Des grives aux loups de Claude Michelet

des-grives-aux-loups-89871-250-400Résumé :

Des grives aux loups est le premier tome de la saga des Vialhe. L’histoire se déroule à « Saint-Libéral sur Diamond », un petit bourg de Corrèze, près de la Dordogne. La Corrèze est un pays d’élevage et d’agriculture. Jean-Édouard vit et règne en maître sur son domaine de 10 hectares et sur sa famille. Marié à Marguerite, ils auront trois enfants : Pierre-Édouard, Louise et Berthe. L’histoire se déroule des années 1899 à 1920, à l’aube d’un nouveau siècle et des nouvelles idées techniques et révolutionnaires et de la première guerre mondiale. Ainsi, Jean-Édouard, profitera de la construction de la voie ferrée pour faire des bénéfices et s’agrandir, Pierre – Édouard partira à la guerre, Louise quittera sa famille, bannie par son père car elle voulait se marier à une personne dont son père ne voulait pas et Berthe, après des longues années passées à subir les réprimandes de son père, quittera la maison familiale au petit matin de ses 21 ans pour aller vivre à Paris.

Mon avis :

Quand la maman de mon chéri me l’a prêté, je ne savais pas vraiment à quoi m’attendre. N’ayant pas l’habitude de lire des romans du terroir, je m’attendais à m’ennuyer. Elle m’avait dit qu’elle les avait lu quatre fois… Je me suis dit, ça doit être vraiment bien. Et effectivement ça l’est. Ce premier tome est juste merveilleux.
Cette lecture a été à la limite du coup de cœur. Les personnages sont très vraisemblables.

L’écriture de l’auteur est très belle, fluide. On tourne les pages sans s’en apercevoir. Cependant, seul petit bémol mais rien de trop grave : les chapitres sont, à la façon de Zola, immenses et quand vient le soir, et que les yeux commencent à se fermer tout seul, on est obligé de s’arrêter en plein milieu d’un chapitre. Mais ce n’est pas trop important.
De plus, l’histoire est très intéressante. Ce premier tome retrace le premier quart du XXeme siècle avec l’apparition des voies de chemin de fer et des autos dans les campagnes.

On découvre ou redécouvre le monde agricole de cette époque. C’est tellement bien raconté à travers l’histoire des Vialhe et des Dupeuch, le caractère de chacun, qu’on se prend dedans sans s’en rendre compte. On suit les différentes générations. L’auteur a très bien amené son « témoignage » sur la vie campagnarde. Etant une fille de la campagne, j’adore ce milieu et je vois mieux comment vivaient mes arrières-grands-parents.
J’adore ce concept.
Je suis à présent dans le deuxième tome.
Je le recommande fortement à toutes les personnes amoureuses de a nature, de la campagne et curieuses sur la vie au début du siècle précédent avec toutes les nouveautés et bien sûr la première guerre mondiale.

Merci M. Michelet!!

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.