Comme une pierre que l’on jette de Hayat El Yamani

Je tiens tout d’abord à remercier les éditions Persée ainsi que toute l’équipe de Livraddict qui m’ont permise de lire ce roman.

De premier abord, ce n’est pas du tout le type de lecture que je lis habituellement, mais j’ai été très intriguée par le résumé de ce livre. J’ai trouvé l’idée très originale : un livre avec un point de départ facebook, quelle drôle d’idée et pourtant…

Pourtant, ça marche très bien ! Ce roman est d’abord écrit comme une lettre adressée par Frida à son ancien amour d’université. Elle ne lui a jamais avoué ses sentiments et lorsqu’elle retombe sur sa photo, sur son profil, une foule de sentiments resurgit. Au travers de sa lettre, elle nous raconte sa vie à l’université, sa rencontre avec Clark, leurs moments ensemble, ses doutes… C’est beau, vrai. Le résumé parle de « douceur » et c’est exactement le mot. Douceur. On est hapés par la sincérité et la douceur de ce qu’éprouve Frida. Ce personnage est très attachant. J’ai d’abord eu du mal à la comprendre, la Frida jeune, je parle, et puis au fur et à mesure, c’est du respect que l’on ressent pour elle.

Quant à la seconde partie du livre, elle est très différente et plutôt inattendue !
Ce roman c’est l’histoire d’une amitié, l’histoire d’un amour, cela parle de trahisons, de doutes… De la vie, quoi. Comme une pierre que l’on jette traite de sujets essentiels mais avec une vraie douceur… Il se lit très facilement et je le conseille à tous ceux qui veulent passer un agréable moment. Il mérite d’être connu !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.