L’Art français de la guerre de Alexis Jenni

Quatrième de couverture : fiche bibliomania

Ce que le titre m’évoque avant lecture :

Le Prix Goncourt : une grosse déception l’année dernière (La carte et le territoire). ..
…Il est en tête de gondole dans toutes les librairies et me fait de l’œil depuis un moment déjà…
…Je n’ai pas beaucoup de culture générale. La guerre d’Indochine et la guerre d’Algérie, j’en ai entendu parler, bien-sûr, comme tout le monde… mais c’est tout…
… »le seul peintre de toute l’armée coloniale » et pas une illustration sur les 632 pages…
…Je me lance… ou pas …
…Allez, ne restons pas sur une mauvaise impression de ce fameux prix, laissons-lui une chance !!

Mon avis :

Victorien Salagnon, OUI, le narrateur, NON. Les cinquante premières pages me désolent, décidemment les prix Goncourt… Et puis la partie historique du roman démarre et me passionne très vite. Le titre est pleinement justifié. J’avale les 600 pages restantes avec enthousiasme !!

Ma recherche sur internet :
l’interview
son blog
Eurydice
les vélos des Viêt-Min
un beau résumé
Paul_Teitgen : un personnage réel

La villa mauresque rappelle la ferme Ameziane et Trambassac le général Massu (wikipedia )

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.