La Malédiction des Templiers de Raymond Khoury

La Malédiction des Templiers de Raymond Khoury

Titre VO :
The Templar Salvation

Edition : Presses de la Cité – 535 pages

Résumé :

Constantinople, 1203. Tandis que les croisés s’apprêtent à assiéger la ville, un groupe de Templiers s’infiltre dans la bibliothèque impériale afin d’y dérober des documents secrets qui ne doivent en aucun cas arriver entre les mains du Pape. Les hommes parviennent à voler trois coffres recelant de dangereux secrets. Mais ils ne vivront pas assez longtemps pour les découvrir.

Le Vatican, de nos jours. Sean Reilly, agent du FBI, a le privilège de pouvoir consulter les archives secrètes de l’Inquisition conservées au Vatican, auxquelles seule la garde rapprochée du Pape a accès. Mais il ne va pas tarder à violer la confiance du Saint-Siège. En effet, Tess Chaykin, la femme qu’il aime, a été enlevée par un terroriste, et la clé de sa liberté se trouve dans l’un des documents archivés : le Fondo Templari, une histoire secrète des Templiers…

Alternant entre l’époque tumultueuse des croisades et notre monde actuel, ce thriller historique mené tambour battant plonge le lecteur au coeur de l’univers fascinant des Templiers.

Mon avis :

Dans ce roman, qui se trouve être la suite du « Dernier Templier », on retrouve Sean Reilly, agent du FBI, et Tess Chaykin, archéologue et romancière, trois ans plus tard. D’autres personnages du premier roman sont également présents dans celui-ci comme les collègues de Sean ou bien le « personnel » du Vatican.

Dans la lignée du « Dernier Templier », « La malédiction des Templiers » allie légende historique, romance et actions.

Malheureusement, je trouve que la légende des Templiers n’apparaît qu’en toile de fond, même si le côté historique n’est pas en reste au vu de la profession d’archéologue de Tess Chaykin et du sujet à l’origine des aventures de Tess et Sean.

Les lecteurs aimant les quêtes, trouveront dans ce roman une « chasse au trésor » qui les fera voyager dans plusieurs pays, qui leur fera connaître différentes péripéties et les mènera à la rencontre de personnages secondaires intéressants.

Il me semble utile de lire « Le dernier Templier » avant « La malédiction des Templiers », bien qu’à mon sens on puisse lire le second sans avoir lu le premier. En effet, quelques références à l’histoire du premier roman sont faites dans le second et l’histoire entre Tess et Sean en sera plus compréhensible.

Petit bémol (mais qui n’a aucune incidence sur l’histoire): dans « Le dernier Templier », Tess à une tante prénommée Hazel, or dans « La malédiction des Templiers » Hazel se trouve être la soeur aînée de Tess.

Note : 6/10

Rejoindre la conversation

1 commentaire

Répondre à LIZI Annuler la réponse

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

  1. Moi aussi j’ai beaaucoup aimé lire la malédiction des templiers. C’est vrai que l’histoire des templiers est moins marqué que dans le dernier templier.
    Par contre j’ai adoré le clin d’oeil que fait raymond khoury au héros Cotton Malone de Steeve Berry 🙂

    par contre je n’ai pas fait attention au petit détail de Hazel, il s’est passé trop de temps entre ma lecture des 2 livres pour me rappeler de tout 😉