Yrmeline ou le chant des pierres de Bleuette Diot

Résumé :

Le beau et fougueux chevalier allemand, Lanz von Malberg, ne rêve que d’une chose : intégrer l’ordre militaire et religieux des chevaliers teutoniques. Au cours de l’été 1338, il quitte Mayence et prend le premier navire en partance pour l’Estonie. Là, de terribles épreuves l’attendent, mais Lanz n’en aimera pas moins ce pays farouche dont ni l’évangélisation ni la force des armes n’ont su réprimer l’âme irréductiblement païenne. Aux prises avec les sortilèges qui émanent de ces contrées mystérieuses, le jeune homme se verra rapidement confronter aux survivances d’un autre âge. Sous l’égide de la belle et sensuelle Yrmeline, commencera alors pour lui un éprouvant parcours initiatique dont il ne sortira pas indemne, tant l’amour qu’il conçoit pour elle le dévore. D’où Yrmeline tient-elle ses effrayants pouvoirs ? Quelle étrange et dangereuse société secrète a réussi à infiltrer les rangs de l’ordre teutonique ? En tentant de démystifier le redoutable chef du Temple Noir, Lanz découvrira les vestiges d’une incroyable civilisation disparue et l’étonnant message que véhiculent les tablettes d’argile de l’antique Mésopotamie. Sans le savoir, le héros de cette aventure hors du commun pourrait bien déchaîner les forces incommensurables de notre très lointain passé. Mais, heureusement, le vaillant seigneur pourra compter sur l’aide de Petras, un astucieux petit garçon et celle d’un vieil érudit breton dont les connaissances sont pour le moins surprenantes, elles aussi ! Au fil de ses tribulations, Lanz finira par découvrir le plus extraordinaire secret de tous les temps… Original et remarquablement documenté, ce premier tome d’une force rare saura tenir le lecteur en haleine jusqu’à la fin.

Mon avis :

L’histoire commence en France. Ce prologue nous emmène au cœur d’une histoire compliquée sur les Templiers, les rouages du pouvoir et les agissements secrets des prévots. J’ai lu ce livre dans le cadre d’un challenge avec Livraddict. J’ai été fabuleusement comblée lorsque j’ai su que j’allais enfin pouvoir lire ce roman qui m’attirait.

L’auteure aborde une histoire qui ne nous est pas familière ou du moins qui demande une connaissance de l’Histoire des pays de l’Est et c’est assez indigeste. La prolifération de noms à consonnace russe, parfois française ne rend pas la lecture aisée, surtout que ce qu’elle nous conte est pour la plupart du temps, de nouvelles données. J’admire l’érudition de Bleuette Diot car elle use de nombreux adjectifs riches qui, même en lisant beaucoup, ne sont pas connus du lecteur moyen, seulement, une fois encore, ça n’aide pas à la lecture car on aurait envie de consulter le dictionnaire ou à défaut des notes en bas de page, qui existent mais qui se trouvent à la toute fin du livre, or, ce serait pénible de s’y référer tout le temps et donc de tourner les pages régulièrement. Il me semble que la lecture gagnerait en fluidité avec un peu plus de simplicité. C’est navrant de demander à un auteur de s’adapter à son lectorat mais c’est ce que je ressens.

Toutefois, les critiques négatives vont s’arrêter là. Je ne lis que très rarement des livres historiques, je me suis essayée à l’histoire arthurienne plusieurs fois et j’ai une préférence pour Marion Zimmer-Bradley. J’ai donc eu du mal, au début du roman à accrocher avec le nombre important de personnages. Pourtant, insister sur les traits de chacun permet de bien entrer dans l’histoire « historico-thrillerienne » Quel plaisir de suivre les aventures de la belle Yrmeline !

Qui plus est, on découvre une mythologie, comme je le dis plus haut, qui ne nous est pas familière et c’est plaisant pour se documenter tout en prenant plaisir à suivre les aventures des personnages. On tutoie avec la grande Histoire, celle des croisades, de la conquète des pays de l’Est et d’Orient, tout en étant transportés à une période où les mystères foisonnent. C’est un vrai tourbillon, les héros s’entremêlent, s’aiment, se détestent… Une vraie épopée et je pèse mes mots. J’attends donc le second roman avec plaisir.

En résumé, une histoire qui nous promène de pays en régions moyenageuses entre les grands invasions de l’Eglise et les histoires de cœur des protagonistes. Achetez-le, vous ne serez pas déçus !

Ma note : 15/20

Rejoindre la conversation

1 commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

  1. Attention PÉPITE ! Ceux qui n’ont pas lu ce roman médiéval ne savent pas ce qu’ils perdent ! Pour les amoureux du roman historique et pour tous les passionnés d’ésotérisme.