Le visage de Satan de Florent Marotta

Le visage de SatanLe visage de Satan de Florent Marotta – Taurnada Editions.
Thriller – 375 pages.

Je tiens avant toute chose remercier Taurnada Editions via Joël pour cet envoi du livre lu dans le cadre de mon premier partenariat ainsi que la team de Livraddict pour sa confiance.

Synopsis :

Un hurlement. Là, quelque part, qui se répercutait sur les murs poisseux et humides de la pièce. L’endroit ressemblait davantage à une cave avec ses murs bruts et ses parois voûtées. Puis un râle d’agonie s’étouffa, comme si même la mort prenait plaisir à attendre. L’homme pendait comme une vulgaire carcasse de viande accrochée à une esse de boucher. Son visage n’était que souffrance, rictus d’agonie et d’abomination. "Faites que je meure", implora-t-il en silence.

Mon avis :

Je découvre Florent Marotta au travers de son 2ème livre « le visage de Satan ». La plume de cet auteur est puissante, claire, imagée à souhait et ce que j’ai particulièrement apprécié c’est qu’il m’a entraîné dans un monde satanique que je ne connaissais pas.

L’histoire commence fort, très fort, d’une noirceur sans nom et dès les premières pages je suis entrée dans ce monde comme dans une ruelle sombre. Gino, ce policier déchu et tourmenté, devenu détective,  m’a pris la main et m’a entraîné avec lui dans cette aventure et dans le monde du satanisme.

Immédiatement j’ai été touchée par Gino,  car émanent  de lui une force, une fragilité et bien des démons. Pourtant l’auteur a su me faire entrevoir une sensibilité de ce personnage notamment la relation comme mère-enfant avec Fabienne, la gardienne d’immeuble puis avec Morgane.

Puis sont arrivés petit à petit les autres personnages, Sibylle Pech que l’on devine machiavélique, son ancien collègue et ami Arthy qui l’aide malgré tout et le couvre très souvent puis Abraxas… Ce démon…….

Morgane, cette femme libraire, spécialisée dans l’univers satanique, qui lui ouvre un champs des possibles infini avec son savoir dans le domaine et aussi d’autres perspectives que l’on découvrira plus tard. Il y a également d’autres personnages mais pour moi ce sont les plus centraux.

L’histoire se déroule dans un Paris très noir, j’ai vu ce Paris sombre, ces ruelles noires, oppressantes, où d’atroces meurtres sont commis au nom de Satan. On suit durant ce livre une enquête policière où se mêlent , connaissances  maîtrisées par l’auteur ( milieu du satanisme),  meurtres horribles suivant une logique, la logique d’Abraxas et de ses disciples, où tout se lie merveilleusement bien, le passé de cet homme sans sentiment (Abraxas), l’intrigue policière et l’enquête.

Il m’a été très difficile de lâcher ce livre car la plume de l’auteur m’a fait ressentir une tension, une envie de découvrir la fin de cette histoire. Il a  l’art de faire imaginer des situations (scènes de satanisme), description des meurtres, des endroits où tout est teinté de noirceur, ce livre comporte également bon nombre de rebondissements où je me suis souvent demandé pourquoi Gino réagissait de telle ou telle manière (capable d’être fort et faible à la fois).

Pour terminer, je conseillerai vivement ce livre riche en émotions de toutes sortes,  qui en plus de nous offrir une histoire policière nous apprend à connaître ce monde bien sombre. Toutefois, ne pas trop se fier, pour les âmes sensibles, à la 4ème de couverture, qui peut paraitre très difficile, c’est une scène du livre mais tellement d’autres trésors s’y cachent…..

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.