Contractors de Marc Wilhem

Quand Stéphane, ancien militaire devenu contractor – terme politiquement correct pour désigner les mercenaires de notre siècle – est envoyé en mission au Brésil par son employeur il ne se doute pas que son périple va lui faire traverser le globe, se battre dans la jungle, affronter des pirates modernes, être chassé par des commandos pour finalement revenir en France où l’attend une mission puant à plein nez la manipulation politique.
Sur son chemin il croisera un commando de choc brésilien bien décidé à se venger, un ancien flic aigri et corrompu au service de ses maîtres, un jeune journaliste ambitieux et évidemment des dangers mortels auxquels il pensait pourtant être habitué.

Mon avis :

Ce thème des Contractors ou mercenaires était nouveau pour moi. J’ai bien vu quelques films sur le sujet mais la partie romance est souvent très voire trop présente. Je ne connaissais pas non plus cet auteur. Ce sont ces raisons qui m’ont poussée à participer à ce partenariat.
L’écriture est aisée, les phrases sont bien tournées. L’histoire est très bien écrite. Au départ, on nage un peu entre tous les personnages. Mais très vite le fil conducteur se créé et les protagonistes s’imbriquent les uns les autres. Les faits que l’on pensait indépendants prennent de l’ampleur et se recoupent jusqu’à former une trame unique.

Le 4ème de couverture est super, il donne vraiment envie de se plonger dans cette lecture. L’histoire est intéressante mais reste, à mon sens, trop survolée. Malheureusement je m’attendais à autre chose surtout à un roman plus poussé dans l’intrigue et dans les faits de lutte dans la clandestinité. Je pense que l’histoire et le style d’écriture de cet auteur aurait permis un roman plus abouti sur ces mercenaires et leur « travail ».

Tout au long du roman, j’ai bien ressenti la corruption au sein des milieux politiques et policiers. Après une succession de scandales politiques, le gagnant n’est finalement pas celui vers lequel la logique nous entraîne. Et pourtant, au début du roman j’y crois, je me dis que pour une fois la vie politique va basculer et puis non et cela ne m’a même pas surprise. Même la corruption policière ne me laisse pas songeuse. J’y vois malheureusement une réalité au quotidien, et ce que se soit en France ou à l’étranger.

Les personnages sont intéressants, et divers. La description des Contractors est réalisée avec réalisme. On imagine bien Stéphane et ses acolytes. On arrive même à comprendre le peu d’âme que certains ont. Ils font un job ! Stéphane attire la sympathie, surtout à la fin de l’histoire. Les autres aussi mais dans une moindre mesure car ils restent « professionnels ».
Le journaliste Samir, débutant dans le métier, avec son côté naïf m’a laissé sceptique. On lui donne des tuyaux. Il fonce, il est heureux ! Il se retrouve adulé, félicité. Mais comment ne pas penser que son contact le manipule ? Comment être aussi dépourvu de réflexion à la fin de l’histoire ?

Pour finir, je ne connaissais pas les éditions Scrinéo. Il est vrai que le cahier documentaire réalisé par un spécialiste est une excellente idée. Il permet d’appréhender de manière plus claire mais aussi plus crédible le roman. En effet, il nous permet de franchir la limite entre fiction et réalité. Ce cahier nous explique le monde des SMP (Sociétés Militaires Privées) qui se développent un peu partout dans le monde, et non pas seulement dans des pays comme le Brésil où la corruption est légion. Ces sociétés jouent un rôle au quotidien dans des conflits majeurs, dans la défense d’intérêts plus ou moins légaux. Il est vrai que se sujet est passionnant. Il y a énormément à dire. Je pense que je vais essayer d’aller plus loin dans ce thème.

En conclusion, ce roman, même s’il m’a laissée sur ma faim, est très intéressant. Je rejoins « Joyeux-drille » sur le fait qu’il est d’un genre différent des thrillers habituels qui permet de faire réfléchir le lecteur.

L’auteur :

Né en 1973 en Argentine, Marc Wilhem a passé son enfance et son adolescence entre la France et l’Amérique du Sud. Il vit aujourd’hui à Paris où il est capitaine à la Brigade de Répression du Banditisme. Contractors est son quatrième roman. Le cahier documentaire, rédigé par Jacques Massey, journaliste spécialisé défense, renseignement et sécurité, analyse le sujet des SMP, thème sensible au cœur de l’actualité (projet de loi prévu en octobre).

Ma note :
7/10

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.