Cavale de Virginie Jouannet

Minuit doit être passé depuis longtemps. Les voisins ont dû se réveiller, il faudrait être sourd pour ignorer le va-et-vient dans les escaliers, les éclats des gyrophares qui clignotent inlassablement. Un mauvais rêve. Elle a beau lutter, le sentiment d’irréalité la paralyse. Respire. Ça va revenir. Respire… 

Jeanne a oublié deux heures de sa vie.
Deux heures pendant lesquelles son compagnon a été poignardé.
À l’arrivée de la police, elle se souvient seulement s’être réveillée à ses côtés, dans une mare de sang.
Avant cela, rien.
Jeanne doit retrouver la mémoire.
Vite.
Quand commencent les appels anonymes, elle n’a plus le choix. Elle s’enfuit.
Au cours de sa folle cavale, il lui faudra dénouer les fils de son passé et faire face à une culpabilité d’enfance qui ne cesse de la ronger.

Je remercie tout d’abord la team de Livraddict et les éditions XO pour m’avoir donné l’occasion de lire cette histoire. En effet, ce n’est vraiment pas le genre de livre vers lequel je suis attirée habituellement, mais lorsque j’ai jeté un coup d’œil aux titres proposés en partenariat, celui-ci a retenu toute mon attention. J’ai trouvé son résumé percutant, intriguant.

Ici, on suit Jeanne, une jeune femme perturbée qui a perdu quelques heures de mémoire de sa vie. Elle n’est pas perturbée seulement à cause de ça, croyez-moi. Son passé la ronge et nous allons découvrir ses secrets petit à petit à travers les pages du livre.

Pour un thriller, le début est assez lent. Honnêtement, Jeanne m’agaçait. Je n’arrivais pas à m’attacher à elle, malgré le mystère de son amnésie et l’angoisse de ses pensées. Je l’ai trouvée assez antipathique jusqu’à une bonne partie de la moitié du roman. C’était un peu le but recherché, je pense. Jeanne garde tout son mystère jusqu’à tard dans la lecture, et ça, c’est une bonne chose.

Pour nous aider à avancer et à percer les secrets de l’histoire, l’auteur ponctue son récit de différents flashbacks, et ce sont les parties du roman que j’ai le plus appréciées. L’enfance de Jeanne, son adolescence, tout cela nous aide à comprendre ce qui l’a menée où elle est maintenant. On y découvre également des personnages hauts en couleurs. C’était vraiment intéressant ! Dans la partie présent, Emil est le personnage que j’ai trouvé le plus attachant, il est humain et chaleureux. Notre héroïne a eu cette chance de tomber sur lui après tout ce qu’elle a vécu…

Je ne pensais pas aimer autant et pourtant … Virginie Jouannet nous livre avec Cavale un thriller psychologique honnête qui par moments nous angoisse, nous interroge et à d’autres moments, nous émeut. La fin du roman est juste belle, comme il faut.
Je conseille !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.