Le liseur du 6h27 de Jean-Paul Didierlaurent

Guylain Vignolles, raillé depuis l’enfance en Vilain Guignol, travaille dans un centre qui détruit les livres invendus et a pour seul compagnon un poisson rouge, Rouget de Lisle. Tous les matins dans le 6h27, il lit aux passagers du RER des morceaux de texte qui ont survécu au broyage de la machine, peu importe le fil et le fond ; l’important est de lire.

Beaucoup de passagers semblent apprécier et affichent d’ailleurs « un petit air satisfait de nourrisson repus ». Ces textes pris au hasard semblent avoir du succès partout où il passe et mettent du baume au cœur à ses auditeurs. Il en est de même pour cette lecture qui fait du bien et m’a fait sourire plus d’une fois. On se prend de sympathie pour ce personnage qui se lance dans une quête de sens à laquelle on croit follement et ses protagonistes qui balaient certains clichés ! Un beau moment de lecture gorgé d’optimisme.

Rejoindre la conversation

1 commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.