Qui es-tu Alaska? de John Green

Qui es-tcu AlaskaOn m’a recommandé ce livre sur Twitter et le résumé semblait prometteur. C’était assez vague et « intriguant ». Vu que tout le monde parle de John Green et de ses livres je me suis dit que j’allais commencé par celui là. C’est une assez grosse déception que je dois bien l’admettre. Je suis clairement restée sur ma fin, au final beaucoup de questionnements pour ce livre pour peu de réponses.

L’idée des titres des chapitres m’a plut, c’est une bonne idée parce qu’on voit qu’on progresse jusqu’au point culminant, bon sauf que j’ai été un peu déçue finalement. Les personnages sont intéressants, déjà le personnage principale Miles est attachant comme garçon je trouve et son « don » assez étrange mais c’est sympa je trouve. Je me suis retrouvée en lui dans certains aspect de sa personnalité. Comme il le dit lui même il se crée son petit monde et des fois c’est un peu éloigné de la réalité, ça m’a fait penser à My Mad Fat Diary dans la première saison où Rae voit les choses différemment de son point du vue. C’est un peu pareil avec Miles, surtout avec Alaska. Venons justement à Alaska bon alors j’aime ce personnage comme je ne l’aime pas. C’est assez contradictoire avec ce personnage car il y a une part de mystère qui est mise sur Alaska et tout comme Miles on a envie d’en savoir plus. Néanmoins à force d’avoir trop de mystère on a trop peu de réponses et c’est ce qu’il se passe à la fin, enfin c’est ce dont j’ai l’impression.

Déjà je l’aime bien pour cette part d’insouciance qu’elle a et ce côté un peu fofolle, néanmoins je n’aime pas quand elle pense que personne ne peut l’aider, qu’elle est limite méchante.

SPOILER (surligner pour voir la partie spoiler)

Je pense notamment au moment où Miles vient l’a voir dans sa chambre après s’être fait jeté dans l’eau. Miles un peu désespéré vient la voir et elle l’envoie sur les roses ? Je ne sais pas elle aurait put être un peu plus « tendre » avec lui. Certes elle ne savait pas qu’il c’est fait ligoter mais quand même.

FIN SPOILER

C’est ça que je n’aime pas chez elle, des fois elle traite les gens d’une certaine façon et c’est limite. Elle a se côté où elle a besoin d’avoir les garçons à ses pieds pour se sentir aimé je suppose, elle aime avoir l’attention. Ca me rappel cruellement une fille avec qui j’étais « amie » donc oui je n’aime pas spécialement. Néanmoins il est indéniable qu’elle se joue d’eux, pas tout le temps bien sure. Néanmoins je n’arrive pas à trouver ce qui plaisait chez les garçons ? Es-ce parce qu’elle était mystérieuse et qu’elle avait ce côté un peu garçon manqué ? Je ne sais pas. Les garçons qu’elle fréquentaient avaient tous des sentiments pour elle et elle j’ai l’impression qu’elle se jouait d’eux. C’est un personnage intéressant mais trop de mystères tuent le mystère car au final on a très peu de réponses.

SPOILER (surligner pour voir la partie spoiler)

Je vais continuer en spoiler car je pense que c’est préférable pour la suite. Alors pour sa mort je ne m’y attendais absolument pas je dois dire, c’est arrivé soudainement sans qu’on puisse vraiment cerner ce personnage. Est-ce John Green tue tous ses personnages ou c’est juste une impression ? Je ne sais pas dans TFIOS je sais déjà qu’un personnage meurt, dans ce livre là c’est Alaska. J’ai aussi l’impression que dans TFIOS et dans LFA certains personnages sont opposés mais ont des particularités communes. Est-ce que l’auteur met toujours en scène la mort d’un de ses personnages ? Je ne sais… Je le verrais sans doute lorsque j’en lirais d’autres.

Bon pour en revenir à LFA la mort d’Alaska m’a surprise mais c’est la suite qui est encore plus intrigante. Donc le Colonel et Miles veulent savoir exactement ce qu’il est arrivé à Alaska mais au final ils n’en savent pas tant que ça à la fin du livre. On sait quelques brides mais on ne sait toujours pas qui était réellement Alaska. Enfin déjà le titre en français est pas très bien traduit donc en soit ils ont trouvés ce qui était arrivé mais je suis quand même restée sur ma fin. Je ne m’attendais pas à ce que Miles et Alaska finissent ensemble non mais je ne sais pas j’aurais aimé une fin différente.

Depuis presque le début de son « faux suicide » je me doutais qu’elle allait voir sa mère, enfin qu’elle allait pour mettre des fleurs sur sa tombe. Qu’elle surprise quand on apprend quelques pages avant la fin que c’était bien ça. Donc voilà fin de l’histoire. Néanmoins elle aura quand même aidé Miles dans la quête de son « Grand peut-être » et il a appris à vivre un peu. Elle l’a sortit de sa coquille.

Certains personnages cependant ne servent pas à grand chose comme Lara, à part avoir taillé une pire à Miles, et encore ils ont demandés à Alaska, à quoi sert-elle ? Pas grand chose. Son personnage n’apporte pas grand chose au final puisque la « réelle » connection est entre Miles et Alaska, ou Miles et sa vision d’Alaska. Tout comme Miles on reste dans le flou sur Alaska et on ne sait rien d’elle.

Concernant leurs blagues, bon alors là je dois bien avouer que je suis assez déçues, surtout pour la blague finale. C’est bien mais sans plus je trouve. Cette histoire de stripteaseur et ce qui s’en suit est moyen je trouve.

FIN SPOILER

Le livre n’est pas mal en soit, il apporte beaucoup de questionnement sur l’âge ado et tout ce qui s’en suit. Néanmoins ce n’est pas un roman qui m’a « fait rire et fondre en larmes l’instant d’après… ». Oui j’ai ris et souris, enfin plus souris à certains passages que ris mais voilà. Je ne me suis pas effondré en larmes, même pas une petite larme à l’oeil et pourtant dieu seul sait que je pleure facilement on va dire. Non rien.

C’est un bon livre, la preuve je l’ai eu en à peine deux jours, mais pour moi ce n’est pas le livre.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.