La Résistance de Laura Gallego Garcia (Idhun, Tome 1)

Idhun
Tome 1 : La Résistance
(Titre V.O. : Memorias de Idhún. La Resistencia)
Laura Gallego García

Edition Bayard Jeunesse

C’est grâce à un partenariat avec Livraddict et Bayard Jeunesse (je les remercie) que j’ai eu le plaisir de découvrir ce roman.

La première impression : la couverture, est une réussite totale : elle en jette, comme disent mes enfants, elle brille, ils adorent.
Mais ouvrons donc ce livre…

L’entrée dans l’aventure est plutôt abrupte : un jeune garçon, Jack, 13 ans, arrive à son domicile pour voir ses parents assassinés par deux personnages mystérieux, tandis que deux autres vont s’interposer à temps pour le sauver et l’emmènent dans un endroit étrange, Limbhad, sas entre deux mondes. J’avoue avoir eu du mal avec le premier chapitre, que j’ai trouvé trop direct. Tout à sa peine et à son  désir de vengeance, Jack fait connaissance avec ses sauveurs : Alsan, un prince guerrier, Shaïl, un magicien, tous deux exilés d’Idhun, leur planète, fuyant Ashran, le puissant nécromancien qui a pris le pouvoir et  tué tous les dragons et les licornes. Toutes ? Non, vous le saurez quelques chapitres  plus loin.  Il rencontre aussi là-bas Victoria, une adolescente sage et solitaire, et voilà, ce quatuor forme la Résistance

Un roman fantasy jeunesse classique, avec tous les bons ingrédients du genre : épées légendaires, créatures extraordinaires, dragons et licornes, princes, chevaliers et nécromanciens, peuples venus d’un autre monde, conjonction astrale, guerre et persécution. Pour nous, adultes, c’est du déjà vu, bien sûr, mais le tout est très bien ficelé et plaira sûrement aux adolescents : l’intrigue est bien menée, les scènes d’actions complètent les scènes plus d’introspection, les jeunes héros parcourent le monde : une bibliothèque, une grotte dans le désert, un château en Allemagne….
La deuxième partie du récit se passe deux ans plus tard, à l’heure de l’adolescence et des premiers émois amoureux… De l’amour, encore de l’amour dites-vous. Alors vous mettez un adolescent et une adolescente, et quand ils ont seize ans… vous voudriez qu’il n’y ait pas une once de sentiment amoureux ?

Mes enfants, qui sont bon public, m’ont fait plusieurs remarques positives, et surtout ils ont beaucoup apprécié la personnalité ambiguë du méchant, (Kirtash) de plus en plus intéressante au fur et à mesure du récit. Ils ont bien deviné à l’avance le mystère qui entourait les personnages et qui se dévoile à la fin, je dois dire que c’est très flagrant, les ficelles sont assez grosses, mais pour un jeune lecteur c’est plaisant de deviner les intentions de l’auteure.

Le style est agréable,et s’il n’est pas transcendant, en tout cas il suit bien le rythme du récit, ce roman est bien mieux écrit que certains romans jeunesse très réputés.
On pourrait penser que Laura Gallego est trop explicite, en effet elle redit, décrit en long et en large les sentiments des protagonistes, mais bon, on déplore souvent des histoires avec des personnages creux sous prétexte qu’il s’agit d’aventure. Là, en plus,  on voit les gens évoluer, se remettre en question, essayer de comprendre l’autre, et mener la quête de tout ado : la quête de soi.

Un bémol : personnellement je trouve l’association jeune garçon-guerrier et fille-magicienne vraiment trop cliché : toujours les garçons dans l’action et les filles dans les livres! (et il y en aurait encore à dire mais je ne veux pas trop spoiler). Heureusement, plus tard le personnage de la jeune fille s’endurcit : Laura Gallego lui fait apprendre les arts martiaux !
Sinon,devinez qui ne peut lutter contre son attirance pour le vilain serpent? Encore une fille  bien sûr (tiens ça me rappelle une autre histoire avec une fille et un serpent, pour une sombre histoire de pomme, pas vous?)

Mon avis général est que Laura Gallego nous a fait un bon, un honnête roman fantasy jeunesse même si elle n’a pas révolutionné le genre. En fin de compte, un roman qui se lit très vite, on en a pour son argent de créatures fantastiques et de magie et de combats. C’est aussi un roman qui laisse deviner une suite intéressante, on attend avec impatience le tome suivant (en espérant qu’elle ne fasse pas trop grandir ses héros, sinon mes garçons ne vont plus s’intéresser à eux).

Rejoindre la conversation

2 commentaires

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

  1. Comme je l’ai dit, flof13, c’est un roman qui se lit d’une traite, pas le temps de s’ennuyer!

  2. j’aime beaucoup la façon dont tu parles de ce livre, avec les impressions de tes enfants… Bref, je ne suis pas sûre, vraiment pas, d’en faire l’acquisition… J’ai une ado un peu exigeante à la maison en matière de livres, et comme je lis avant elle les lectures qui lui sont destinées, je n’ai pas très envie de m’ennuyer…