Acide sulfurique d’Amélie Nothomb

Résumé :

La télé-réalité ne connait plus de limite ! Sa dernière création : une émission recréant la vie des prisonniers des camps de concentration : mauvais traitements, coups, nourriture immonde, humiliations, tout leur est infligé !
Le succès est au rendez-vous et les téléspectateurs en redemandent.
Au sein du camp, une jeune fille, Pannonique, tente de se révolter et de s’évader de cet enfer.

Mon avis :

Quand on lit ce livre, on se surprend à penser que ce que décrit l’auteur pourrait un jour arriver, peut-être dans plusieurs décennies. Cela ne paraît pas improbable. La banalisation de l’individualisme et l’ascension de la télé-poubelle rendent possible la situation décrite par l’auteure. Elle nous met face à nos bas instincts de voyeurisme pour les spectateurs et le désir d’amasser de l’argent pour les producteurs de l’émission. Ce côté très pessimiste du livre a heureusement son pendant avec les personnages de Pannonique et de Zdena.

 

Pannonique, qui dès le début, essaie de trouver un moyen de s’en sortir et Zdena qui parcourt un chemin intéressant…

J’ai trouvé l’idée très bonne mais il m’a manqué une certaine intensité pour pouvoir vraiment ressentir le côté tragique de l’histoire. Le chapitre où Pannonique semble se prendre pour Dieu m’a gênée. J’ai par contre apprécié que l’auteur ne rajoute pas de scènes violentes et n’appuie pas sur le côté morbide des camps de concentration. Dans l’ensemble j’ai bien aimé ce livre qui se dévore très vite.

Rejoindre la conversation

4 commentaires

Répondre à Natojuju Annuler la réponse

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

  1. Désolée, je viens juste de voir votre message !

    Ravie d’avoir pu vous donner envie de lire un livre d’Amélie Nothomb. Je vous conseille aussi Stupeur et tremblement qui est vraiment très très bien.

  2. Cette histoire a en effet l’air d’être intéréssante. Grâce à votre chronique, je vais essayer cet auteur.