Indigo de Catherine Cusset

indigoQuatrième de couverture :

Un festival culturel rassemble pendant huit jours en Inde quatre Français, deux hommes et deux femmes, qui ne se connaissent pas. Une surprise attend chacun d’eux et les confronte avec leur passé. Cette semaine bouleverse leur vie. De Delhi à Kovalam, dans le Sud, ils voyagent dans une Inde sur le qui-vive où, juste un an après les attentats de Bombay, se fait partout sentir la menace terroriste. Une Inde où leur jeune accompagnateur indien déclare ouvertement sa haine des États-Unis. Une Inde où n’ont pas cours la légèreté et la raison françaises, où la chaleur exacerbe les sentiments, où le ciel avant l’orage est couleur indigo. Tout en enchaînant les événements selon une mécanique narrative précise et efficace, ce nouveau roman de Catherine Cusset nous fait découvrir une humanité complexe, tourmentée, captivante.

Mon avis :

J’ai lu il y a peu de temps « Un brillant avenir », du même auteur, et j’avoue être un peu déçue par cette nouvelle lecture. Je n’ai pas retrouvé la plume qui m’avait tant plu, les mêmes envies de convaincre son lectorat, en résumé, la même passion. Je n’ai pas trouvé cette histoire très aboutie, les personnages manquent de profondeur, et certains passages très crus ne sont pas forcément dès plus pertinents, ils n’apportent rien à l’histoire. Concernant le contexte, il est intéressant, car l’Inde est un pays magique, plein de couleurs, de poésie, mais cela n’est pas assez fouillé.

En fait, de manière générale, je n’ai pas su identifier l’intérêt de l’auteur pour cette histoire, ce qu’elle a voulu défendre. Certains personnages sont moyennement intéressants, et la plupart ne suscitent pas d’empathie. Dans son ensemble cette lecture m’a laissé assez froide, et c’est dommage, car je sais que cette auteure est capable de faire naître de belles émotions lorsqu’on l’a lit. En résumé, une lecture qui sera surement vite oubliée, contrairement à « Un brillant avenir », qui fut une jolie découverte. Je retenterais l’expérience avec un autre titre, car il ne faut jamais rester sur une impression mitigée.

Merci à Livraddict et aux Editions Folio-Gallimard pour m’avoir permis de lire ce livre.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.