Le moineau du sanctuaire de Ellis PETERS

le-moineau-du-sanctuaire-1575802

Angleterre, printemps 1140.
Le pays est en pleine anarchie suite aux luttes acharnées et sanglantes pour le trône entre l’impératrice Mathilde et Etienne de Blois.
Dans ce tumulte, la paisible ville de Shrewsbury qui jouit d’une administration et d’un conseil municipal reconnus pour leur bon sens et leur équité va voir sa tranquillité mise à mal.
Alors que l’on célèbre comme il se doit les noces de Daniel Aurifaber, fils de l’orfèvre de la bourgade, avec la douce Marjorie Bèle, la soeur de celui ci fait une terrible découverte.
Leur père git le crâne en sang au coté de son coffre pillé.

Qui a-t-il pu faire cela?

Ne serait ce pas ce jeune artiste dégingandé sans le sous?
Engagé pour la soirée, l’énigmatique saxon a été froidement remercié plus tôt . Après avoir essayé de plaider vainement sa cause il a mystérieusement disparu…
Grisé par l’alcool et l’excitation il n’en faut pas plus aux convives pour crier vengeance et pourchasser l’intrus au coeur de la nuit.
Le jeune baladin affolé et acculé trouve refuge à l’abbaye de la ville.
En demandant asile, il bénéficie d’un sursis de quarante jours avant d’étre livré à la justice des hommes.
Frère Cadfaël, membre de la congrégation, au talent certain pour sonder les ressorts de l’âme humaine, ému par le frêle fuyard, entend bien dénouer ce canevas.

Ce funeste décompte suffira-t -il au fin limier en robe de bure pour mener à bien son enquête et tenter de sauver un éventuel innocent de la vindicte populaire et du pilori?

J’ai vraiment beaucoup apprécié ce roman.
Il est plaisant de suivre ce Cadfaël qui est sympathique, parfois drôle et toujours plein de sagesse. Bien loin de l’image austère et rigoriste des moines de cette période. Il est plus enclin à aidé la justice des hommes qu’à prêcher la justice de Dieu.
On est bien loin des intrigues ponctuées par d’incessant rebondissements et c’est tant mieux.
Il est parfois bien agréable de voir se démêler une intrigue au fil relaxant des offices.
Je compte bien poursuivre dans ma lancée et découvrir prochainement une nouvelle enquête.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.