Le reste de leur vie de Jean-Paul Didierlaurent

Résumé :

Manelle est aide à domicile, elle s’occupe des vivants, Ambroise est thanatopracteur, il rend la mort présentable. C’est le vieux Samuel, un vivant presque déjà mort, qui va permettre leur rencontre, au fil de hasards qui n’en sont pas. D’une ville de province à une autre, un road trip en corbillard, macabre mais joyeux, se met en place à la recherche d’un improbable retournement qui puisse prendre de revers l’issue fatale annoncée.

Chronique :

Titre : Feel good book

Au début on se dit que Jean-Paul-Didierlaurent a tenté maladroitement de recycler la recette qui a fait le succès de son premier roman, avec ses deux personnages principaux exerçant des professions peu valorisantes, solitaires bien que bourrés de qualités humaines. C’est caricatural, bourré de clichés, surtout les relations d’Ambroise et de son père. On se dit que c’est cousu de fil blanc, qu’on connaît déjà la fin, presqu’un roman à l’eau de rose avec en toile de fond les thèmes du troisième âge et de la fin de vie. Et tout à coup tout s’emballe, l’auteur nous embarque dans un improbable road trip, le zeste d’humour et le brin de folie qui faisaient tout le charme du "liseur du 6h27" font enfin irruption, c’est plein de bons sentiments, on sourit, on essuie une larme, et on referme ce feel good book le coeur en liesse et plein d’optimisme. Un avis mitigé donc, mais à coup sûr je continuerai à suivre cette talentueuse plume vosgienne.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.