L.A. Noir de Tom Epperson

4eme de couverture:

Après un terrible accident, vous avez perdu la mémoire. Vous ne savez plus qui vous êtes. Vous vous rappelez juste votre nom, Danny Landon, et que vous avez de (très) mauvaises fréquentations. Votre boss, par exemple, Bud Seitz, un ponte de la mafia. Comme vos amis, des criminels impitoyables. Selon la rumeur, vous avez aussi un net penchant pour la violence. Vous n’êtes plus sûr de rien, sauf de votre attirance pour Darla, la copine de votre boss…
Tout cela risque de mal finir, non?

Mon avis :

Tout d’abord, je souhaite remercier Livraddict et les éditions Livre de Poche, qui m’ont permis de découvrir L.A Noir.

J’ai tout de suite été attirée par la couverture, et par l’histoire, celle d’un membre de la mafia qui perd soudain la mémoire, très tentantes à mon goût!

A travers ce roman, nous sommes plongés dans les années 30, avec l’époque de la prohibition, le milieu de la pègre, de la mafia; un milieu que j’ai un peu mieux cerné grâce a cette lecture.

Tout au long du roman, Danny, le personnage principal, cherche à découvrir qui il est réellement, pas seulement le ‘Danny les deux flingues’ raconté à travers ses « amis »…
On le suit ainsi à travers cette quête du vrai-moi, qui ne s’avère pas aussi simple qu’il n’y paraît.
Et en effet, en faisant cette introspection, il découvre que tout ce qu’on lui dit ne colle pas à sa personnalité.

J’ai beaucoup aimé les descriptions assez détaillées dans ce roman. Il y a, certes,  beaucoup de personnages, et au début j’étais un peu perdue avec tous les noms et « qui est qui », mais on se rend compte progressivement que chacun de ces personnages a sa place dans ce roman.

Plus particulièrement les relations entre Darla et Danny; et entre celui-ci et Dulwich (plus explicite vers la fin), m’ont beaucoup intéressée.

Même si quelques passages sont un peu lents ou lourds, ce livre est facile à lire de par l’écriture fluide et agréable de l’auteur et de par l’histoire plutôt prévisible, mais bien menée.

Pour le final, je ne sais pas pourquoi mais je m’attendais à une fin beaucoup plus sanguinolente et dramatique; [SPOILER:] mais le lecteur finit tout de même sur une touche satisfaisante, où l’on peut penser que la vie retrouve son court normal et que tout rentre dans l’ordre.., malgré tout ce qu’il aura fallu faire pour cela…

En conclusion, je ne peux pas dire que ce livre ait été un vrai coup de cœur, même si j’ai eu, tout de même beaucoup de plaisir à le lire. Je le conseille donc vivement à tous les amateurs de ce style.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.