Love whispers, even in the rusted night d’Ogeretsu Tanaka

Love whispers, even in the rusted nightMayama et Yumi sont deux amis qui se connaissent depuis le collège. Séparés au moment de leur entrée au lycée, ceux-ci se retrouvent quelques années après par hasard. Alors que Mayama est à l’université, Yumi travaille dans un restaurant en tant que livreur. Malgré ces années passées sans donner de nouvelles, aucun n’a oublié l’autre, notamment Mayama qui a toujours été captivé par la joie de vivre apparente de Yumi.
Désormais installé avec son petit ami, ce dernier semble cependant vouloir dissimuler certaines choses à Mayama qui compte bien découvrir ce que cache le sourire de son ami…
« Derrière le masque que je te montre se cache un homme au sourire brisé qui espère qu’un jour, peut-être, il trouvera le bonheur… »

Je tiens tout d’abord à remercier les éditions Taïfu Comics de m’avoir envoyé ce yaoi que j’ai eu plaisir à lire. Au début, je dois reconnaître que j’ai eu un petit de mal à rentrer dans l’histoire. Cela était sûrement dû au fait que je ne suis absolument pas habituée à la lecture de mangas, notamment en ce qui concerne le sens de lecture (de droite à gauche). Mais cela n’a duré que pendant la lecture des toutes premières pages !

Je me suis ensuite laissée attendrir par la personnalité des personnages, qui est très complexe. Je ne suis d’ailleurs pas réellement sûre d’avoir totalement compris leur psychologie. Mais ce n’est pas forcément gênant car cela apporte une part de mystère très agréable.

Je me suis particulièrement attachée à Yumi et Mayama, qui ont une relation très ambigüe. Ce premier est très difficile à cerner. J’ai eu beaucoup de mal à comprendre quels étaient ses sentiments car c’est un personnage assez secret avec son entourage (ce à quoi il est confronté dans sa vie sentimentale explique parfaitement cela). Cependant, j’ai trouvé que c’était justement cela qui faisait tout l’intérêt du personnage. Le second garçon, quant à lui, est plus timide et a du mal à assumer ses sentiments, bien qu’il soit très protecteur envers Yumi.

J’ai trouvé que leurs portraits respectifs étaient très vraisemblables, humains. Je les ai tous les deux trouvés « mignons », sans que leur histoire ne tombe pour autant dans la romance facile. C’est principalement leur relation qui m’a marquée durant la lecture de ce yaoi.

À ce propos, je dois précisément déplorer le fait que Kan, dernier protagoniste de ce triangle amoureux puisqu’il est le copain de Yumi, est placé au dernier plan dans l’intrigue. En effet, sa psychologie est très simplifiée par rapport à celle des deux autres garçons et je trouve que c’est dommage car j’aurais aimé comprendre un peu mieux qui il était. Surtout que toute l’intrigue se noue plus ou moins à partir de lui…

En définitive, Tanaka Ogeretsu nous offre ici un yaoi très psychologique, réfléchi et aux graphismes plaisants. Bien que je n’ai pas eu un coup de cœur absolu pour ce manga, je le recommande sans hésiter aux lecteurs novices de mangas, aussi bien qu’aux plus aguerris. Love Whispers, even in the rusted night m’a donné envie de découvrir la culture manga et plus particulièrement yaoi !

Voici un lien sur lequel vous pourrez trouver le manga : http://www.taifu-comics.com/Serie-123-L … ustednight

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.