Journal d’un marchand de rêves d’Anthelme Hauchecorne

Ce livre a commencé à me hanter avant même que je ne débute sa lecture : la thématique me paraissait pour le moins fascinante, et l’illustration de couverture était plus que propice à faire vagabonder mon imagination. Et puis ce titre ! Journal d’un marchand de rêves ! Pour un lecteur comme moi, avide de mystère et adepte de littérature surréaliste, il y avait de quoi saliver ! J’ai attendu patiemment le moment opportun pour me plonger dans ce roman, et je n’ai pas été déçue. L’histoire m’a fait penser à un film de David Lynch, avec un petit goût de Lost Highway … Perte de contrôle, créatures étranges ou inquiétantes, basculement du réel au rêve ou vice-versa… Même les passages en voiture y sont récurrents d’une façon un peu comparable-à mon sens.

Le personnage principal est doté d’un nom qui me semble être fabriqué de toutes pièces, un nom-patchwork comme Marilyn Manson : Walter Krowley, avec pour diminutif « Walt », cela fait penser en même temps à Walt Disney – magicien moderne de l’entertainment- et à Aleister Crowley –plus grand sorcier de tous les temps ( ou alors c’est juste moi qui interprète à outrance ? je ne sais pas). Quoiqu’il en soit, avec un tel nom, Walter me semblait prédisposé à vivre de grandes aventures. J’ai aimé la réflexion sur le personnage principal, qui se trouve parfois mis en abîme, par exemple en affirmant « Je suis un songe orphelin, contraint d’inventer ses propres répliques ».

Le contenu est riche et nous pousse à nous interroger sur nos responsabilités et nous capacités à diriger notre vie et à influer sur ce qui nous entoure ; j’ai notamment noté cette phrase, qu’il serait bien utile de se répéter plus souvent : « Si vous cherchez des responsables, regardez en vous-mêmes. Rien de bon n’advient jamais, quand on confie à d’autres le soin de réfléchir ».

J’ai adoré ce voyage dans l’Ever, ce steampunk décalé, je continue à me rappeler l’ambiance qui y régnait des mois après, et à me souvenir de certaines scènes, exactement comme si je les avais vues dans un film. Une grande réussite à mes yeux que cette expérience de lecture ! Je recommanderais ce roman à tous mes amis sans hésiter.

Rejoindre la conversation

2 commentaires

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.