L’oeil du Monde de Robert Jordan

En novembre Quaidesamoureux nous proposait une lecture commune de la Roue du temps, longue saga fantasy (pas encore achevée à ce jour) de Robert Jordan. J’ai choisi la nouvelle édition, retraduite, de Bragelonne, j’ai donc lu « La roue du temps T1 : l’oeil du monde » :

Autant le dire clairement : je ne suis pas fan de ce monument de la fantasy et je ne lirai la suite que lorsque je n’aurai vraiment plus rien d’autre à lire!!!!! J’ajoute que je suis très contente d’avoir choisi la version « retraduite » car il parait qu’elle est plus fluide et agréable à lire!!!! Et bien heureusement pour moi car malgré cette version je me suis ennuyée à cause de l’écriture justement!!!!

L’histoire est classique en fantasy : un groupe, réuni par les circonstances (alors oui à moi aussi certains éléments m’ont furieusement rappelé le seigneur des anneaux) part pour une longue quête qui, bien sûr, va l’amener à affronter les forces du Mal. Le groupe est composé de jeunes innocents (dont un probable Elu), d’une magicienne, d’un Champion, d’un trouvère… Il y a de la magie, des « monstres » abominables à combattre, des méchants dignes d’intérêt, bref on est en terrain connu mais là n’est pas le problème…

Le souci vient d’une écriture délayée qui s’attarde sur des détails insignifiants (et déjà vus souvent dans ce genre d’histoire) mais qui fait des ellipses monstrueuses sur des choses plus importantes telles que le système politique, social ou religieux du monde que l’on est censé  découvrir!!!!! De la même façon l’auteur nous plonge immédiatement dans l’action sans nous présentait jamais la communauté villageoise où l’histoire commence : il en résulte une certaine confusion et surtout, pour ma part du moins, un désintérêt total pour le sort de nos jeunes héros que l’on a pas appris à connaitre et qui paraissent assez longtemps interchangeables (bien que l’on devine assez vite lequel est l’Elu). Tous les événements semblent être sur le même plan, rien n’est mis en valeur, en exergue : on a l’impression d’une voix monocorde et ronronnante qui nous endort gentiment.

En résumé je suis convaincue que l’histoire, mieux racontée, pourrait être prenante, mais en l’état des choses, ne supporte pas la comparaison ni avec le seigneur des anneaux (pourtant pas vraiment facile à lire) et encore moins avec le « Trône de fer » bien mieux écrit!!!!!

Je remercie Quaidesamoureux pour cette LC sans laquelle je ne serai pas allée au bout de ma lecture et je vous souhaite d’avoir trouvé plus d’intérêt que moi dans cette lecture…

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.