L’heure des elfes de Jean-Louis Fetjaine

L’heure des elfes de Jean-Louis Fetjaine
Editions Pocket – 266 pages

Résumé :

Le monde, partagé entre les nains, les monstres, les elfes et les hommes, a perdu son équilibre depuis que ces derniers se sont approprié la légendaire épée Excalibur. Déchiré entre son épouse, la chrétienne Ygraine, et Lliane, la reine des elfes, le roi Uter a pris la décision de rendre l’épée sacrée et de restaurer ainsi l’ordre ancien.

C’est alors que les monstres envahissent le royaume de Logres et anéantissement leurs adversaires désunis. Affaiblis et terrifiés, les hommes se tournent de nouveau vers les elfes, espérant que le peuple des arbres viendra à leur secours.

Exilée sur l’île d’Avalon avec sa fille Morgane et accompagnée du mystérieux Merlin, la reine Lliane acceptera-t-elle, une fois encore, de tout risquer pour l’amour d’Uter ?

Mon avis :

Au début de ce troisième volet, tout vas bien dans le royaume du roi Uter. Il vit avec une femme qu’il aime, il a un fils, son peuple vit en paix et il s’apprête à rendre aux nains leur talisman sacré qui permettra aux peuples nains de revivre…

Jusqu’à ce que le géant Freïhr, parti à la chasse, rentre à Logres avec une terrible nouvelle : les monstres, et celui qui ne peut être nommé, ont passé les marches en compagnie de quelques seigneurs nains. Il est donc impossible pour Uter de rendre aux nains leur talisman sacré.

Commence donc un nouveau périple pour tous. Uter envoie ses barons voir ce qu’il en est, pendant que Lliane et les elfes tentent de sauver Brocéliande d’un incendie provoquer par les monstres.  Puis, à l’initiative de Merlin, une nouvelle compagnie se forme afin de tenter de ramener le calme dans le royaume. Cette alliance à pour but de réunir les 4 talismans sacrés sur l’île d’Avalon afin que nul ne puisse plus jamais les dérober. Mais la compagnie, n’ayant plus vraiment confiance en Uter, demande un gage de l’engagement total du roi et surtout du fait qu’il se séparera du talisman des hommes une fois la guerre achevée. C’est ainsi qu’Uter confie son fils Arthur, sans l’aval d’Ygraine, à Merlin. C’est ainsi qu’à lieu une nouvelle guerre.

En ce qui concerne la légende Arthurienne, le livre se termine avec Excalibur plantée dans la Pierre de Fal, talisman des hommes. Morgane est une petite fille qui commence à apprendre la magie avec Merlin. Et Arthur, selon Merlin, pourra peut-être prendre Excalibur à la Pierre.

La saga des Elfes pose les bases de la légende Arthurienne.

Note : 6/10

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.