Croc-Blanc de Jack London

Résumé

LE MONDE IMPITOYABLE DU GRAND NORD. Le froid, la faim, la lutte à mort, la haine et le pouvoir : un jeune loup courageux se heurte à la dure loi de la nature et des hommes. La plus formidable histoire d’animaux qu’on ait jamais écrite.

Avis

Ce livre a été lu dans le cadre d’une lecture commune organisée par Melisende avec Caelina, Devoreuse2livre, Ewatoppno, Karline, Révérence Sateenkaari et Taliesin.

Tout d’abord un grand merci à Melisende pour avoir organisé cette lecture, j’avais lu ce livre étant enfant et j’ai pris beaucoup de plaisir à le relire.

J’aime l’œuvre de Jack London, son amour pour la nature, et Croc-blanc ne déroge pas à la règle. Dans ce récit nous suivons les aventures d’un jeune loup, de sa naissance dans le grand « Wild », à sa rencontre avec l’homme. L’originalité de ce livre est que l’histoire est vue à travers les yeux de Croc-Blanc, l’auteur analysant les réactions et sentiments de l’animal.

Dans mon souvenir, l’histoire de Croc-blanc n’était pas aussi dure : sa vie est en réalité une lutte constante, et ce, dès sa naissance. Le jeune loup doit rapidement s’adapter à son environnement, lutter contre la famine et se protéger des prédateurs.

La vie dans la nature sauvage est dure mais la vie parmi les hommes l’est encore plus. Une grande partie du récit est en effet consacrée à la cruauté de l’homme. L’auteur nous montre à quel point la méchanceté peut avoir une incidence sur la vie de l’animal, qui devient rapidement solitaire, agressif et féroce.

J’adore la relation entre Croc-Blanc et Weedon Scott, le premier homme à faire preuve de compassion envers lui : je trouve que l’auteur à une manière très émouvante de la relater. L’attachement du loup à l’homme est tout simplement splendide.

La relecture de ce livre m’a donné envie de relire l’œuvre de Jack London, et notamment l’appel de la forêt qui m’avait aussi marqué.

Rejoindre la conversation

5 commentaires

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

  1. J’ai été surprise, moi aussi, par la « dureté » du récit. Les quelques images que je gardais de l’adaptation que j’avais vue gamine, me semblaient certes tristes, mais pas aussi dures !

    Je suis heureuse d’avoir permis à plusieurs d’entre nous la (re)découverte de la plume très agréable de Jack London.
    Et ce qui est sûr, c’est que dès que j’en aurai l’occasion, je lirai d’autres titres de ce Monsieur ! ^^

  2. C’est vrai, un livre assez dur et l’impression est peut-être renforcée par le point de vue choisi. J. London nous offre une histoire truffée d’émotions !
    J’ai beaucoup aimé l’Appel de la forêt aussi.