La maison aux esprits d’Isabel Allende

Maison aux esprits

C’est par le truchement des cahiers personnels de Clara, sa femme, et par son propre travail de mémoire qu’Esteban Trueba, du haut de ses 90 ans, nous conte l’incroyable histoire de sa famille. Quatre générations d’hommes et de femmes au travers desquels va se refléter toute l’histoire d’un pays : le Chili.

Tout commence au début du XXème siècle avec les del Valle, une famille bourgeoise traditionnelle et néanmoins très engagée dans la vie politique de son pays. De l’union de Severo et de Nivea naîtront quinze enfants, dont l’envoûtante Rosa. Sa mort tragique mettra un terme inattendu à ses fiançailles avec Esteban Trueba, alors jeune pionnier parti faire fortune dans les mines. Afin d’oublier son chagrin, celui-ci décide de partir reconquérir les terres léguées par ses ancêtres et suera sang et eau jusqu’à devenir un riche propriétaire terrien et ainsi prétendre à la main de Clara, la sœur cadette de Rosa.  De l’union improbable entre cet homme rude, brutal et caractériel et de cette femme douce, sensible et extralucide naîtront trois enfants.

Si les personnages sont multiples dans cette intrigue extrêmement dense, Esteban et Clara n’en demeurent pas moins les piliers. C’est à travers leur voix que la mémoire ancestrale se perpétue et c’est sur leurs épaules que repose la stabilité de la famille. Si Esteban, en bon conservateur, représente le patriarche, l’ordre et la fermeté, Clara semble quant à elle évoluer dans une toute autre sphère, bien éloignée des préoccupations terrestres… Elle incarne à la fois la bonté, la patience et fait preuve d’un véritable don pour prévoir les malheurs, sans toutefois parvenir à les éviter… C’est peut-être là tout le drame de cette famille qui, en dépit de ses dons, ne sera jamais épargnée par les tragédies…

Avec ce premier roman, Isabel Allende nous offre une saga familiale magistrale, devenue un classique de la littérature chilienne ! Cela faisait longtemps que j’avais envie de découvrir ce texte et, grâce une l’organisation d’une lecture commune, c’est maintenant chose faite et j’en suis ravie ! A travers l’histoire passionnante de cette famille, c’est toute l’histoire du XXème siècle au Chili que l’on découvre avec la montée du communisme, la révolte des pauvres contre la bourgeoisie, jusqu’au coup d’Etat qui plongera tout le pays dans une vague de terreur et d’incertitude. La famille Trueba semble être aux premières loges et assiste impuissante et bien malgré elle à tous ces changements. Elle ne sera épargnée ni par les coups du sort, ni par la souffrance dans un pays en pleine crise politique. Heureusement, l’amour, le courage et l’idéalisme sont là pour apporter une bonne dose de lumière sur un texte qui, sans cela, serait bien sombre. L’extravagance et le mysticisme donnent également droit à des scènes particulièrement hautes en couleurs et apportent une certaine folie et une fraîcheur bienvenue ! Par ailleurs, la plume d’Isabel Allende, à la fois fluide et percutante, ne manque pas d’humour et parvient à désamorcer les tensions dans les moments les plus tragiques. Elle nous fait trembler, rire et pleurer avec le plus grand talent. Difficile de rester insensible devant un récit d’une telle ampleur ! Bref, vous l’aurez compris, c’est un grand coup de cœur !

Rejoindre la conversation

6 commentaires

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

  1. Que d’avis positifs, je suis RAVIE.
    Une bel article, Sweet.Tu retranscris bien l’ambiance de ce roman assez marquant.
    Un coup de coeur pour moi , il y a des années.
    @Stephanie:Tu aurais pu le lire plus tôt ,certes, mais c’est réparé maintenant. *clin d’oeil*

  2. Une excellente saga familiale qui vaut par ses personnages hors du commun et fantasque ! une belle écriture qui envoûte le lecteur, et qui donne envie de tourner la page pour avancer dans le temps et en savoir plus… Que demander de plus ! c’est vrai que nous avions toutes un « a priori » sur ce livre sans doute à cause d’une couverture peu vendeuse… et je te rejoins Sweetmaya, on oublie très vite ces petits désagréments quand on est prise dans l’histoire !

  3. Encore un avis très positif sur cette histoire! Je n’ai pas été insensible non plus, ce fut presque un coup de cœur! J’ai beaucoup aimé les personnages et l’ambiance de ce roman que nous offre l’auteur!
    J’avais tout comme Stéphanie quelques réticences à lire ce livre dont je n’avais jamais entendu parler… et elles se sont vite envolées.
    Une très belle lecture 😉

  4. Je ne peux que rejoindre ton avis sur la mise en page ratée qui ne donne pas vraiment envie de se plonger dans le roman… Le texte est très concentré, les chapitres à peine marqués et donnent un peu l’impression d’étouffer… Mais une fois rentrée dans le roman, c’est quelque chose que j’ai vite oublié!^^

  5. nous avons un avis très similaire !
    ça n’est pas un coup de coeur pour moi (la mise en page ne m’a pas plu du tout !) mais j’ai passé un merveilleux moment (presque inoubliable !).
    J’appréhendais un peu l’écriture de l’auteure (que je ne connaissais pas), la densité du livre et le fait aussi qu’il date. mais finalement bcp de préjugés pour rien !
    je regrette presque de ne pas l’avoir lu plus tot !