Les Haut Conteurs, tome 1 : La Voix des Rois (Olivier PERU et Patrick MC SPARE)

Synopsis :
1190, Tewkesburry, royaume d’Angleterre. A treize ans, Roland ne rêve que de voyages, de chevalerie et d’aventures. Seulement ses parents ont besoin de lui pour tenir l’auberge familiale. Il ne connait le monde que par les gens de passage, et son meilleur ami, l’ennui, semble bien décidé à lui gâcher son existence.
La venue d’un Haut Conteur au village va tout changer. Le prestigieux chasseur d’histoires et d’énigmes enquête sur les mystères de la forêt de Dean et sur les goules qui s’y cachent. Il ne craint pas les croque-cadavres et s’enfonce seul dans les ténèbres, nuit après nuit… mais un matin, il ne revient pas.
L’histoire a-t-elle mangé celui aurait dû la raconter ? C’est ce que va tâcher de découvrir Roland… et peut-être deviendra-t-il lui-même Haut-Conteur ?

Avis :
Le premier contact avec un roman débute bien souvent par l’attrait de sa couverture. Un très bon point pour Les Haut Conteurs : Olivier PERU et Patrick MC SPARE nous régalent avec une couverture de grande qualité : un beau graphisme, de belles couleurs… Nous sommes dans l’ambiance et déjà enchantés avant de nous plonger dans une lecture qui va de rebondissements en rebondissements …

Tout commence « classiquement » Roland, un jeune garçon ordinaire, qui rêve d’aventure se retrouve parachuté, un peu malgré lui dans une enquête archéo-fantastico-historique qui nous réserve bien des surprises. Je n’ai pu m’empêcher de faire des analogies avec d’autres œuvres de la fantasy classique mais ce livre a su trouver un souffle, une originalité.
La densité de chaque personnage nous embarque, impossible de rester insensible .. Nous les aimons, les détestons, les soupçonnons… aucun, même le plus insignifiant, ne nous laissera de marbre. L’histoire s’enchaîne sans que nous puissions détacher les yeux des pages.
Certains passages m’ont fait trembler… et là où j’aurais pu décrocher (je n’aime pas avoir la peur au ventre, ni les ambiances glauques), je me suis surprise à bien accrocher… Certains mystères ont tant piqué ma curiosité  que j’y pensais même entre mes lectures !! Les auteurs ont su installer une ambiance fantastique, effrayante sans pour autant sombrer dans le roman noir. La bonne dose d’humour des auteurs y est sûrement pour quelque chose… Quelle bonne idée de se servir des surnoms pour montrer d’une part l’évolution du héros et d’autre part l’humour des Haut Conteurs !…

Il arrive que les romans jeunesses souffrent du manque de vocabulaires et d’un style parfois simpliste, ce n’est nullement le cas ici. Au contraire, on trouve ici un style fluide, enrichi de références historiques et littéraires. Une magnifique découverte que ce roman, une belle surprise … Il me tarde de retrouver nos héros pour élucider les questions restées en suspens dans le prochain tome.

S’il fallait trouver un point négatif à ce roman, je pencherais pour le fait qu’il s’agit là encore d’une histoire avec des vampires .. mais est ce réellement un point négatif ?

Je remercie Livraddict et les édition Scrineo Jeunesse de m’avoir fait confiance et de m’avoir fait découvrir ce merveilleux roman… Je précise qu’il existe un blog des Haut Conteurs que vous trouverez ici. Vous pourrez notamment y trouver dès le 14 octobre, le premier chapitre du second tome.

Rejoindre la conversation

1 commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.