre ses mains le pouvoir de restaurer l’ordre ancien. Mais il lui reste à choisir entre l’amour de deux reines : Lliane, l’inaccessible, réfugiée dans son île d’Avalon ; ou Ygraine, si réelle, si humaine…

Mon avis :

Dans ce second volet de la saga, on retrouve Uter, Lliane et les autres. Le fil conducteur dans ce livre est la destruction des peuples de la Terre du Milieu. En effet, les hommes se battent contre les nains, et les elfes combattent les hommes.

Ygraine, personnage très peu présent dans le premier volet, devient un personnage à part entière dans celui-ci avec ses malheurs (nombreux), ses bonheurs et ses prises de positions. Quant à Lliane, elle est moins présente si ce n’est par les pensées qu’ont pour elle Uter et Merlin.

J’ai apprécié, aimant les histoires de Templiers, le lien que l’on peut faire entre la guerre des hommes contre les nains et la période des croisades, même s’il me semble que dans cet ouvrage les hommes se « cachent » derrière leur foi en un Dieu unique pour dissimuler leur amour, et leur quête, d’un pouvoir absolu.

Pour ce qui est des nains, j’ai trouvé la fin du royaume sous la montagne rouge terrible et en même temps incroyablement bien imaginée par l’auteur.

En ce qui concerne la légende arthurienne, apparaissent dans ce volet Avalon, Morgane et bien évidement Uter Pendragon, l’aimé des deux reines.

Note : 7/10

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.