Percy Jackson, tome 1 : Le voleur de foudre de Rick Riordan

Résumé :
Etre un demi-dieu, ça peut être mortel…
Percy Jackson n’est pas un lycéen comme les autres. Sa prof d’histoire est en fait un monstre mythologique ! Et les dieux du mont Olympe entrent dans sa vie, ici et maintenant, en plein New York. Ils l’accusent d’avoir volé l’éclair de Zeus. Dans cette succession de catastrophes, une seule bonne nouvelle : Percy se découvre peu à peu des pouvoirs extraordinaires…

Mon avis :
Novice dans l’art des chroniques, balbutiante au sein d’un tout jeune blog, nouvelle chez Livraddict, c’est mon premier partenariat. Et voilà, je démarre ce livre et dès la première ligne  j’apprends que Percy Jackson est un sang-mêlé!  Zut me dis-je, encore une histoire qui se rapproche de Harry Potter! Et j’ai tellement aimé les aventures du petit sorcier aux lunettes rondes que j’ai été déçue à chaque fois en lisant des histoires similaires (Tara Duncan par exemple…)
Mais je suis très vite rassurée, on n’évolue pas du tout dans le même monde, ces sang-mêlés sont des demi-dieux. Et nous voilà plongé dans la mythologie grecque, car les dieux existent encore! Vous ne le croyez pas? Et bien lisez donc Percy Jackson, vous verrez qu’ils régissent encore toute notre vie à nous autres humains. Ils se chamaillent, se tirent dans les pattes et menacent même de déclencher la prochaine guerre mondiale si Percy ne réussit pas à mener bien la quête qui lui tombe sur les épaules.

En suivant les aventures de Percy Jackson on réapprend l’histoire et le rôle de chaque dieu et déesse de la mythologie, toujours avec humour et légèreté. Par exemple, le passage du Styx pour accéder au pays des morts, avec Charon le passeur. Sauf que là, on se trouve face à un Charon limite mafieux, qui réclame bien plus qu’une pièce pour la traversée. La « salle d’attente » déborde car c’est priorité à ceux qui peuvent payer plus cher que les autres: les costumes italiens dont il est friand coûtent si chers aujourd’hui! Quant au Styx, on apprend que c’est une rivière très polluée car elle charrie depuis des milliers d’années ce que les humains apportent avec eux: leurs espoirs, leurs rêves et leurs souhaits jamais réalisés. Il n’existe pas de station d’épuration pour ce genre de déchets…

J’ai bien aimé cette lecture, qui reste néanmoins un récit pour ado, niveau collège je pense. Je ne serai pas de ceux qui attendent la suite avec frénésie . En revanche s’il plait à mes fils (16 et 14 ans) ce sera avec plaisir que je leur achèterai les deux tomes suivants…et je me connais, j’y mettrai sûrement mon nez moi aussi !

Je rajouterai comme point positif, l’objet livre en lui-même. C’est la première fois que j’ai entre les mains un poche jeunesse, non, un livre tout court, qui tient tout seul ouvert sur une table! Cela paraît bête à première vue, mais je vous promets que c’est très confortable et j’ai bien apprécié ce détail!

Un grand merci à Livraddict et les Editions Livre de poche jeunesse qui m’ont permis de découvrir Rick Riordan et faire une sympathique révision de la mythologie.

Rejoindre la conversation

1 commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

  1. Je signale qu’une des meilleures sources de renseignements sur la mythologie des Anciens se trouve chez l’un des plus grands mythologues du monde, trop peu connu aujourd’hui: Michael Maier, auteur de « Les Arcanes très secrets » 1614, édité récemment en français chez Beya Éditions (Belgique).
    Toute la symbolique de la mythologie y est magistralement évoquée, avec preuves à l’appui et une quantité incroyable de citations d’auteurs anciens