La Communauté de l’Anneau de J.R.R. Tolkien

SDA1La communauté de l’anneau , 670 pages

Dans les vertes prairies de la Comté, les Hobbits, ou Semi-hommes, vivaient en paix…
Jusqu’au jour fatal où l’un d’entre eux, au cours de ses voyages, entra en possession de l’Anneau Unique aux immenses pouvoirs. Pour le reconquérir, Sauron, le seigneur ténébreux, va déchaîner toutes les forces du Mal… Frodon, le Porteur de l’Anneau, Gandalf, le magicien, et leurs intrépides compagnons réussiront-ils à écarter la menace qui pèse sur la Terre du Milieu?

Si les films du seigneurs des anneaux jouissent d’une grande popularité auprès de tous ( ou presque ) , ce n’est pas vraiment le cas des livres. Bouquins très longs, aussi bien au sens pavé de 700 pages que dans l’action, c’est comme ça que le livre est connu de tous ( ou presque ). C’était également mon cas, ayant eu une mauvaise expérience avec le Hobbit ( mais ne vous en faites pas , je vais le relire ). J’ai quand même acheté le tome un, histoire d’avoir quelque chose a me mettre sous la dent, en attendant de trouver une autre librairie, la mienne ayant fermé récemment. Bref, (fin du pavé où je raconte ma vie dft009 )

L’histoire était effectivement truffé de descriptions, et l’action était effectivement très lente. Mais, attention, c’était loin d’être ennuyeux . C’est là, selon mon humble avis de lecteur du dimanche , la prouesse de Tolkien : il a trouver le juste milieu. L’écriture n’est, contrairement aux apparences, pas semblable a celle des roman moderne pour adolescent, tel que hunger games ou twilight , mais plutot à celle d’un roman de Maupassant . Le cadre du récit est assez originale. On s’attache vite aux personnages et a la Comté. Bref, j’attends d’avoir lu la suite pour en dire plus.

A ne pas lire si vous n’aimez pas les pavés remplis de descriptions où les chapitres font cinquante pages chacun et où tout est idéalisé ou presque.

Rejoindre la conversation

1 commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

  1. Tolkien a créé un univers qu’il aime à décrire dans ses moindres détails. Le hobbbit est plus facile à lire car il a été fait pour ses enfants, mais c’est justement pour cette raison qu’il est moins appréciable que les pavés du seigneur des anneaux. L’écriture de Tolkien est magnifique, et son univers est immense. Les raccourcis de bataille ou de descriptions dans le hobbit en perdent tout leur charme.
    C’est un grand auteur, et il y a un réel travail dans la langue et son histoire qu’on ne trouve presque plus aujourd’hui.