L’âge des étoiles de Robert Heinlein

L’âge des étoiles remet en cause les découvertes scientifiques et principalement celle de l’espace et du temps : malgré les années lumières qui séparent les vaisseaux de la planète Terre, les télépathes restés sur Terre et ceux qui voyagent dans l’univers arrivent toujours à communiquer. Les scientifiques en font la conclusion suivante : l’espace et le temps n’existent pas ce qui a rendu les voyages plus rapides.
Les colonisations des autres planètes se sont fait en un clin d’oeil quand les membres d’un des vaisseaux torches sont retournés sur Terre. Ce qu’ils avaient fait les premiers est devenu une mode au point qu’ils se soient sentis bernés : pas de grande pompe à leur retour et tout avait changé!
C’est en ça que réside le point fort de L’Âge des étoiles : l’auteur a su nous transmettre les sentiments des membres du Lewis Clarck. Leurs appréhensions, leurs dépressions, leur solitude, leur indifférence par rapport aux événements terrestres ce qui aura finalement coûter la vie à certains d’entre eux! S’ils avaient su plus tôt que des vaisseaux pouvaient voyager plus rapidement et que de multiples planètes avaient déjà été colonisées, ils n’auraient pas connu les pertes rencontrées lors de la visite de la planète Elysia.

L’originalité  de ce roman de science-fiction : les jumeaux télépathes qui usent de leurs dons pour communiquer les découvertes. Tom est sur le vaisseau, Pat reste sur Terre. Le temps n’est pas le même sur un vaisseau que celui de la Terre. Tom ne vieillit pas beaucoup tandis que son jumeau Pat prend des années : au retour de Pat, il a 89 ans, l’âge que devrait avoir également Tom.

Les relations humaines sont beaucoup mises en avant : celles entre les membres du vaisseau, entre les télépathes à bord du vaisseau et ceux restés sur Terre, entre les scientifiques eux-mêmes, entre le Capitaine et son équipage… dans chaque communauté, tout le monde ne peut pas s’apprécier, mais quand on fait un long voyage ensemble ce n’est absolument pareil et Robert Heilein a su le démontrer avec brio.
La diversité des personnages permet au lecteur de ne pas se sentir ennuyé par des longueurs puisque du coup, il n’y en pas. Et c’est tant mieux!

L’Âge des étoiles n’est pas parfait : on se pose quelques questions qui restent sans réponses. Par exemple, comment ont-il pu avoir une quantité abondante de nourritures sans que celle-ci ne soit périmée? On suppose qu’ils la cultivaient eux-même comme s’ils avaient un jardin. Mais voilà, dans un tel contexte devoir supposer ne rend pas l’histoire très crédible et c’est ce qui est vraiment dommage en lisant celle-ci. L’autre soucis, c’est aussi qu’il faut parfois s’accrocher dans les explications scientifiques : L’Âge des étoiles est par moment plus facile à lire pour un scientifique que quelqu’un qui n’a pas étudier la matière. Cependant, ça restait toujours au moins intéressement et heureusement. Ce sont les deux seules choses à reprocher à L’Âge des étoiles. Pour le reste il n’y a rien à redire. Certaines piques lancées par Tom vous feront même rire de bon coeur!

Merci aux éditions Le livre de Poche et à Livraddict pour m’avoir fait confiance dans le cadre de ce partenariat. Ce fut une découverte que j’ai su apprécier malgré ses petits bémols. J’espère sincèrement que cet échange ne sera pas que le premier.

Rejoindre la conversation

2 commentaires

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

  1. Ravi de voir qu’il t’ai plu. Comme le dit fort justement Guillaume c’est un « juvenile » de l’auteur qui permettait de vulgariser certains concepts ardus de physique en direction des jeunes, et je trouve qu’il y parvient à merveille.