Blue Morning de Shoko Hidaka (saga)

Résumé :

Depuis la mort de son père, Akihito Kuze a dû endosser le rôle de Vicomte et reprendre les rênes de la famille. Et celui qui prend en main l’éducation de ce dernier n’est autre que le beau et intelligent intendant familial, Satoshi Katsuragi. Mais Katsuragi, qui est pourtant remarqué pour ses qualités en société agit de manière très froide avec Akihito. « Est-ce qu’il me déteste ?! » Akihito qui est attiré par Katsuragi veut connaître la raison de ce rejet ! Plongez dans cette épopée romanesque racontant l’amour d’un jeune vicomte et de son intendant !

Mon avis :

Comme je suis fan de romans historiques, je le suis également lorsque c’est sous forme de BD ou de manga. « Blue morning » est un titre qui m’a tout de suite captivé, outre par sa couverture, par son résumé. C’est une saga qui parle de conflits et de secrets familiaux dans un Japon du XXe siècle où il existait encore la Noblesse. Ce manga compte actuellement 7 tomes au Japon. Les cinq premiers sont sortis en France et publiés par la maison d’édition IDP Boy’s love (romance homosexuelle), dans leur collection Hana.

J’ai tout de suite accroché à cette histoire. Déjà par le contexte. Comme pour la France, l’Angleterre ou d’autres pays en Europe, les mœurs et les titres étaient très importants, notamment au XIXe siècle et avant. Donc, forcément, ça crée des convoitises et, par conséquent, des conflits. C’est ce qui donne la profondeur et la complexité de l’histoire. A cela s’ajoutent les complots, les alliances et les rivalités. Et la mangaka arrive parfaitement à donner à chaque tome une dynamique, ce qui m’a surprise plusieurs fois, pour mon plus grand plaisir !

Ce que j’ai apprécié également, c’est l’évolution des personnages, en particulier des deux personnages principaux, à savoir Akihito et Katsuragi. Ce sont des personnages tourmentés, complexes et donc attachants et travaillés. A chaque tome, on suit le changement de leur personnalité. Et je trouve ça très intéressant et très bien maîtrisé par la mangaka ! Alors, je l’avoue, on s’y perd parfois avec tous les prénoms et noms. Mais bon, tout est question d’habitude (et puis, ce n’est rien comparé à tous les personnages de One piece ou d’autres shonen classiques !).

S’agissant des dessins, je les trouve magnifiques. Les expressions du visage sont explicites et les décors sont bien travaillés.

Enfin, concernant la romance, tout n’est pas accès sur elle. Il y a un équilibre entre la romance et les secrets familiaux, et c’est ce que j’ai beaucoup apprécié. Les scènes osées sont plutôt soft (visuellement) et peu nombreuses. Dans le tome 5, il n’y en a même pas du tout.

Je conseille donc cette saga réussie à tous les passionnés d’Histoire et de belles romances.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.