Celle d’avant de Ninon Maréchale

Celle d'avantVincent, Philippe et Jonas sont copains de d’enfance. Les deux premiers se sont connus très jeunes. Quand à Jonas, il a rejoint le duo quelques années plus tard.

Les années passant, ils se sont vus de loin en loin.

Aujourd’hui quarantenaires, ils se retrouvent le temps d’un week-end chez Vincent qui habite toujours dans la ville qui l’a vu grandir, où il a fondé une famille avec Chiara et ses deux enfants Manon et Sofia.

Les retrouvailles entre les trois amis sont simples mais agréables. Ils profitent du temps passé ensemble pour faire resurgir quelques anecdotes du passé et parler un peu du temps présent.

Jonas,  le plus jovial, fait des reportages animalier et vit à Paris. Philippe, son contraire, est tout en discrétion. Banquier à Paris, il est en couple avec Louise depuis trois ans. Mais l’équilibre entre eux est précaire. Et il y a Vincent, heureux papa et fou amoureux de sa femme. Il est illustrateur.

La première journée de ce week-end estival s’écoule doucement.

On suit les trois amis mais aussi Louise, la compagne de Philippe restée à Paris et Stéphane,un ami de cette dernière.

Une ombre du passé va venir ternir les retrouvailles.

Le prénom Laure va s’inviter dans les conversations. Cette jeune fille de 16 ans, décédée des suites d’un accident,  a été le grand amour de Vincent mais aussi celui de Philippe quand ils étaient tout juste majeurs.

Chiara n’a jamais entendu parler de l’amour perdu de son mari. Elle ne reconnaît plus l’homme qu’elle a devant elle. La simple mention de Laure a fait de son mari souriant et affectueux, un être froid et distant.

L’ambiance s’est considérablement alourdie dans le petit groupe.

De questions en révélations, on va découvrir qui était Laure à travers le regard de Philippe, Vincent et Jonas, avec une alternance passé/présent.
En parallèle, on suit le week-end mouvementé de Louise qui ne comprends pas pourquoi Philippe a refusé qu’elle l’accompagne à ce week-end de retrouvailles mais aussi Stéphane qui est follement épris de son amie et qui est bien décidé à la conquérir coûte que coûte .

Celle d’avant est un beau livre de 493 pages mais elles se sont tournées sans que je ne m’en rende compte.

Ninon Maréchale a une plume très agréable même si je dois reconnaître qu’au début de ma lecture, je me sentais noyée sous les détails. Mais je m’y suis faite très rapidement et pour tout avouer je trouve que ça a rajouté du cachet à l’histoire.

Son écriture est telle que je me suis imprégnée de l’atmosphère ambiante qui s’allégeait ou s’alourdissait selon le comportement des personnages et j’ai beaucoup apprécié ça. Je crois que c’est la première fois qu’un livre me fait cet effet.

J’ai frôlé le coup de cœur. Mais malheureusement il y a un mais. De trop nombreuses questions sont restées sans réponses pour moi. Je suis restée sur ma faim en tournant la dernière page.  Je ne vais pas les énumérer ici pour ne pas vous spoiler mais je serais curieuse d’en discuter avec d’autres lecteurs ou avec l’auteure elle-même.

D’ailleurs en parlant de fin (même si ce n’est pas la même), je suis restée bouche-béé devant les dernières pages. Je ne m’attendais vraiment pas ce dénouement. Je n’arrive toujours pas à savoir si je dois rire de mon étonnement ou pleurer d’ahurissement.

En bref, j’ai passé de très belles heures de lecture avec Celle d’avant. Je remercie Livraddict et Ninon Maréchale pour ce partenariat.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.