Retour à Brooklyn de Hubert Selby Jr

Résumé

Dans ce livre, l’auteur américain Selby montre ce que l’Amérique cache au plus profond de se quartiers. Avec son style « à la mitraillette » il assassine le rêve américain qui n’est déjà plus qu’un cauchemar. « Retour à Booklyn est un chef d’œuvre, un roman noir servi par une écriture sèche et désespérée d’une rare puissance.

Mon avis

L’histoire est connue, le livre très peu. En effet, comme la plupart des gens, j’ai déjà vu l’adaptation cinématographique de ce roman par le talentueux Darren Aronofsky intitulé « Requiem for a dream ».
Normalement, je préfère lire le livre avant de succomber au film. Mais pour une fois j’ai fait l’inverse et heureusement pour moi car cela m’a permis de persévérer dans cette histoire.

Ce livre raconte la descente aux enfers, à travers la dépendance (de manière générale) de 4 personnages. Il y a Harry Goldfarb, sa petite amie Marion, son meilleur ami Tyron et la mère d’Harry, Sara Goldfarb. Le récit nous raconte la chute de Sara d’un côté et celle d’Harry, Marion et Tyron de l’autre. Pour Sara c’est la télévision puis l’obsession de maigrir pour pouvoir passer à la télévision, qui vont la faire quitter la vie réelle et l’emmener dans un monde fait de pilules bleues, violettes, vertes… Quant à Harry, Tyron et Marion se sont toutes sortes de drogues illicites qui vont font faire basculer leu paradis artificiel en spirale destructrice. Le basculement de leur vie se fait de façon impitoyable avec un engrenage qui ne cessera qu’à travers des issues tragiques (internement en hôpital psychiatrique avec des élétrochocs, amputation, prostitution et prison). L’auteur n’hésite pas à maltraiter ses personnages.
Cette vison de la dépendance est très noire, froide, dure et fatale.
Dans mon travail, je croise des personnes dépendantes et heureusement pour elles, leur histoire ne s’achève pas ainsi. Je pense que le but de ce livre est vraiment de marqué les personnes par des choses chocs pour montrer jusqu’où, peut éventuellement, amener la dépendance.

A mon goût, le style est très haché lors des paroles d’Harry, Marion et Tyron. Le récit est composé d’un seul bloc,  sans sauts de lignes, ni de paragraphes. Mieux vaut être bien accroché à l’histoire pour ne pas en perdre le fl.
Malgré ça, c’est un livre captivant et émouvant. Je recommande donc très fortement la lecture de ce livre trop peu connu.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.