Soleil brisé de M. O. Walsh

Soleil briséSynopsis

À Bâton-Rouge, en Louisiane, la vie est paisible en cet été 1989. Le lycée est fini et le narrateur, quatorze ans, va enfin passer ses journées à observer Lindy Simpson, sa jolie voisine d’en face – d’un an son aînée – à qui il voue une passion obsessionnelle depuis son enfance. Sa vue imprenable sur la fenêtre de la chambre de Lindy lui permet d’épier tous ses faits et gestes. Jusqu’à ce soir terrible où tout bascule. Lindy est victime d’une agression brutale en rentrant chez elle. Elle ne reconnaît pas son violeur et la police interroge quelques suspects, dont le narrateur, mais ne trouvera jamais le coupable. Par qui Lindy a-t-elle été agressée dans ce quartier familial si paisible ? Pourquoi, soudain, certains des habitants semblent-ils avoir des choses à cacher ? Et pourquoi le narrateur, trente ans plus tard, raconte-t-il cette histoire avec un sentiment de culpabilité ?

Mon avis

Ce roman m’a laissée assez perplexe. Après avoir lu le synopsis, je m’attendais à un thriller ou à un roman noir. En réalité, je qualifierais Soleil brisé plutôt de drame contemporain ou de leçon de vie.

Le narrateur nous retransmet ses souvenirs de l’adolescence dans un quartier apparemment paisible de Bâton-Rouge. Tout semble aller pour le mieux à Piney Creek Road jusqu’au jour où Lindy se fait agresser, à deux pas de chez elle.  À partir de ce jour, l’idylle apparente bascule dans le drame et le quartier mettra des années à s’en remettre. La police clôt l’enquête sans avoir trouvé ni coupable ni témoins. Tout le quartier devient alors suspect et on remarque assez rapidement que, sous les apparences de familles aisées et tranquilles, se cachent bien des problèmes: divorce, deuil, maltraitance, tous les recoins de la psychologie humaine sont visités. S’ajoute à cela la cohabitation avec les habitants de la Nouvelle-Orléans qui, même en étant provisoirement dépendants de l’hospitalité de Bâton-Rouge, se croient bien supérieurs et ne le cachent pas. L’atmosphère est donc lourde et aurait pu être oppressante si l’auteur avait su pimenter son récit d’un peu plus de tension.

Les personnages sont complexes. Entre les adolescents perturbés en pleine recherche de leur propre personnalité, les parents incompétents ou au contraire trop bienveillants, les émotions dérivent. Notre narrateur, dont le nom n’est jamais évoqué, voue une obsession presque effrayante à Lindy et celle-ci ne s’estompera que lorsqu’il aura la conviction d’avoir trouvé le coupable de l’agression. Cependant, son sentiment de culpabilité, présent tout au long du récit, restera encore longtemps ancré en lui.

Le style d’écriture est simple et très agréable à lire. On tourne les pages sans vraiment s’en rendre compte et on ne ressent pas de longueurs.

Dans l’ensemble Soleil brisé fut une bonne lecture mais, personnellement, j’aurais souhaité une atmosphère plus prenante, plus oppressante. Je recommande ce livre plutôt aux amateurs de leçons de vie qu’aux fans de thrillers.

Je remercie l’équipe Livraddict et les éditions Michel Lafon pour ce partenariat.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.