Mascarades de Philippe Ward

4ème page de couverture :

Une série de meurtres violents frappe le milieu séparatiste basque. Pour brouiller les pistes, les tueurs se déguisent en personnages des mascarades et des carnavals traditionnels.
Mikel, un négociateur de la paix qui condamne la violence et les luttes fratricides, est chargé par son organisation d’enquêter sur les attentats sauvages qui déciment les rangs modérés.
Ces investigations vont plonger ce paisible libraire bayonnais dans une enquête aux frontières du réel. Une traque au cours de laquelle, il va affronter des monstres folkloriques indestructibles. Aidé par un mystérieux trio de vieux gardiens, Mikel va découvrir les points faibles de ces êtres maléfiques. Cependant, parviendra-t-il à démasquer le sinistre Chasseur Maudit qui utilise ces créatures pour plonger son pays dans le chaos ?

Mon avis :

On part directement en pays basque avec des mots dans la langue basque. Certes des mots un peu difficile à lire et la prononciation n’en parlons même pas. Il y a la traduction des mots et c’est plaisant, on rentre encore plus dans cette lecture totalement inconnu de ma part.

Mikel à sa propre librairie et ne ferait pas de mal à une mouche. Pourtant le Mikel du début du roman n’aura plus rien a voir avec le Mikel du début. Il va évoluer,  enquêter, se mettre en danger de manière inattendu. On peut y lire et partager le doute, le questionnement, la peur, la rage… En route contre le créateur des créatures et l’ETA !

Venons-en aux créatures. Elles sont surprenantes, sanglantes, macabres… Elles sont tellement bien détaillés physiquement que j’ai pu les voir devant mes yeux. Toutes différentes et pourtant un léger attachement à l’une d’entre elles. Les scènes de meurtres, ou plutôt les scènes de sauvagerie, sont déroutantes, limite si je n’ai pas pu ressentir le sang me jaillir dessus.

Des basques, des espagnols, l’ETA, une confrérie… Toute l’histoire se déroule sous tension, aucun moment de répit.  Une seule envie ! Connaître la suite et envie de retenir les pages de crainte de finir trop vite le livre !

Époustouflant, macabre, déroutant… J’ai littéralement adoré !!! Il est certain que je vais faire découvrir ce livre au sein de mon entourage mais aussi dans la petite bibliothèque de mon village.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.