Simetierre, de Stephen King

 

Résumé (4e de couverture) 

Louis Creed, un jeune médecin de Chicago, vient s’installer avec sa famille à Ludlow, charmante petite bourgade du Maine. Leur voisin, le vieux Jud Grandall, les emmène visiter le pittoresque vieux « simetierre » forestier où des générations successives d’enfants de la localité ont enterré leurs animaux familiers. Mais, au-delà de ce « simetierre », tout au fond de la forêt, il en est un second, et c’est un lieu imprégné de magie qui vous enjôle et vous séduit par de mystérieuses et monstrueuses promesses…


Mon avis :

Une lecture un peu particulière, que j’ai faite en ce début d’année. J’ai trouvé ça pas mal, mais …
Ce livre a été écrit en 1982, et avant de lire ce livre, j’ai lu pas mal des autres livres de Stephen King, notamment Sac d’os (1998). Et du coup, je me rends compte que Sac d’os ressemble énormément à Simetierre, pour le côté onirique, l’ambiance … Donc, j’ai eu tout au long du livre un air de déjà vu, pas vraiment plaisant.
De plus, je ne m’attendais pas à une histoire aussi triste, et j’ai un peu regretté à certains moments d’avoir commencé le livre, parce que ce n’est vraiment pas joyeux. Et enfin, le dernier point négatif, c’est la fin, qui pour moi, n’en est pas vraiment une, et j’avoue que je n’aime pas quand les auteurs nous laissent comme ça, en plan.

Ca fait un mois maintenant, que je terminé ce livre, et l’intérêt de donner son avis longtemps après, c’est que ça nous permet de voir l’impression qu’il nous a laissé après coup. Et ici, c’est plutôt négatif dans l’ensemble.
Mais, malgré ces points négatifs, ça se lit quand même, ce n’est pas son meilleur, mais ça reste un bon Stephen King à mon avis.

Rejoindre la conversation

4 commentaires

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

  1. tous les points négatifs que tu soulèves sont des points que j’ai appréciés de mon côté. J’aime les fins ouvertes, j’aime les histoires qui ne sont pas forcément gaies, j’aime l’ambiance un peu nébuleuse, la construction autour d’une sorte de mythe ancien.

    je crois qu’à la fin des années 90, simetierre faisait partie de ces livres qu’il FALLAIT avoir lus (et pas que parmi les livres du king)…

    même si ma préférence va vers CA, je trouve que ce titre est particulièrement étouffant.

    1. Ce n’est pas le fait que ce soit triste, ou l’ambiance qui me dérange, c’est juste que ça ressemble trop à un autre de ses livres que j’ai lu un peu avant. Donc il y un peu de déjà vu.

      Mais je suis d’accord avec toi, Ca reste un de mes favoris avec Marche ou crève.

    1. L’avantage c’est qu’il en a tellement écrit, qu’on a l’embarras du choix 🙂 C’est un des rares que je n’ai pas aimé !