Une étude en rouge d’Arthur Conan Doyle

étudeenrougeTitre : Sherlock Holmes : Une étude en rouge
Auteur : Arthur Conan Doyle
Editions : Librio
Collection : Noir et policier
Pages : 126

Résumé :

Au n°3 de Lauriston Garden, près de Londres, dans une maison aide, un homme est trouvé mort. Assassiné ? Aucune blessure apparente ne permet de le dire, en dépit des taches de sang qui maculent la pièce alentour. Sur le mur, griffonnée à la hâte, une inscription : Rache ! Vengeance ! Vingt ans plus tôt, en 1860, dans les gorges de la Nevada, Jean Ferrier est exécuté par de sanguinaires Mormons chargés de faire respecter la loi du prophète. Sa fille, Lucie, est séquestrée dans le harem du fils de l’Ancien. Quel lien entre ces deux événements aussi insolites que dramatiques Un fil ténu, un fil rouge que seul Sherlock Holmes est capable de dévider. Une intrigue tout en subtilités où, pour la première fois, Watson découvre le maître…

Mon avis :

Lu dans le cadre du challenge « Lire ensemble ». Ce livre était dans ma PAL depuis des années et des années. Je n’étais pas vraiment attirée par cette lecture mais ça y est, je l’ai enfin lu. Je ne sais pas pourquoi je n’ai jamais voulu le sortir de ma bibliothèque, ce n’est pourtant qu’un petit livre d’une centaine de pages. Je l’ai lu en une seule fois, en quelques heures.

Nous sommes face à la rencontre entre Sherlock et le très cher docteur Watson. Cette lecture n’a pas été un coup de cœur mais j’ai quand même bien aimé. C’est la première fois que je lis un Sherlock Holmes. Je ne suis pas déçue mais je trouve la résolution un peu facile. Sherlock a un don, une logique incomparable mais, à mon goût, pas très réaliste. Ce serait tellement bien que tous les enquêteurs puissent résoudre des crimes en trois jours. J’ai quand même passé un très agréable moment en leur compagnie.

J’ai été, au début, un peu perdue à savoir qui est le secrétaire : M. Drebber ou M. Stangerson mais cela s’est vite éclairci.
L’histoire est assez originale, liée aux Mormons. C’était intéressant. J’ai bien aimé aussi le fait de faire une première partie sur l’enquête et ensuite de nous raconter ce qu’il s’est passé avant dans une seconde partie. J’ai cru, au début, avoir loupé un détail, d’être dans une toute autre histoire. Conan Doyle a détaillé toute l’origine de l’histoire, dans le désert.

Un très bon roman qui se lit vite. Je ne regrette pas de l’avoir finalement sorti de ma PAL. Merci à Yuya de me l’en avoir fait sortir.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.