Autour de Londres de Lydie Blaizot

Synopsis :

Londres.
Sa Tamise, son célèbre pont, son brouillard, sa banlieue… et ses vampires.
Chef charismatique, mousquetaire, danger public ou simple quidam, chacun laisse une empreinte différente dans la Maison qu’il sert.
Cette non-vie, trop souvent imposée, plus ou moins bien acceptée, se heurte à la réalité des vivants qui viennent chambouler des existences dont ils ignorent tout.
Face à cette problématique, les vampires improvisent, s’adaptent, luttent pour demeurer dans l’ombre ou, au contraire, satisfaire de nouveaux appétits.

Partez à la découverte de ces individus hors du commun au travers de huit nouvelles où les lecteurs de La Maison de Londres retrouveront des personnages familiers

Mon avis :

Ce recueil composé de huit nouvelles raconte l’histoire des protagonistes rencontrés dans « La maison de Londres » (ndlr : autre livre de l’auteur aux éd. Petit Caveau), nous fessons donc plus ample connaissance avec ces personnages.
Il est important de lire les nouvelles dans l’ordre comme elles sont mises chronologiquement.
J’ai appréciée dans ce livre le fait que chaque nouvelle permet de découvrir un pan de la vie passée des personnages.
Le petit plus non négligeable de ce recueil vient des illustrations, réalisées par l’auteur, qui représente le ou les protagonistes de chaque nouvelle.

« La terreur des Hautes Terres » est la première nouvelle de ce recueil. Elle nous permet d’en apprendre un peu plus sur Jedediah, et comment il obtient son statut de chef. (ndlr : chef des vampires de la maison de Londres dans « La maison de Londres »).

« Les mousquetaires », cette nouvelle qui est une de mes préférée, raconte la rencontre entre Ruppert,  Arthur et Hubert, trois vampires de la maison de Londres, mais également pourquoi ils vont porter le surnom de « mousquetaires ».,

« Le roi George » est une nouvelle sur un autre personnage que l’on va rencontrer dans « La maison de Londres » : George Rampkin, (ndlr : « maitre » de Withechapel, un quartier de Londres).

«Fatum » porte sur Melody Applenewhorn, nouveau personnage comme on ne la rencontre pas dans « La maison de Londres ». Cette nouvelle est intéressante comme elle permet de se poser la question suivante : comment fait un vampire pour survivre quand il ne peut se résoudre à mordre.

« Le clown » est une histoire sur Matthew Cavendish, un autre vampire que l’on croisera brièvement dans « La maison de Londres ». Tout comme la précédente cette nouvelle permet d’apprendre comment un vampire fait pour subvenir à ces besoins.

« Piccolo » décrit l’histoire d’Andrew  Carmichael , vampire de son état, surnommé Piccolo. Nous avons ici affaire à un vampire non présent dans « La maison de Londres ». Si l’on doit résumer cette nouvelle ça pourrait être par cette phrase : « qui s’y frotte, s’y pique ».

« Premier fauteuil en partant de la droite » porte sur Masheck Darrow, un vampire succube qui se nourrir de la peur. Il essaye de monter une armée afin de prendre possession de la maison de Londres et ainsi devenir « chef » de cette organisation. Mais ces plans ne vont pas se passer comme il l’avait prévu.

Quand comme moi on a lu en premier « La maison de Londres » à la fin du livre on se pose certaines question, comme celle-ci : Mais qui à bien pu créer Donald Crump ? En effet le titre de la nouvelle porte très bien son nom,  « Le boulet » pourrait être associé à John Nollew, créateur de Donald Crump mais également à ce dernier. (ndlr : personnage qui apparait dans « La maison de Londres » et dont une partie du livre portera sur son histoire)

Je recommande fortement de lire ce recueil en premier, afin d’avoir l’histoire dans l’ordre chronologique et ainsi de bien comprendre les évènements qui se dérouleront au début de « La maison de Londres ».

Rejoindre la conversation

1 commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.