Dune I de Frank Herbert

le-cycle-de-dune,-tome-1---dune-1-570904Résumé

Sur Dune, la planète des sables, germe l’épice qui donne longévité et prescience. A cause de l’épice, tout l’empire galactique du Padishah Shaddam IV tourne autour de Dune, âprement convoitée par les nobles maisons du Landsraad et la Guilde des Navigateurs.

Leto Atreides, Duc et Cousin de l’Empereur, a reçu Dune en fief. Pour peu de temps. En 10191, il meurt assassiné. Mais son fils Paul, avec sa mère, trouve asile dans les repaires du peuple Fremen, indompté, invaincu, la lie de Dune pour certains, le sel de la terre pour d’autres. Paul grandit dans le désert et forge l’arme de sa vengeance.

Mais ne va-t-il pas dépasser son but, lancer les légions Fremen en une effroyable croisade ? Il a, dit-on, le pouvoir de connaître l’avenir. Aura-t-il celui de l’éviter ?

Avis

Avec Dune, je découvre la science-fiction, un genre auquel je ne m’étais encore jamais essayée. En grande novice, et ne sachant pas par où commencer, j’ai demandé conseil autour de moi et j’ai confirmé mon choix par une recherche sur internet. C’est ainsi que je me suis lancée dans la lecture de ce livre et j’en suis ravie.

Dès les premières pages, nous sommes plongés au cœur de l’action. Il n’y a pas de longues descriptions, nous découvrons l’univers au travers les yeux des personnages. En effet, c’est un roman à plusieurs voix, nous connaissons donc alternativement les points de vue de chacun des protagonistes. Cela peut en rebuter certains, mais j’ai trouvé que l’auteur manipulait parfaitement cette narration qui justement permet de faire l’impasse sur des descriptions à rallonge tout en présentant de manière détaillée le monde auquel sont confrontés les personnages. Si l’alternance entre les différents protagonistes est très présente sur la première partie de l’ouvrage, elle l’est moins à la fin.

Comme l’annonce le résumé, l’intrigue se concentre autour de Paul, un jeune garçon de 15 ans sur qui repose de nombreuses responsabilités et qui possède des capacités hors du commun qu’il devra mettre à profit tout au long de l’histoire. A mes yeux, ce n’est sûrement pas là l’intérêt principal de ce roman. C’est surtout la richesse de l’univers créé par l’auteur ainsi que l’intrigue politique sous-jacente qui m’a intéressé.

Les personnages secondaires ne sont pas reste. Notamment du fait de la narration, je me suis rapidement attachée à nombre d’entre eux. Si certains m’ont été antipathiques, la plupart m’ont touché, on connaît leur motivation et leur histoire, ce qui leur donne une consistance toute particulière. Si je devais avoir un regret, c’est de ne pas avoir eu plus de détail sur le personnage de Chani.

Pour revenir à l’intrigue, dans ce premier tome, rien n’est lisse. La frontière entre le bien et le mal n’existe pas. C’est également une lecture qui apporte des éléments de réflexion plus généraux que j’ai apprécié. Sans trop vous en dévoiler sur ce livre, voici deux citations à titre d’exemple :

« Chaque route que l’on suit exactement jusqu’ au bout ne conduit exactement à rien. Escaladez la montagne pour voir si c’est bien une montagne. Quand vous serez au sommet de la montagne, vous ne verrez plus la montagne. »

« A l’intention des autres, nous pouvons dire ici que Muad’Dib apprit aussi rapidement parce que premier enseignement qu’il eût reçu était de savoir apprendre. Et la leçon première de cet enseignement était la certitude qu’il pouvait apprendre. Il est troublant de découvrir combien de gens pensent qu’ils ne peuvent apprendre et combien plus encore croient que c’est là chose difficile Muad’Dib savait que chaque expérience porte en elle sa leçon. »

Le seul point négatif que j’ai pu relever, ce sont peut-être les quelques fois où Paul se perd dans ses « visions ». J’ai trouvé à ces passages un peu de longueur, sans que cela vienne nourrir l’histoire.

En conclusion, c’est une lecture pendant laquelle je n’ai pas eu le temps de m’ennuyer. Et pour un premier contact avec la science-fiction, il est totalement réussi. Je lirai d’ailleurs avec plaisir la suite.

Rejoindre la conversation

3 commentaires

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

    1. C’est vrai que l’intrigue est dense, mais on entre très facilement dans l’univers qui est très bien décrit. Je ne peux que te conseiller de te lancer 🙂