Opération Léviathan, de Mark Walden

Merci à J.C. Lattès, Le Masque, et à Livraddict, pour l’opportunité de lire ce livre.

Présentation de l’éditeur :

Alors qu’il tente de déjouer le dernier plan machiavélique de Nº1, à la tête de l’Alliance Mondiale des Entreprises Scélérates, le Dr. Néro est enlevé par une organisation de sécurité. Plus étrange, l’invincible Raven, maître katana, n’a pas refait surface après l’attaque.

Pour tenter de les sauver, et mettre fin au chaos qui agite l’école depuis la nomination du nouveau directeur, Otto va devoir affronter des jumelles tueuses, une armée de faucheuses et, surtout, cambrioler le MI6.

Encore un semestre mouvementé à la Grande Ecole du Mal et de la Ruse, où Otto pourra mettre en pratique ses cours de Mal Appliqué, de manipulation et de combat japonais.
Avec Grande Ecole du Mal et de la Ruse, Mark Walden a créé un univers original et décalé, mêlant parfaitement le suspense à l’humour.

Mon avis :

Opération Léviathan est la suite de Grande Ecole du Mal et de la Ruse et de High School Criminal, mais peut se lire tout seul, comme une histoire à part entière, même si la lecture serait alors facilitée par le rappel de l’objectif de l’école en question, qui n’est pas mentionné dans le livre.

J’ai apprécié la plongée au cœur de l’univers de cette brochette d’adolescents pas ordinaires, venus des quatre coins du monde pour parfaire leur habileté en matière d’escroquerie, de piratage informatique de haute volée, d’évasion, etc.

Le récit est très intense, le rythme soutenu et les événements s’enchaînent les uns aux autres sans répit. Les scènes d’affrontement sont plutôt bien décrite et permettent au lecteur une meilleure immersion dans le cœur de l’histoire. Le roman est parsemé d’humour, plus ou moins subtil, souvent efficace. Certains aspects du dénouement sont très prévisibles, d’autres restent mystérieux jusqu’aux pages qui le précèdent.

On rencontre, ici et là, quelques fautes de syntaxe.

Même si, à mon sens, Opération Léviathan n’a pas l’intérêt que peut avoir, pour les adultes, la lecture d’un ouvrage comme Harry Potter, il s’agit d’un roman d’action original, qui remplit pleinement le cahier des charges d’un ouvrage destiné aux jeunes. Humour, évasions musclées et cybernétique sont au rendez-vous. Une réussite.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.