Une histoire pour lui d’Emma Darmainvilliers

Une histoire pour luiParis, 12 décembre 2004. C’est un départ. C’était le vent d’abord qui l’avait conduite à Marrakech. Elle. Dans son cœur, l’amour de l’Afrique, de la terre rouge, depuis longtemps. Cette jeune femme blessée qui marchait dans les ombres de son passé, meurtrie par les blessures qu’il lui avait infligées. Et à l’intérieur d’elle, une voix, qu’elle avait trop laissé parler d’amour. Tout cela, c’était avant. Avant le parfum de Marrakech et de la poussière, avant le tourbillon de la ville. Avant la rencontre de Dan l’éphèbe flatteur. Avant Yacine le jeune homme perdu et violent. Avant Ana la femme fragile qui prend ce qu’elle désire. Ana, la complice de l’inconséquence, du désir assouvi. Avant un homme. Lui. Ce jeune marocain qui sentait le musc, cet homme qui avait l’accent d’un pays où elle allait graver pour toujours leurs souvenirs. Son guide, sa lumière. Il lui a montré la route, il a fait d’elle autre chose qu’une étrangère dans la ville, là-bas, au Maroc. Il n’a pas changé sa vie, nous dira-t-elle. Il lui a montré ce que c’est, sa vie à elle. Il lui a offert 7 jours. C’est cette histoire d’amour que l’on voit grandir au rythme des jours et des nuits ; les 7 jours autour desquels est construit le récit. Ce sont aussi des histoires croisées, des rencontres parallèles à leur passion, la description du désir, des mots contenus, du temps qui échappe. Une histoire pour lui est un roman intime, une lettre d’amour, que la narratrice nous fait découvrir à travers ses yeux, sa mémoire, la ronde folle de ses sensations et sentiments intérieurs. Nous sommes avec elle dans la ville, nous la suivons dans ses découvertes et ses désillusions.

Une histoire pour lui, ce sont 7 jours qui vont dévoiler une femme à elle-même, dans les décors et les parfums de Marrakech…
« Aujourd’hui, maman est morte. Ou peut-être hier, je ne sais pas. »

Une histoire pour lui aurait pu commencer par cette phrase tirée de L’Étranger d’Albert Camus. Si l’action se tient à Marrakech et non pas à Alger ; et si le protagoniste est un personnage féminin et non pas masculin, la première œuvre se trouve néanmoins dans l’héritage littéraire direct du second roman.

Sous le soleil brûlant du Maroc, la jeune femme dont nous suivons le périple à travers les souks et les ruelles animées, erre au gré des rencontres amicales et sentimentales, au fil de ses promenades dans la ville qui l’ensorcèle. Pendant 7 jours, elle s’abandonne dans les bras de son amant, s’abandonne à elle-même afin de mieux se retrouver et de mieux s’apprivoiser. Comme un « Meursault au féminin », elle se laisse porter par ses sens, par les couleurs et la chaleur marocaines.

Ce roman d’Emma Darmainvilliers laisse présager le talent très prometteur de la jeune auteure. Entre dévoilement des sentiments à la première personne et pudeur du point de vue externe, son style est efficace et parfaitement maîtrisé. À aucun moment, elle ne tombe dans la romance facile. Il serait d’ailleurs très réducteur de considérer son roman comme une simple histoire d’amour entre un homme et une femme : en effet, Une histoire pour lui est avant toute chose une histoire d’amour entre une jeune femme et une ville chaleureuse, qui a su la révéler à elle-même.

Je souhaite enfin remercier l’auteure pour la confiance qu’elle m’a accordée en me confiant son roman et pour le plaisir que cette lecture m’a apporté.

Voici le lien sur lequel vous pourrez commander le livre : https://www.amazon.fr/Une-histoire-pour-Emma-Darmainvilliers-ebook/dp/B01F15LIG8

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.