Book Club Livraddict – Rebecca de Daphné du Maurier

Book Club – Septembre 2019

Rebecca de Daphné Du Maurier pour le thème classique de la littérature

Compte-rendu par Riz-Deux-ZzZ

Ce roman a le mérite d’amener un débat intéressant car chacun a un avis bien tranché : tandis qu’il est un coup de coeur pour certains, d’autres ne sont pas convaincus, Fields ayant même préféré le mettre de côté pour le moment…

Concernant l’intrigue, certains participants se sont fait bernés par le résumé qui peut laisser penser à un récit fantastique et qui laisse planer le doute sur l’existence de Rebecca en utilisant le terme “fantôme”. En réalité, on découvre au fil des pages un roman psychologique, un peu long à démarrer pour la plupart des participants qui soulignent néanmoins le talent de conteur de l’auteure : “[…], très inventive, qui sait manier le suspens et décrire les atmosphères d’une manière remarquable.” 

Effectivement, on découvre une plume fluide et accessible avec une ambiance globale sombre et “suffocante” et qui met parfois mal à l’aise.

Des lecteurs ont remarqué une cassure dans le rythme du récit dans la seconde partie, où cette tension particulière laisse place à plus d’action. Julie27 et Riz-Deux-ZzZ déplore ce choix tandis que Manonche trouve que c’est le point fort de sa lecture.

Le dénouement a semblé convenu à de nombreux participants, alors que la fin, surprenante, amène plus de questions qu’elle n’en résout.

Concernant les personnages, l’héroïne, la nouvelle Mrs de Winter laisse perplexe dans l’ensemble : elle est décrite comme “tellement effacée et insipide”. Nous avons même remarqué que son prénom n’est jamais cité dans le roman, contrairement au prénom de Rebecca qui revient sans cesse. Cependant, cette personnalité sans relief et cette naïveté ont construit une certaine proximité entre l’héroïne et certains lecteurs.

Mrs Danvers, la gouvernante, aura également eu beaucoup d’impact sur ce roman : elle “permet à Rebecca de continuer à vivre matériellement à Manderley” grâce à cette admiration malsaine.

Mr de Winter est antipathique pour tout le monde : il est froid et distant mais Babulle39 souligne qu’il est “[…] plutôt juste. Il correspond bien au personnage du lord anglais.”.

Dans l’ensemble, les participants ont tout de même noté que les personnages sont manichéens et caricaturaux.

Certains ont également fait remarquer que le domaine de Manderley se pose comme un personnage à part entière de l’intrigue : cette propriété imposante et décrite de façon plutôt austère apporte cette ambiance particulière à la lecture.

——

Pour aller plus loin : 

Cette lecture a donné envie à plusieurs participants de découvrir l’adaptation cinématographique signée Hitchcock.


Thématique proche, littérature anglaise classique : 

Merci à tous les participants et participantes.

Et surtout merci à Riz-Deux-ZzZ pour la rédaction du compte-rendu !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.