Compte-rendu de la LC Ubik, de Philip K. Dick, en hommage à El Jc, 22 février 2012

Le bloggeur et Livraddictien El Jc nous a quittés fin 2011. Nous avons souhaité lui rendre hommage en organisant sur Livraddict une lecture commune autour d’un classique de la Science-Fiction des années 1960, Ubik, de Philip K. Dick. Au programme : réalités parallèles, pouvoirs parapsychologique (télépathie, précognition), interrogations métaphysiques autour de la vie et de la mort. Des thématiques et une atmosphère générale qui ont enthousiasmé Lecturevvv.

A l’exception de Stellade, qui n’est pas parvenue à rentrer dans le roman, nous sommes tous très enthousiastes, même si nous reconnaissons unanimement avoir eu des difficultés à rédiger notre billet, par peur de trop en dire pour Taliesin et Aaliz, à cause de la complexité et de la richesse du récit pour Cacahuète, Lise, Frieda M. et Thalia. Nous saluons d’une seule voix le talent d’auteur et de conteur de Philip K. Dick qui parvient à nous tenir en haleine dans une histoire dont nous ne comprenons pas tous les rouages, ce qui a parfois frustré ou embrouillé Thalia, et Lecturevvv). Des difficultés, heureusement provisoires, à se familiariser avec ces néologismes de la SF sont évoquées par certains d’entre nous (Thalia, Cacahuète).

Faut-il accepter de se laisser emporter par les rebondissements de l’histoire ? Faut-il au contraire chercher à comprendre ? Nos réponses et nos réactions divergent sur ce point. Certains se sont laissés aller à la jubilation (Taliesin), d’autres ont relevé des éléments explicitement critiques ou même satyriques, à l’égard notamment d’une société de consommation omniprésente et exacerbée (Aaliz, Cacahuète, Lise, Frieda M.). Nous sommes plusieurs à avoir mentionné dans nos avis le fait que dans le monde de Ubik, tout est payant, y compris ouvrir la porte du réfrigérateur pour y prendre du lait ou même sortir de chez soi. Frieda M. voit dans ce roman comme un portrait pessimiste de l’humanité. Pour Korto, c’est tout simplement un coup de coeur.

A la fin du livre, de nombreuses questions restent en suspens… Taliesin et Lise ont relu le roman, et indiquent d’une seule lecture ne suffit pas à en épuiser la richesse.

Nos échanges autour d’Ubik sont disponibles dans le topic de la LC.

Ajoutons que Ubik est inoffensif s’il est utilisé conformément au mode d’emploi.

Rejoindre la conversation

1 commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.